Archives de la catégorie: Mises à jour

TH2 de Royan (Dimanche 29 Janvier 2023)

Un peu de patience pour les commentaires … Vous aurez, bientôt, toutes les réponses aux questions que vous vous posez, par exemple :
– Comment reconnaître les tirages de Sandrine même si elle a changé de nom ?
– Pourquoi Christine et Catherine ont-elles successivement imité Galilée, en murmurant, à leur table : « Et pourtant, elle tourne » ?
– Comment Franck a-t-il pu égaler le top de la partie 1, en loupant 4 coups ?
– Comment Denise a-t-elle pu remporter sa série, sans empocher un seul PP3 ?
En attendant, vous pouvez consulter les résultats, c’est ICI.

Simultané Mondial (samedi 14 Janvier 2023)

Vous trouverez ICI  les résultats sur le centre d’Angoulême.
Le podium Hiersacais est composé de Denise, 2ème du centre, qui a bien tenu son rang de chef de file des J35, d’Annie, toujours aussi affutée en 2023, qu’en 2022, 2021, 2020, … et Catherine, boostée par la naissance de Théo, un HÔTE en pleine forme, qui a montré à sa mamie, avec sa bonne bouille et ses joues rebondies, qu’elle pouvait aller jouer sans souci, ce qu’elle a fait avec brio !
Pour les résultats des 7 Hiersacaises au niveau national, c’est LA.

Partie 1
Annie relate cette partie jouée en 25 coups, pour un top à 875 points avec 2 scrabbles.

Un premier coup à 48 points, ONLAY (incrustation d’or recouvrant la dent), vu par Denise et Annie. Les autres jouent LAYENT (-16) sauf Cécile qui hésite et envoie « onley ».
1er scrabble avec le tirage ETASMGO. MÉGOTAS (85 pts), sec, bien placé pour former ONLAYS est joué par Denise, Christine, Cécile, Colette et Annie.
Sur le N de ONLAY, les MONTAGES (ou MAGNÉTOS) de Catherine et Maryfrance perdent 25 points sur le top STEGOMYA. La STEGOMYA ou STEGOMYIA ou STÉGOMYIE est un moustique des régions chaudes qui propage la fièvre jaune et la dengue.
Z triple, mot double, la place est belle pour ZESTA, joué par Denise, Christine, Catherine et Annie. De 30 à 32 points s’envolent pour les autres avec DOSEZ ou TALEZ. Grrrr!
Pas de FLOOD (en informatique, envoi massif de données sur un réseau pour l’endommager) parmi les Hiersacaises. Les sous-tops (-3) DÉLOGÉE, FÉLÉE ou FOLLE sont largement joués
Tout le monde GICLE (42 pts) en formant ZESTAI
AMENÉE
 est joué par toutes mais est mal placé par Denise et Annie (-2) !
Le LUXE de Maryfrance lui coûte 17 points sur EUX, joué par les copines.
Au choix, AVIDESDÉVIAS, DEVAIS ou ÉVIDAS (retenu), mieux placé horizontalement pour former AMENÉES, que verticalement qui met un S à NE.
Au coup 9, sortie du premier joker avec ?WRUSHI. Bravo à Cécile et Catherine pour leur joli SH(O)W (sur le triple, formant NÉS, EUH et EXO) qui gagne 14 points sur les WHI(G)S de Denise et Annie, 23 points sur les WUR(M)S de Christine et Colette, et 25 points sur les WUS de Maryfrance.
Après 2 coups culminant à 17 et 18 points, MU puis IRIENNES (IRIEN, IRIENNE, relatif à l’iris), et 2 bulles pour « murerie » tenté par Denise et « murière » tenté par Cécile, KAT ou KET (34 pts) fait l’unanimité.
Nous tombons encore plus bas avec un top à 16 points à choix multiple puis remontons un peu avec QIN (26 pts) vu par toutes.
Au coup 15, DÉPÈCES, sec ou DÉPECÉES, pour le même prix, sur le E de STEGOMYA n’échappe qu’à Maryfrance.
Sortie du second joker avec ?EUJISI. Pas de F ou T pour poser JUSTIFIE, ni de N ou R pour INJURIES. Seule Denise prend sa JEE(P) pour empocher les 52 points du top, transformant EUX en PEUX. De 6 à 10 points perdus par les autres avec J(O)IES, JUI(F)S ou JU(M)PES.
Le tirage suivant IISUART ne trouve aucun appui pour scrabbler (15 solutions possibles)! Top à 34 points, en collante sous QIN, avec TRIAS (solo hiersacais de Catherine), TRIAI ou IRISA, mot choisi, formant QI, RIS et ANA.
UN (18 pts) formant RU et QIN (encore lui !) est vu par toutes sauf Christine qui pose son TUTU (-1).
OUTPUT, inconnu des Hiersacaises, alourdit un peu plus leurs négatifs. Elles préfèrent jouer au LOUP (-6), en TUTU ou avec TOUTOU (-7). OUTPUT est en informatique, une sortie de données ou en économie, le fruit d’une production.
Denise, Catherine et Cécile se parent d’un joli BIBI (38 pts, en triple sur I de IRISA, changeant UN en BUN). Les BOBS (- 14) de Christine et Annie sont beaucoup moins seyants. Colette a BOBO (-19) et Maryfrance écope d’une bulle pour mauvais raccord. Le tirage LOSIOBB n’a pas trouvé de A pour scrabbler avec BOBOLAIS, de Bobo-Dioulasso, au Burkina.
Personne ne joue VS (= versus = contre), top à 23 points, qui forme VA et RISTE, préparation provençale à base d’aubergines frites.
Au coup 22, avec ELLOONR, un I bien placé aurait permis de jouer OREILLON. Top à 14 points avec ZEC.
Catherine est la seule à transformer RIS en FRIS pour toper avec ROOF (16 pts).
Solo de l’ordi avec TAHR (21 pts – bovidé originaire d’Asie). De 2 à 6 points perdus par les autres et un peu plus pour Cécile qui forme « hen ».
Enfin, la partie se termine par une collante NUER (12 pts) formant NU, UT et RU.

Après une pause (boissons et galettes briochées) bien méritée, suite à cette première partie interminable, nous reprenons nos places, en espérant en finir plus vite !

Partie 2, commentée par Denise
Un top à 949 points, en 23 coups, avec 3 scrabbles.

Le 1er coup nous permet de jouer DOUTÉE que 3 d’entre nous n’osent pas, perdant 2 pts avec DOUTE.
Le tirage suivant permet à Annie et Denise de toper avec WORMIEN (29) soit 2 pts de mieux que WON joué par le reste de la troupe.
Arrive le 1er scrabble, AVOUERA, sec , trouvé par toutes pour 72 pts.
Avec le Q , seule Denise a la NIAQUE (42 pts) , les autres Hiersacaises préférant NIQUA (36 pts) ou QUAI (33 pts).
Le 2e scrabble arrive avec le tirage LNUETCS : Catherine est la seule à voir CONSULTE (78 pts) et 3 d’entre nous (Annie, Colette et Denise) préfèrent ÉCLUSENT (62 pts) tandis que Christine et Cécile prolongent NIAQUE en NIAQUENT pour 45 pts.
Un nonuple est ouvert en colonne 15 avec un E en 4e position. Le tirage TEPRNTA va permettre de poser pour 140 pts TAPÈRENT ou RÉPÉTANT comme le font 5 d’entre nous. Passaient aussi PATENTER ou PÉNÉTRÂT. Cécile invente un « peterant » et Maryfrance se contente de PARENTE (27pts ).
Après ce début prometteur, nous avons épuisé les scrabbles !
FAGOTÉE est joué par Annie, Christine et Maryfrance.
Arrive le tirage EKSBUAY : sans scrabbler Denise joue pour 106 pts KABYES (un peuple du Togo). Le sous-top YAKUSA (88 pts) n’est pas joué chez nous ; Annie , Catherine et Cécile , avec AY (67 pts) limitent leur négatif.
Nous poursuivons avec encore une lettre chère à optimiser : USID?UZ. Pas de scrabble envisageable, donc il faut chercher la bonne place : pour 58 pts USI(E)Z qui met le S au bout de FAGOTÉE est vu par Cécile et Denise . Avec DILU(E)Z Annie et Catherine perdent 8 pts.
Le tirage DU?PIMS donne PODIUMS impossible à placer (n’est-ce pas Catherine qui l’a posé – je ne sais où – mais écope d’une bulle ?) Pas de DUMPINGS ou d’OPPIDUMS non plus, le top de ce coup est en 5 lettres : DIAMS, DOUMS, DAIMS, DRUMS ou SPUME, le mot retenu pour 31 pts, le M se plaçant devant USIEZ pour former MUSIEZ. PUYS (Christine) ne perd qu’un point , PÛMES (Cécile) ou IMPUR (Colette) en perd 2.
Au coup suivant DIANAEO , Denise sera la seule à ne pas faire l’ÂNE (30 pts) et à perdre 6 pts avec un ADO : le top est à la même place DANIO (un poisson osseux) le A venant devant MUSIEZ pour AMUSIEZ !
Le tirage suivant ,AESHAII toujours aussi inspirant, va permettre un AH quasi unanime pour 32 pts.
Un peu de recherche avec le tirage AEIISLE (encore 2consonnes et 5 voyelles) permet à Catherine et Denise de toper avec FLAIRÉES ou FILERAIS en double appui pour 34 pts. Le mot retenu est FILERIES. Aucune des lettres B, C, D, F, G,ou R ne permettait de poser un 4e scrabble*.
La suite de la partie ne posera pas plus de 4 lettres d’un coup !
NAFE joué par Denise ou ÂNE joué par les autres culmine à 30 pts.
ÂME (33 pts) est manqué par Christine et Colette.
JE (25 pts) est joué par toutes mais Colette ne voit pas la bonne place !
CERS (un vent du Languedoc) sera un solo de Bernard Gervais ; pour 2 pts de moins on a posé DÉCRIA ou SCIER .
Après GAY (13 pts!) nous perdons toutes 3 pts sur PLEXI avec EXIL.
VALIHA (une cithare malgache) sur HA déjà posé fait 20 pts comme DAW vu par Annie et Christine.
LODEN ou BEN (17 pts) puis ROI (9 pts) terminent enfin cette partie.

* ÉBISELAI , IDÉALISÉE , SALIFIÉE , LIÉGEAIS , AILIÈRES ou ÉLIERAIS.

 

 

Jeu de l’hiver 2022 (les solutions)

D’abord un grand MERCI à toutes celles qui m’ont adressé leurs trouvailles (parfois en plusieurs fois), toujours accompagnées d’un petit mot bien sympathique, pour me féliciter pour le boulot. A mon tour de vous adresser, Catherine, Cathy, Cécile, Christine, Claudine et Denise (dans l’ordre alphabétique) tous mes compliments, pour le brainstorming que vous avez dû imposer à vos neurones, en cette période de repos, logiquement. Évidemment, je n’oublie pas les autres joueurs et joueuses du club qui ont peut-être cherché quelques vins ou qui étaient très contents de découvrir ou de redécouvrir les superbes paysages de l’Italie du Nord. C’est devenu une habitude, les solutions seront données par Cécile et son fameux texte (quelques commentaires … corrections au-dessous).

Nous avons suivi en catimini le couple Berry dans leur périple italien, nous arrivons avant eux au Mont Cenis, nous CONTÎNMES notre ardeur et CIMENTONS les passages difficiles pour leur grimpette. Après l’effort, le réconfort, nous avions quelques bouteilles de MONTRAVEL, MONTLOUIS, MONTHÉLIE et MONTRACHET ramenées de nos visites précédentes en Dordogne, à Beaune, dans le Cher et en Bourgogne ; nous n’avons pas trouvé de mot à connotation royaliste, ce qui n’est guère étonnant de notre part. Après avoir bien dégusté tous ces breuvages de qualité, nous n’avions plus l’esprit très clair pour tenter l’INTRUSION chez nos amis turinois, nous aurions dû faire appel à des VOITURINS qui auraient faciliter notre visite d’autant que nous avions gardé nos chaussures d’alpiniste équipées de TRICOUNIS pour l’escalade du Mont Cenis ; la marche n’était pas très confortable !

Mais nous sommes dimanche, nos SOURNOIS vacanciers ont participé aux TOURNOIS locaux en TAPINOIS avant de visiter le bourg médiéval, par quel truchement se sont-ils retrouvés dans un BOROUGH du grand Londres, personne ne sait. BINGO, nous avons retrouvé un vieux BIGO pour leur demander.

Après avoir changé de chaussures, les nouvelles sont un peu glissantes, nous avons dû procéder à un RIVETAGE pour tenir debout.

Le Lago Verbano ne peut empêcher le cerveau de notre scrabbleur physicien de surchauffer et de penser au BÉVATRON ; il n’a pourtant nul besoin d’accélérateur de particules. Encore un lac, le Maggiore, à croire qu’à l’aide d’un LOGIGRAMME, les italiens AGGLOMÉRAI(ent) les étendues d’eau sur leur territoire. Ils créaient ensuite les flyers touristiques à l’aide d’un MARGEOIR ; le travail terminé, il s’offraient un ORGIASME de satisfaction.

Nous avons eu de gros doutes sur la SOLARISATION et l’OPALISATION qui nous laissent sans voix. Pourtant la belle île, Isola Bella est très LOCALISABLE grâce à son superbe château. Nos touristes BRAVAIENT toutes les embûches pour arriver jusqu’à Verbania et ses parcs magnifiques plantés de SESBANIA, BAUHINIA, BERGÉNIA, BIGNONIA, GARDÉNIA, GLOXINIA, LAWSONIA, SURFINIA et bien d’autres plantes ou arbrisseaux divers.

Le Piémont me fait penser à MOPTIEN d’une autre contrée mais sans rapport avec notre ex présidente, à moins qu’il ne s’agisse de PIEDMONT qui pourrait se transformer en INDOMPTÉ.

Avant de quitter le Piémont et Aosta, nos randonneurs à défaut de jambon ont dégusté des ATOCAS.

Leur balade les a ensuite conduits vers un monastère où ils ont rencontré un BERNARDIN isolé de autres membres de sa congrégation qui BLATÈRENT trop bruyamment. Ils TABLÈRENT tout en cherchant toujours le rapport avec un meuble.

Quelques précisions semblent utiles …

Q2)  Le MONTRACHET comporte 10 lettres donc, il ne peut pas être accepté dans cette liste. L’auteur du jeu, pas spécialiste en vins (comme certaines …) avait oublié le MONTRAVEL.
MONTJOIES est le pluriel de MONTJOIE, qui désigne un monticule de pierres ou un pilier en pierre érigé pour baliser un chemin ou une portion de territoire. Sans lien direct, « Montjoie ! Saint Denis ! » est un cri d’armes ou cri de guerre utilisé par les armées des rois de France, en particulier celles des Capétiens. Évoquant les valeurs de la France de l’Ancien Régime, le cri a pu être utilisé de manière contemporaine par des militants de droite royaliste ou par des individus ayant des affinités avec la pensée réactionnaire. Ainsi, en 2018, un militant royaliste d’Action française lance ce cri de guerre lorsqu’il entarte le député LFI Éric Coquerel à Colombes dans le département des Hauts-de-Seine, puis En juin 2021, un homme, déclarant avoir des « convictions politiques traditionnelles de droite ou d’ultra-droite », prononce le cri de guerre « Montjoie ! Saint Denis ! » suivi de « À bas la Macronie ! » avant de gifler le président de la République française, Emmanuel Macron.

Q6) BONGO (instrument de musique constitué par deux petits tambours fixés l’un à l’autre) était attendu, au lieu de BIGO, mot de 4 lettres. Là encore, l’énoncé n’était pas assez précis (pan sur le bec !) car il n’était pas écrit qu’on ne cherchait que des mots de 5 lettres … comme Borgo.

Q11) ANTISOLAIRES LUNISOLAIRES : ces 2 mots qui contiennent bien le squelette ISOLA (lettres dans cet ordre) sont des adjectifs variables en nombre (contrairement à ANTISOLEIL, mot invariable, désignant des lunettes de soleil). Le second mot, relatif à la Lune et au Soleil, est utilisé, par exemple, dans des expressions comme calendrier LUNISOLAIRE, employé au Moyen-Orient et en Asie, par exemple.

Q15) MOPTIEN : Cet adjectif qualifie tout objet relatif à Mopti, ville malienne, à ses habitants ou à sa culture. Mopti, surnommée « la Venise du Mali » (encore l’Italie …), est située au confluent du Niger et de son affluent le Bani. C’est à ce titre un port fluvial actif par lequel transitent personnes et biens. Retenez que Marie-Odile Panau (surnommée MOP), l’ancienne présidente de la Fédé (c’est bon, vous avez compris le rapport ? 🙂 ), aime le « NUTELLA » car avec ce tirage, on peut former, en appui sur MOP, ALLUMENT, ALLOUENT et PLANTULE (embryon de plante).

A bientôt pour de nouvelles aventures … en Italie, ou ailleurs !

Simultanés fédéraux de novembre

Comme à l’accoutumée à Hiersac, les simultanés fédéraux de novembre ont été l’occasion de participer au Téléthon, l’intégralité des participations des deux parties de mercredi et de celle de vendredi étant versée à l’AFM. Merci aux 21 joueurs et joueuses d’Angoulême, Cognac et Hiersac (sur les 2 journées) ayant permis de récolter 258 € pour le Téléthon 2022.

Pour rejouer les parties, voir les commentaires et consulter les résultats, voir la rubrique PARTIES

Devenez poète !

Si comme moi vous avez
Parfois l’âme bohème,
Pourquoi pas essayer
D’écrire un beau poème ?

Cécile a sauté l’pas,
De fort belle manière,
Lors de notre repas.
Elle peut en être fière.

Ça peut paraître ardu,
Voire même insurmontable,
Pourquoi pas farfelu,
Et pourtant, c’est faisable.

C’est une question de rimes
Et de nombre de pieds,
On peut avoir en prime,
L’impression de jouer.

Jouer avec les mots,
Les verbes, les adjectifs,
C’est assez rigolo,
Voire même un peu jouissif.

Il faut être inspiré,
C’est le plus difficile,
Mais quand on a trouvé,
Là, tout devient facile.

Rimer les mots entre eux,
Et bien compter les pieds,
Sera pour vous un jeu,
Si vous vous impliquez.

Trouver un bon sujet,
Pour taquiner la muse,
Devient alors aisé,
Et enfin, on s’amuse.

Ces quelques hexamètres,
Des vers qui font six pieds,
Vous séduiront peut-être,
Et vous feront oser.

Et pour votre bien-être,
Rimez à votre tour.
Et vous serez peut-être
Le poète d’un jour.

Voilà mon ressenti,
Celui d’un troubadour,
Car pour moi poésie,
Ça rime avec Amour.

Dominique

 

Repas du club (Mercredi 8 juin 2022)

Retour des bonnes habitudes avec le, désormais, traditionnel repas du club, pris avec les compagnes, les compagnons, les maris, les femmes des joueuses et des joueurs du club. Le repas pris au Café de la Boëme à Mouthiers-sur-B… (vous trouverez !) fut une excellente idée puisque pour un prix modeste, le repas était très bien, bravo le cuistot !

Sur les photos ci-dessus, vous connaissez déjà tout le monde (pour certain.e.s, c’est facile, il suffit de repérer la couleur du liquide dans la bouteille, posée devant elle/eux), sauf peut-être la nouvelle joueuse Marie-France, déjà mordue de scrabble, et son mari Jean-Noël (pour trouver l’anagramme en 8 lettres, vous avez 30 secondes). En fin de repas, la présidente, visiblement inspirée par son retour sur ses terres, nous a lu le « compliment » suivant :

Tirage du Scrabble

Ô lettres ! ô anagrammes ! ô tirages inédits !

Et ce club, quelle idée que de s’y être inscrit ;

Ne me suis-je lancée dans les simultanés

Que pour voir en un jour tant de zéros compter ?

Espérant le repos, moi simple retraitée,

Constate que par ce jeu, même mes nuits sont hantées,

Mon front qui en recherche bien trop souvent transpire,

Trop souvent pour le scrabble à la trouvaille aspire.

Savoir trouver le mot multiplier par trois

Pour qu’un bon score enfin puisse nous mettre en émoi

Il faut aussi parfois bâtir en cheminée

Pour ainsi ajouter des points à engranger

Mais où se cache donc cet appui improbable

Sans quoi ce scrabble sec demeur’ra implaçable

Tant de fois j’ai cherché un beau mot à tripler

Que je me suis heurtée à celui quadruplé.

Du bonheur oui ce jeu peut en rendre au centuple

Lorsque l’on trouve le scrabble à placer en nonuple !

Le dernier mot posé sur la grille bien fermée,

Arrive enfin pour nous l’heure de débriefer ;

Des déçus, des contents, qu’importe-t-il vraiment ?

Rire ensemble ce jour-là n’est-ce-pas plus important !

Aujourd’hui, je voudrais tout de go vous le dire

Faire partie de ce groupe est un réel plaisir.

On connaissait le troubadour Dominique, v’là-t-i pas qu’on découvre une autre poète (désolé, j’ai du mal avec le mot poétesse, que je trouve aussi joli qu’auteure ou écrivaine), qui nous révèle d’autres talents, que nous ne lui connaissions pas ! Les amateurs (même les scientifiques les plus froids 🙂 ) apprécieront la rythmique de ce poème composé d’alexandrins, quasiment tous ponctués par des hémistiches (Denise vous dira la différence entre la césure et l’hémistiche). Après le repas, on a sorti les jeux mais, pour une fois, pas de scrabble : belote, Rummikub, Topword, Triolet, pétanque, etc !

Maintenant, une seule question se pose : on recommence quand ? 🙂

TH2 aux Mathes au profit du Scrabble Scolaire (Samedi 19 Mars 2022)

4 Hiersacais ont commencé leur week-end aux Mathes par ce tournoi au profit des scolaires le samedi après-midi : Annie, Cécile, Christine et Gérard.
Accueil sans défaut par l’équipe royannaise, comme d’habitude !
Les résultats sont visibles ici

1ère partie : 21 coups, pour un top à 933 points, avec 5 scrabbles.

On commence par un tirage (?ZILNAE) qui permet aux J35 de commencer avec chacun un des 18 tops [ALIEN(E)Z, ALIGN(E)Z, (P)LANIEZ ou LAMIN(E)Z pour 100 points], On joue le seul mot sans Z final : AZIL(I)EN (dernière période du paléolithique, tirant son nom du Mas d’Azil, en Ariège).

Top général avec FAXEZ (52).

Nouveau top avec JACTA, sauf pour Gérard qui préfère JACOT (42).

La belle unanimité hiersacaise tombe sous les coups du SHOGUN (37) de Christine ; sous-top

Sakanoue no Tamuramaro (758-811),un des premiers shoguns du début de la période heian (extrait d’un livre antérieur à 1868).

pour Annie avec OHMS bien placé (32)… ou mal placé (23) pour Gérard ; HUMONS rapporte 28 points à Cécile.

Puis Gérard essaie de se mettre plusieurs « martels » en tête, les autres préférant se contenter du top (68) avec MARTELAS ou MALTERAS. Gérard se console en partageant son zéro avec Jean DOL et quelques autres…

PONDU (22) pour tous.

Gérard fait le VEULE et perd 10 points sur le LEK (33) des autres. On joue pour le même score VOUÉE.

Personne ne porte le KILT (33), mais les KITS d’Annie et Christine topent quand même ; le chant du COQ coûte 10 points à Cécile et Gérard.

Seuls Annie et Gérard soufflent dans la CONQUE (45), la COQUE de Cécile fait encore moins (20) que la CLOQUE (30) de Christine.

Au 10e coup, Gérard et Christine ne se sentent pas INUTILES en jouant ce petit scrabble à 59 points, raté par les autres.

Seul dans toute la salle l’ordinateur se sent une âme d’ÉPIEUR (38), belle collante au-dessus d’INUTILES.

Tout le monde rate aussi AVOYÉ (51) et on perd de 3 à 12 points.

Annie préfère lancer une TRILLE (21) tandis que, avec 60 points, les autres remplissent leur TIRELIRE.

Tout le monde ne joue pas du même côté, mais tout le monde s’accorde sur une réponse MARRANTE (80).

On joue SHAN pour 34 points ; les HASES des dames paient autant. Pour 10 points de moins Gérard conjugue MARTELASSES.

Tout le monde se retrouve sur EWE (36).

Seule Annie voit le BISET (32), les autres perdant 2 points en se contentant de faire une BISE

Christine VA pour 25, et à leur grand DAM (26) les autres ne vont pas non plus au DAB (28).

Personne n’est MO(T)IVÉ à marquer 36 points : Annie bredouille et écope d’un zéro, Cécile et Christine récoltent 26 avec GOBÉE, tandis que Gérard s’ÉGAYE (21).

Top général avec FÉDÉS ou DÉFIÉ ; on joue DÉFIS (30), puis on termine sur GAY (17).

Une petite pause – goûter (encore merci aux bénévoles au club de Royan) et on repart !

2e partie : 22 coups, pour 948 joints, avec une rafale de 4 scrabbles

Mauvais départ : personne ne voit les 26 points du FANUM (terrain consacré chez les romains).

Pas mieux au 2e coup : personne ne connaissait BLOCAUX (40), nom masculin pluriel désignant un dépôt d’origine glaciaire formé d’argile mélangée de sable et de graviers (argile à blocaux). BOCAUX pour Christine et Annie (-2), BOX pour Gérard (-3) et POUX pour Cécile (-11).

EWE (35) est suivi du 1er scrabble : BATTRI(E)Z (88), vu par la seule Cécile, les autres scrabblant, mais pour 11 à 28 points de moins.

Deuxième joker et 2e scrabble avec US(E)RAIT (79), qui met EWE au pluriel ; Cécile le met au féminin et perd 2 points, -2 aussi pour Annie avec MUSAI(E)NT et Christine avec MAU(D)ITES. Avec SU(Ç)AIT Gérard en perd 25.

3e scrabble de suite avec REMÉDIAI (68) pour Cécile, moins bien que MÉDIRAI (79) pour les autres. Le top est RÉDIMAI pour un point de plus.

La série de scrabbles continue avec INSULTER (77), vu par Annie. Les LENTEURS de Christine font -13. Gérard ne scrabble pas mais limite les dégâts avec RUSE (-29), l’INTRUSE de Cécile ne marque que 24 points.

Le KINÉ (84) ne fait de bien à personne. Gérard trouve la place, mais joue le sous-top PIVE (-22), KEA et PÉKIN perdent 52 et 37 points.

PUNK (45) est préféré à KENDO. Attention : le féminin est PUNKETTE !

10e coup : en levant ses POINGS, Gérard perd 5 points sur le VISON (28).

Seule Christine joue PURGE (44), les autres en prennent une (-11 à -26) !

Personne n’aime le FAR (30) ce samedi.

Tout le monde reste sur le QUAI et perd 3 points sur ALU (23).

SOIR, QUAI et QIS perdent 1 point, personne ne jouant avec les cartes des BOGS

Jeu de bog (Gallica.bnf;fr)

(22).

C’est le moment de prendre l’air ; AÉRAI, bien placé (18) prend un point à tout le monde.

Après un QI (18), bien placé seulement par Cécile, seuls Gérard et Annie au top avec ÉPELÉE (31).

MOLY (48, plante aux vertus merveilleuses… Selon Homère) n’est vu que par Christine. -10 à -16 pour les autres.

EH (26) gagne 5 points sur HO !

ENVOLS (41) pour Cécile et Annie.

Tout le monde prend CASH (46) en jouant autre chose ; au même endroit Annie ne perd que 3 points avec HAST (longue lance que portaient les HASTAIRES).

Logiquement on ne termine pas par le DÉJ, en préférant TÉJU (20).

 

Championnat Régional en Paires (Samedi 5 Mars 2022)

Trois paires hiersacaises ont représenté le Club au championnat régional en paires à Brioux-sur-Boutonne dans les Deux-Sèvres : Claudine et Franck, Annie et Cécile et Christine (qui rédige les comptes rendus) et Gérard.

Partie 1 : 23 coups avec 3 scrabbles pour un top à 802 points.

Top pour tous avec DURCI.
Pas de E pour RÉVOQUAT et aucun TOQUARD à Hiersac (TOQUARD ou TOCARD = sans valeur). -1 point pour les Berry et Annie-Cécile avec TROQUA et – 6 points pour les Discour qui ont choisi la mauvaise place.

Une FÈVE pour tous.
Arrive le premier scrabble : en appui sur le A de TOQUARD on joue BLAISOIS. Les BLAISOIS ou BLÉSOIS sont les habitants de Blois. Mot raté par les trois paires qui avec SOLS, BOF ou OISIFS perdent de 41 à 45 points.
En double appui sur le I de BLAISOIS et le I de DURCI, on pose CRAMOISI pour 39 points. MOFLAS pour Annie-Cécile (-6 ) et -9 points pour les autres avec MASTOC ou RECOLAS.
Et on continue à creuser nos négatifs ! On joue YEUSE (52 points). Les Berry et les Discour jouent YINS (-5 points). Avec AY Annie-Cécile en perdent 10.
Les Berry se sont TUS pour 31 points . Les autres préfèrent être VIFS (-1 point).
Top pour les Berry avec RHE qui fait MEROUH et BLAISOISE.
VIF pour tous.
Annie-Cécile et les Discour vont DÉTELER, les Berry qui se croient déjà en ÉTÉ perdent 4 points.
Au tirage, un scrabble sec GRATTAI, pas de place. On joue RAMERAIT, raté par tous. Une bulle pour Annie-Cécile qui ont conjugué le verbe « cramoisir ».

Top pour tous avec FUT.
Au tirage encore un scrabble sec BIGAMIE qui ne trouve pas sa place . En partant du R de DURCI on pose REGIMBAI (68 points) qui est raté par tous. Le sous-top est à 23 points !
Encore deux scrabbles secs au tirage DJEUN(E)S ou JUDÉ(E)NS qu’on ne peut pas placer. Mais en appui sur le A de REGIMBAI, on pose DÉJAUN(I)S vu par tous.
Pas de S pour EXALTONS mais AXENT, mot compte triple et X doublant pour 72 pts vaut bien un scrabble. Annie-Cécile avec TEX perdent 26 points.
XENON pour les Berry et les Discour.
Top pour tous avec PUAT ou PLAT qui est le mot retenu.
HOUP ! quelle surprise pour les Berry et Annie-Cécile (interjection, ou arbre de Nouvelle-Calédonie), les Discour font HOP (-2 points).
Avec ZIP, les trois paires perdent 2 points sur le top ZONING (zone industrielle en Belgique).
Les Berry ont faim et se tapent un STEAK. KEAS pour les Discour (-11 points). Une bulle pour Annie-Cécile qui en jouant KAONS vont mettre un S à HOUP qui est un mot invariable (car l’ODS8 ne connaît pas l’arbre de Nouvelle-Calédonie…). On dit HOUP ou OUPS.
WOK sur le K de STEAK pour les Berry et Annie-Cécile.On termine avec EN (15 points) et APREM (20 points).

Après une pause pour prendre un petit goûter (offert) et se dégourdir les jambes, on aborde la seconde partie.

Partie 2 : 21 coups avec 6 scrabbles pour un top à 985 points.

Tous au top avec VOLIG(E). VOLIGER c’est clouer des planches jointives (les voliges) avec d’autres (toiture).
Top pour les Berry avec VIDEZ, pour Annie-Cécile avec DÎNEZ et -2 points pour les Discour avec DONNEZ.
Arrive le premier scrabble trouvé par les Berry : HURONIEN (nom et adj.) qui est un terme de géologie.

EX (47 points) pour tous.
JAS pour tous qui fait AH et SU avec les lettres posées.
On joue AIT qui fait AIDE et TEX. Les Hiersacais ont le sous-top TARIT (- 5 points).
Un BOUQUIN pour tous. On le prolonge en BOUQUINA avec un scrabble TARTRES. Vu par Annie-Cécile et les Discour. Les Berry topent également avec STARTER.
On cherche un O pour CONVOLER, on se contente de VELCRO qui fait VS avec le S se TARTRES. Vu par les Berry et les Discour. Avec VOLER, Annie-Cécile perdent 10 points.

En collante à droite de VELCRO, on pose EUH qui fait CERU et OH.
Top pour les Berry avec INFÉODÉE. Les deux autres paires perdent 5 points en jouant INFÉODÉ à une autre place.
Deux scrabbles secs MENATES ou ENTAMES joué par les Discour (- 9 points sur le top). Avec SEMAIENT Annie-Cécile perdent 1 point. Les Berry sont au top avec MATINÉES en appui sur le I de BOUQUINA.
Beaucoup de scrabbles possibles : LÉSERAI, RÉALISE ou ÉLIERAS que jouent les Discour. Les Berry topent avec ÉRAILLENT , en appui sur le L de VOLIGE et qui mets IDE au pluriel. Autre top possible AIRELLES à la même place.
Pas de O pour COMBLAIS, pas de P pour PLOMBAIS ou de I pour MOBILISA. On peut pourtant scrabbler avec ILOMBAS. (ILOMBA = arbre africain de menuiserie). Les Berry sont la seule paire de la salle à trouver ce mot ; bravo à eux et un bonus de 10 points.

Mais KATA pour eux au coup suivant . Ils rallongent SAI en « asai » qui n’existe pas. Seuls existent AÇAÏ (palmier) ou ASSAI (terme musical = beaucoup).
Top pour les autres avec KA (46 points).
Tous mettent la NAPPE (30 points),mais pour 31 points on joue PLACE en collante le long de ILOMBAS qui fait ILLAOC et ME.
Avec YÉTIS, Annie-Cécile perdent 10 points sur DEY joué par les autres.
Pas de O pour GOÛTEURS ou de U pour TAGUEURS. On joue SUTURE (31 points) . Les Discour perdent 10 points avec NÉGUS.
EWE pour tous.
Top pour les Berry avec une jolie collante P(R)OF qui fait OIL et FLA.
Tous au top pour le dernier coup, avec SUTURENT pour les Berry et les Discour et MAG, qui est le mot choisi, pour Annie-Cécile, qui fait AME et GAY avec les lettres déjà posées

Les résultats sont visibles ici

Verdiams2 (Samedi 22 Janvier 2022)

Vous pouvez retrouver les résultats sur le centre de Hiersac en cliquant ICI, sur le Comité en cliquant et sur la France, c’est ICI.

2 parties jouées à Hiersac, dans une salle plutôt fraîche. Le goûter est pris devant la salle, au soleil.
On ne peut pas dire que les Hiersacais aient brillé dans cette compétition, seule Catherine limitant la casse.
À l’arbitrage Marie-Claude Jézouin et Denise (une première pour elle dans une compétition officielle), supervisées par Franck au double arbitrage.
Gérard, au tableau et au ramassage avec Jacques Ernst, signe le premier compte rendu, Annie prend en charge le second.

Partie 1 : 996 points en 21 coups, avec 4 scrabbles

Le premier tirage EHINOST laisse tout le monde plein de HONTES pour 26 points, perdant d’entrée 46 points sur le scrabble HISTONE (protéine, un des principaux constituants associés à l’ADN).
INYRPUE : toujours pas de top hiersacais pour PYRÈNE (39) ; l’HYPER de Christine ne perd qu’un point.
Pas de GUILI (même un seul) à Hiersac, qui tope quand même avec MUGI (20).
Tout le monde perd 2 points en conjuguant GEEKE ou GEEKA. Il fallait jouer MALÉKI (50, synonyme MALEKITE), adepte du malékisme (école théologique sunnite. Attention : seul prolongement possible en une lettre = MALEKIS. Le A forme APYRÈNE (sans noyau, ni pépin).
2e scrabble pour Annie avec RENVIDES (98). On aurait pu jouer son anagramme VERDIENS. Seule Christine voir le sous-top VENDEURS (-7).
FOCS pour 48 points est suivi d’une superbe collante avec la SAUTEUSE de la seule Catherine (78). OUATEUSE en triple n’aurait perdu qu’un point…
Top général avec BUTTA (20), préféré à BUTAT, TUB ou BATTU.
4 JOB (-16) et 1 JUBÉ (-21), alors qu’il aurait fallu cuisiner un BÄKEOFE (50), seule variante acceptée dans l’ODS8 du BÄCKEOFE, potée alsacienne cuite longuement au four… Comme son nom l’indique !
Puis le voyage général en JEEP (63) ne conduit que Catherine jusqu’aux CAÏMAN(S) (89), un des 20 scrabbles possibles. Cécile limite la casse avec EMANCI(P)A (74).
Tout le monde se perd dans le VELDT (37, mot néerlandais à rapprocher du field anglais ou du Feld allemand = champ) ; sa variante VELD perdait un point. Une fois de plus l’OUTLAW (50) s’échappe seul. Avec un WU répété les J35 perdent 6 puis19 points.
GLÉNIEZ (37, lover un cordage) gagne 1 point sur QING (Annie et Christine) ou GELIEZ (Catherine).
Au 15e coup, c’est le moment de poser QING (36). Première bulle de l’après-midi pour Annie qui ne le rejoue pas et préfère un petit air de ZIQUE
Pas de place pour les scrabbles secs FERREUX ou TERREUX, on se contente donc de EUX (33), préféré à VEXER.
Top à 80 points avec le dernier scrabble, REMAR(I)A pour Colette, Catherine et Annie, moins romantique mais tout aussi payant Cécile avec REARMA(I). quant à Christine elle plonge à -50 et MER(D)A
Ratage général de DHALS (39), et on termine avec SE (27), OIT (16, de OUÏR, voir Raymond Devos) et ORBE (8) que personne ne joue, ce qui n’empêche tout le monde de toper.

Partie 2 : 852 points en 21 coups, avec 4 scrabbles

Démarrage en confiance avec ÉTAYES, vu par toutes. Il reste le Q !
Comme Cendrillon ou Blanche-Neige, nous évitons la méchante MARÂTRE (top à 32 pts, seul quadruple) et préférons les collantes. Et on reste sur le Q !
Nous posons enfin notre Q avec MANOQUE (30 pts), que personne ne voit. Une MANOQUE est une pelote de cordages en marine ou une petite botte de feuilles de tabac et MANOQUER, mettre le tabac en MANOQUES ! Christine limite la casse avec ORQUE (-2).
Avec le tirage OXNCATE, pas de I pour COXAIENT ou EXACTION. Personne n’encaisse les 56 points de l’ ÉCOTAXE. Sous-top (-2) pour Christine toujours EXACTE.
Au coup n°7, la SÉRÉNADE (scrabble unique) n’est plus à la mode et échappe aux joueuses de Hiersac qui perdent 30 points avec le sous-top DANSÉE. Le tirage pouvait scrabbler sur G AGENDÉES, M AMENDÉES ou N ENNÉADES (ensemble de neuf personnes ou choses semblables).
Le tirage suivant IAIPSUF ne trouve pas d’ R (d’air) pour PURIFIAS. Tout le monde tope avec PIAFS ou PIFAS.
La sortie du premier joker avec IUISGV? aurait permis un scrabble unique, difficile, sur R ou E VIGUIERS (magistrat dans le midi, sous l’Ancien Régime ou en Andorre). Le top plafonne à 34 points avec le retour des GUILIS (sur le triple, G formant GEX) qui n’est pas plus joué au pluriel qu’à la première partie au singulier.
Au coup n°9, VISRAUS permet de poser le 2ème scrabble : SUIVRAS (73 pts placé au bon endroit, premier S formant MARÂTRES ) vu par Catherine, Cécile et Annie… SUIVRAS à une autre place (-5) et SUIVRAIS (-8, sur le I de PIFAS) passaient aussi. Autres solutions sur lettres d’appui : AVISeURS, ASSoUVIR, SUrVIRAS.
Après VIVE, joué par toutes (autre top HÉLION, noyau de l’atome d’hélium) arrive le 3ème scrabble.
Avec le tirage ENIDUOT, pas de scrabble sec mais sur S ÉTUDIONS, sur R RUDOIENT, sur C NOCTUIDÉ (papillon de nuit), ÉCONDUIT ou CONDUITE (63 pts sur le C de ÉCOTAXE) et sur A DÉNOUAIT (top à 74 pts, sur le A de PIAFS trouvé par Colette, Cécile et Catherine…) et DOUAIENT (joué par Annie = zéro pour dépassement de grille !!!).
Suit le 4ème scrabble : AELZBRI forme en scrabbles secs, BLAIREZ et ZIRABLE, implaçables et RÂBLIEZ, top à 87 points. En sous-tops, 2 belles places, sur le E de ÉCOTAXE ou le T de DÉNOUAIT (Z triple et mot doublé, de 74 à 68 pts) échappent complètement aux joueuses, sauf à Christine qui joue LITREZ (70 pts).
Au coup n°13, pas de T bien placé pour PEJORANt. JAPPER (51 pts, en triple) est vu par la moitié des joueuses.
Prudentes sur le coup suivant, la plupart préfèrent FUIR en évitant le RÉCIF (top à 36 pts) mais pas le naufrage final !!!
Avec MNUELGO, pas de S bien placé pour MEUGLONS. Personne ne joue VOLUMEN (rouleau de papyrus). Pertes de 12 à 14 points et une 2ème bulle pour Annie en prolongeant SUIVRAS en « ensuivras » (s’ENSUIVRE, verbe défectif).
Les tirages suivants, bien pourris, donnent AH, largement vu, THON (-3 pour toutes avec TON ou TOT) et EWE, raté uniquement par Annie (-8 pts).
La sortie du second joker n’améliore pas la partie. Top à 17 points avec TOND, joué par la majorité.
Si on ignore que TOND peut se prolonger en TONDO (tableau de forme circulaire), on perd au minimum 10 points (ZeK pour Christine et Annie ou LeK pour Cécile). Bravo à Colette, seule à toper avec KOB (40 pts) et dommage pour Catherine avec des « boks » incorrects.
Le dernier coup, avec le joker conservé, culmine à 14 points avec ZiG.