Archives de la catégorie: Mises à jour

Repas du club (Mercredi 8 juin 2022)

Retour des bonnes habitudes avec le, désormais, traditionnel repas du club, pris avec les compagnes, les compagnons, les maris, les femmes des joueuses et des joueurs du club. Le repas pris au Café de la Boëme à Mouthiers-sur-B… (vous trouverez !) fut une excellente idée puisque pour un prix modeste, le repas était très bien, bravo le cuistot !

Sur les photos ci-dessus, vous connaissez déjà tout le monde (pour certain.e.s, c’est facile, il suffit de repérer la couleur du liquide dans la bouteille, posée devant elle/eux), sauf peut-être la nouvelle joueuse Marie-France, déjà mordue de scrabble, et son mari Jean-Noël (pour trouver l’anagramme en 8 lettres, vous avez 30 secondes). En fin de repas, la présidente, visiblement inspirée par son retour sur ses terres, nous a lu le « compliment » suivant :

Tirage du Scrabble

Ô lettres ! ô anagrammes ! ô tirages inédits !

Et ce club, quelle idée que de s’y être inscrit ;

Ne me suis-je lancée dans les simultanés

Que pour voir en un jour tant de zéros compter ?

Espérant le repos, moi simple retraitée,

Constate que par ce jeu, même mes nuits sont hantées,

Mon front qui en recherche bien trop souvent transpire,

Trop souvent pour le scrabble à la trouvaille aspire.

Savoir trouver le mot multiplier par trois

Pour qu’un bon score enfin puisse nous mettre en émoi

Il faut aussi parfois bâtir en cheminée

Pour ainsi ajouter des points à engranger

Mais où se cache donc cet appui improbable

Sans quoi ce scrabble sec demeur’ra implaçable

Tant de fois j’ai cherché un beau mot à tripler

Que je me suis heurtée à celui quadruplé.

Du bonheur oui ce jeu peut en rendre au centuple

Lorsque l’on trouve le scrabble à placer en nonuple !

Le dernier mot posé sur la grille bien fermée,

Arrive enfin pour nous l’heure de débriefer ;

Des déçus, des contents, qu’importe-t-il vraiment ?

Rire ensemble ce jour-là n’est-ce-pas plus important !

Aujourd’hui, je voudrais tout de go vous le dire

Faire partie de ce groupe est un réel plaisir.

On connaissait le troubadour Dominique, v’là-t-i pas qu’on découvre une autre poète (désolé, j’ai du mal avec le mot poétesse, que je trouve aussi joli qu’auteure ou écrivaine), qui nous révèle d’autres talents, que nous ne lui connaissions pas ! Les amateurs (même les scientifiques les plus froids 🙂 ) apprécieront la rythmique de ce poème composé d’alexandrins, quasiment tous ponctués par des hémistiches (Denise vous dira la différence entre la césure et l’hémistiche). Après le repas, on a sorti les jeux mais, pour une fois, pas de scrabble : belote, Rummikub, Topword, Triolet, pétanque, etc !

Maintenant, une seule question se pose : on recommence quand ? 🙂

TH2 aux Mathes au profit du Scrabble Scolaire (Samedi 19 Mars 2022)

4 Hiersacais ont commencé leur week-end aux Mathes par ce tournoi au profit des scolaires le samedi après-midi : Annie, Cécile, Christine et Gérard.
Accueil sans défaut par l’équipe royannaise, comme d’habitude !
Les résultats sont visibles ici

1ère partie : 21 coups, pour un top à 933 points, avec 5 scrabbles.

On commence par un tirage (?ZILNAE) qui permet aux J35 de commencer avec chacun un des 18 tops [ALIEN(E)Z, ALIGN(E)Z, (P)LANIEZ ou LAMIN(E)Z pour 100 points], On joue le seul mot sans Z final : AZIL(I)EN (dernière période du paléolithique, tirant son nom du Mas d’Azil, en Ariège).

Top général avec FAXEZ (52).

Nouveau top avec JACTA, sauf pour Gérard qui préfère JACOT (42).

La belle unanimité hiersacaise tombe sous les coups du SHOGUN (37) de Christine ; sous-top

Sakanoue no Tamuramaro (758-811),un des premiers shoguns du début de la période heian (extrait d’un livre antérieur à 1868).

pour Annie avec OHMS bien placé (32)… ou mal placé (23) pour Gérard ; HUMONS rapporte 28 points à Cécile.

Puis Gérard essaie de se mettre plusieurs « martels » en tête, les autres préférant se contenter du top (68) avec MARTELAS ou MALTERAS. Gérard se console en partageant son zéro avec Jean DOL et quelques autres…

PONDU (22) pour tous.

Gérard fait le VEULE et perd 10 points sur le LEK (33) des autres. On joue pour le même score VOUÉE.

Personne ne porte le KILT (33), mais les KITS d’Annie et Christine topent quand même ; le chant du COQ coûte 10 points à Cécile et Gérard.

Seuls Annie et Gérard soufflent dans la CONQUE (45), la COQUE de Cécile fait encore moins (20) que la CLOQUE (30) de Christine.

Au 10e coup, Gérard et Christine ne se sentent pas INUTILES en jouant ce petit scrabble à 59 points, raté par les autres.

Seul dans toute la salle l’ordinateur se sent une âme d’ÉPIEUR (38), belle collante au-dessus d’INUTILES.

Tout le monde rate aussi AVOYÉ (51) et on perd de 3 à 12 points.

Annie préfère lancer une TRILLE (21) tandis que, avec 60 points, les autres remplissent leur TIRELIRE.

Tout le monde ne joue pas du même côté, mais tout le monde s’accorde sur une réponse MARRANTE (80).

On joue SHAN pour 34 points ; les HASES des dames paient autant. Pour 10 points de moins Gérard conjugue MARTELASSES.

Tout le monde se retrouve sur EWE (36).

Seule Annie voit le BISET (32), les autres perdant 2 points en se contentant de faire une BISE

Christine VA pour 25, et à leur grand DAM (26) les autres ne vont pas non plus au DAB (28).

Personne n’est MO(T)IVÉ à marquer 36 points : Annie bredouille et écope d’un zéro, Cécile et Christine récoltent 26 avec GOBÉE, tandis que Gérard s’ÉGAYE (21).

Top général avec FÉDÉS ou DÉFIÉ ; on joue DÉFIS (30), puis on termine sur GAY (17).

Une petite pause – goûter (encore merci aux bénévoles au club de Royan) et on repart !

2e partie : 22 coups, pour 948 joints, avec une rafale de 4 scrabbles

Mauvais départ : personne ne voit les 26 points du FANUM (terrain consacré chez les romains).

Pas mieux au 2e coup : personne ne connaissait BLOCAUX (40), nom masculin pluriel désignant un dépôt d’origine glaciaire formé d’argile mélangée de sable et de graviers (argile à blocaux). BOCAUX pour Christine et Annie (-2), BOX pour Gérard (-3) et POUX pour Cécile (-11).

EWE (35) est suivi du 1er scrabble : BATTRI(E)Z (88), vu par la seule Cécile, les autres scrabblant, mais pour 11 à 28 points de moins.

Deuxième joker et 2e scrabble avec US(E)RAIT (79), qui met EWE au pluriel ; Cécile le met au féminin et perd 2 points, -2 aussi pour Annie avec MUSAI(E)NT et Christine avec MAU(D)ITES. Avec SU(Ç)AIT Gérard en perd 25.

3e scrabble de suite avec REMÉDIAI (68) pour Cécile, moins bien que MÉDIRAI (79) pour les autres. Le top est RÉDIMAI pour un point de plus.

La série de scrabbles continue avec INSULTER (77), vu par Annie. Les LENTEURS de Christine font -13. Gérard ne scrabble pas mais limite les dégâts avec RUSE (-29), l’INTRUSE de Cécile ne marque que 24 points.

Le KINÉ (84) ne fait de bien à personne. Gérard trouve la place, mais joue le sous-top PIVE (-22), KEA et PÉKIN perdent 52 et 37 points.

PUNK (45) est préféré à KENDO. Attention : le féminin est PUNKETTE !

10e coup : en levant ses POINGS, Gérard perd 5 points sur le VISON (28).

Seule Christine joue PURGE (44), les autres en prennent une (-11 à -26) !

Personne n’aime le FAR (30) ce samedi.

Tout le monde reste sur le QUAI et perd 3 points sur ALU (23).

SOIR, QUAI et QIS perdent 1 point, personne ne jouant avec les cartes des BOGS

Jeu de bog (Gallica.bnf;fr)

(22).

C’est le moment de prendre l’air ; AÉRAI, bien placé (18) prend un point à tout le monde.

Après un QI (18), bien placé seulement par Cécile, seuls Gérard et Annie au top avec ÉPELÉE (31).

MOLY (48, plante aux vertus merveilleuses… Selon Homère) n’est vu que par Christine. -10 à -16 pour les autres.

EH (26) gagne 5 points sur HO !

ENVOLS (41) pour Cécile et Annie.

Tout le monde prend CASH (46) en jouant autre chose ; au même endroit Annie ne perd que 3 points avec HAST (longue lance que portaient les HASTAIRES).

Logiquement on ne termine pas par le DÉJ, en préférant TÉJU (20).

 

Championnat Régional en Paires (Samedi 5 Mars 2022)

Trois paires hiersacaises ont représenté le Club au championnat régional en paires à Brioux-sur-Boutonne dans les Deux-Sèvres : Claudine et Franck, Annie et Cécile et Christine (qui rédige les comptes rendus) et Gérard.

Partie 1 : 23 coups avec 3 scrabbles pour un top à 802 points.

Top pour tous avec DURCI.
Pas de E pour RÉVOQUAT et aucun TOQUARD à Hiersac (TOQUARD ou TOCARD = sans valeur). -1 point pour les Berry et Annie-Cécile avec TROQUA et – 6 points pour les Discour qui ont choisi la mauvaise place.

Une FÈVE pour tous.
Arrive le premier scrabble : en appui sur le A de TOQUARD on joue BLAISOIS. Les BLAISOIS ou BLÉSOIS sont les habitants de Blois. Mot raté par les trois paires qui avec SOLS, BOF ou OISIFS perdent de 41 à 45 points.
En double appui sur le I de BLAISOIS et le I de DURCI, on pose CRAMOISI pour 39 points. MOFLAS pour Annie-Cécile (-6 ) et -9 points pour les autres avec MASTOC ou RECOLAS.
Et on continue à creuser nos négatifs ! On joue YEUSE (52 points). Les Berry et les Discour jouent YINS (-5 points). Avec AY Annie-Cécile en perdent 10.
Les Berry se sont TUS pour 31 points . Les autres préfèrent être VIFS (-1 point).
Top pour les Berry avec RHE qui fait MEROUH et BLAISOISE.
VIF pour tous.
Annie-Cécile et les Discour vont DÉTELER, les Berry qui se croient déjà en ÉTÉ perdent 4 points.
Au tirage, un scrabble sec GRATTAI, pas de place. On joue RAMERAIT, raté par tous. Une bulle pour Annie-Cécile qui ont conjugué le verbe « cramoisir ».

Top pour tous avec FUT.
Au tirage encore un scrabble sec BIGAMIE qui ne trouve pas sa place . En partant du R de DURCI on pose REGIMBAI (68 points) qui est raté par tous. Le sous-top est à 23 points !
Encore deux scrabbles secs au tirage DJEUN(E)S ou JUDÉ(E)NS qu’on ne peut pas placer. Mais en appui sur le A de REGIMBAI, on pose DÉJAUN(I)S vu par tous.
Pas de S pour EXALTONS mais AXENT, mot compte triple et X doublant pour 72 pts vaut bien un scrabble. Annie-Cécile avec TEX perdent 26 points.
XENON pour les Berry et les Discour.
Top pour tous avec PUAT ou PLAT qui est le mot retenu.
HOUP ! quelle surprise pour les Berry et Annie-Cécile (interjection, ou arbre de Nouvelle-Calédonie), les Discour font HOP (-2 points).
Avec ZIP, les trois paires perdent 2 points sur le top ZONING (zone industrielle en Belgique).
Les Berry ont faim et se tapent un STEAK. KEAS pour les Discour (-11 points). Une bulle pour Annie-Cécile qui en jouant KAONS vont mettre un S à HOUP qui est un mot invariable (car l’ODS8 ne connaît pas l’arbre de Nouvelle-Calédonie…). On dit HOUP ou OUPS.
WOK sur le K de STEAK pour les Berry et Annie-Cécile.On termine avec EN (15 points) et APREM (20 points).

Après une pause pour prendre un petit goûter (offert) et se dégourdir les jambes, on aborde la seconde partie.

Partie 2 : 21 coups avec 6 scrabbles pour un top à 985 points.

Tous au top avec VOLIG(E). VOLIGER c’est clouer des planches jointives (les voliges) avec d’autres (toiture).
Top pour les Berry avec VIDEZ, pour Annie-Cécile avec DÎNEZ et -2 points pour les Discour avec DONNEZ.
Arrive le premier scrabble trouvé par les Berry : HURONIEN (nom et adj.) qui est un terme de géologie.

EX (47 points) pour tous.
JAS pour tous qui fait AH et SU avec les lettres posées.
On joue AIT qui fait AIDE et TEX. Les Hiersacais ont le sous-top TARIT (- 5 points).
Un BOUQUIN pour tous. On le prolonge en BOUQUINA avec un scrabble TARTRES. Vu par Annie-Cécile et les Discour. Les Berry topent également avec STARTER.
On cherche un O pour CONVOLER, on se contente de VELCRO qui fait VS avec le S se TARTRES. Vu par les Berry et les Discour. Avec VOLER, Annie-Cécile perdent 10 points.

En collante à droite de VELCRO, on pose EUH qui fait CERU et OH.
Top pour les Berry avec INFÉODÉE. Les deux autres paires perdent 5 points en jouant INFÉODÉ à une autre place.
Deux scrabbles secs MENATES ou ENTAMES joué par les Discour (- 9 points sur le top). Avec SEMAIENT Annie-Cécile perdent 1 point. Les Berry sont au top avec MATINÉES en appui sur le I de BOUQUINA.
Beaucoup de scrabbles possibles : LÉSERAI, RÉALISE ou ÉLIERAS que jouent les Discour. Les Berry topent avec ÉRAILLENT , en appui sur le L de VOLIGE et qui mets IDE au pluriel. Autre top possible AIRELLES à la même place.
Pas de O pour COMBLAIS, pas de P pour PLOMBAIS ou de I pour MOBILISA. On peut pourtant scrabbler avec ILOMBAS. (ILOMBA = arbre africain de menuiserie). Les Berry sont la seule paire de la salle à trouver ce mot ; bravo à eux et un bonus de 10 points.

Mais KATA pour eux au coup suivant . Ils rallongent SAI en « asai » qui n’existe pas. Seuls existent AÇAÏ (palmier) ou ASSAI (terme musical = beaucoup).
Top pour les autres avec KA (46 points).
Tous mettent la NAPPE (30 points),mais pour 31 points on joue PLACE en collante le long de ILOMBAS qui fait ILLAOC et ME.
Avec YÉTIS, Annie-Cécile perdent 10 points sur DEY joué par les autres.
Pas de O pour GOÛTEURS ou de U pour TAGUEURS. On joue SUTURE (31 points) . Les Discour perdent 10 points avec NÉGUS.
EWE pour tous.
Top pour les Berry avec une jolie collante P(R)OF qui fait OIL et FLA.
Tous au top pour le dernier coup, avec SUTURENT pour les Berry et les Discour et MAG, qui est le mot choisi, pour Annie-Cécile, qui fait AME et GAY avec les lettres déjà posées

Les résultats sont visibles ici

Verdiams2 (Samedi 22 Janvier 2022)

Vous pouvez retrouver les résultats sur le centre de Hiersac en cliquant ICI, sur le Comité en cliquant et sur la France, c’est ICI.

2 parties jouées à Hiersac, dans une salle plutôt fraîche. Le goûter est pris devant la salle, au soleil.
On ne peut pas dire que les Hiersacais aient brillé dans cette compétition, seule Catherine limitant la casse.
À l’arbitrage Marie-Claude Jézouin et Denise (une première pour elle dans une compétition officielle), supervisées par Franck au double arbitrage.
Gérard, au tableau et au ramassage avec Jacques Ernst, signe le premier compte rendu, Annie prend en charge le second.

Partie 1 : 996 points en 21 coups, avec 4 scrabbles

Le premier tirage EHINOST laisse tout le monde plein de HONTES pour 26 points, perdant d’entrée 46 points sur le scrabble HISTONE (protéine, un des principaux constituants associés à l’ADN).
INYRPUE : toujours pas de top hiersacais pour PYRÈNE (39) ; l’HYPER de Christine ne perd qu’un point.
Pas de GUILI (même un seul) à Hiersac, qui tope quand même avec MUGI (20).
Tout le monde perd 2 points en conjuguant GEEKE ou GEEKA. Il fallait jouer MALÉKI (50, synonyme MALEKITE), adepte du malékisme (école théologique sunnite. Attention : seul prolongement possible en une lettre = MALEKIS. Le A forme APYRÈNE (sans noyau, ni pépin).
2e scrabble pour Annie avec RENVIDES (98). On aurait pu jouer son anagramme VERDIENS. Seule Christine voir le sous-top VENDEURS (-7).
FOCS pour 48 points est suivi d’une superbe collante avec la SAUTEUSE de la seule Catherine (78). OUATEUSE en triple n’aurait perdu qu’un point…
Top général avec BUTTA (20), préféré à BUTAT, TUB ou BATTU.
4 JOB (-16) et 1 JUBÉ (-21), alors qu’il aurait fallu cuisiner un BÄKEOFE (50), seule variante acceptée dans l’ODS8 du BÄCKEOFE, potée alsacienne cuite longuement au four… Comme son nom l’indique !
Puis le voyage général en JEEP (63) ne conduit que Catherine jusqu’aux CAÏMAN(S) (89), un des 20 scrabbles possibles. Cécile limite la casse avec EMANCI(P)A (74).
Tout le monde se perd dans le VELDT (37, mot néerlandais à rapprocher du field anglais ou du Feld allemand = champ) ; sa variante VELD perdait un point. Une fois de plus l’OUTLAW (50) s’échappe seul. Avec un WU répété les J35 perdent 6 puis19 points.
GLÉNIEZ (37, lover un cordage) gagne 1 point sur QING (Annie et Christine) ou GELIEZ (Catherine).
Au 15e coup, c’est le moment de poser QING (36). Première bulle de l’après-midi pour Annie qui ne le rejoue pas et préfère un petit air de ZIQUE
Pas de place pour les scrabbles secs FERREUX ou TERREUX, on se contente donc de EUX (33), préféré à VEXER.
Top à 80 points avec le dernier scrabble, REMAR(I)A pour Colette, Catherine et Annie, moins romantique mais tout aussi payant Cécile avec REARMA(I). quant à Christine elle plonge à -50 et MER(D)A
Ratage général de DHALS (39), et on termine avec SE (27), OIT (16, de OUÏR, voir Raymond Devos) et ORBE (8) que personne ne joue, ce qui n’empêche tout le monde de toper.

Partie 2 : 852 points en 21 coups, avec 4 scrabbles

Démarrage en confiance avec ÉTAYES, vu par toutes. Il reste le Q !
Comme Cendrillon ou Blanche-Neige, nous évitons la méchante MARÂTRE (top à 32 pts, seul quadruple) et préférons les collantes. Et on reste sur le Q !
Nous posons enfin notre Q avec MANOQUE (30 pts), que personne ne voit. Une MANOQUE est une pelote de cordages en marine ou une petite botte de feuilles de tabac et MANOQUER, mettre le tabac en MANOQUES ! Christine limite la casse avec ORQUE (-2).
Avec le tirage OXNCATE, pas de I pour COXAIENT ou EXACTION. Personne n’encaisse les 56 points de l’ ÉCOTAXE. Sous-top (-2) pour Christine toujours EXACTE.
Au coup n°7, la SÉRÉNADE (scrabble unique) n’est plus à la mode et échappe aux joueuses de Hiersac qui perdent 30 points avec le sous-top DANSÉE. Le tirage pouvait scrabbler sur G AGENDÉES, M AMENDÉES ou N ENNÉADES (ensemble de neuf personnes ou choses semblables).
Le tirage suivant IAIPSUF ne trouve pas d’ R (d’air) pour PURIFIAS. Tout le monde tope avec PIAFS ou PIFAS.
La sortie du premier joker avec IUISGV? aurait permis un scrabble unique, difficile, sur R ou E VIGUIERS (magistrat dans le midi, sous l’Ancien Régime ou en Andorre). Le top plafonne à 34 points avec le retour des GUILIS (sur le triple, G formant GEX) qui n’est pas plus joué au pluriel qu’à la première partie au singulier.
Au coup n°9, VISRAUS permet de poser le 2ème scrabble : SUIVRAS (73 pts placé au bon endroit, premier S formant MARÂTRES ) vu par Catherine, Cécile et Annie… SUIVRAS à une autre place (-5) et SUIVRAIS (-8, sur le I de PIFAS) passaient aussi. Autres solutions sur lettres d’appui : AVISeURS, ASSoUVIR, SUrVIRAS.
Après VIVE, joué par toutes (autre top HÉLION, noyau de l’atome d’hélium) arrive le 3ème scrabble.
Avec le tirage ENIDUOT, pas de scrabble sec mais sur S ÉTUDIONS, sur R RUDOIENT, sur C NOCTUIDÉ (papillon de nuit), ÉCONDUIT ou CONDUITE (63 pts sur le C de ÉCOTAXE) et sur A DÉNOUAIT (top à 74 pts, sur le A de PIAFS trouvé par Colette, Cécile et Catherine…) et DOUAIENT (joué par Annie = zéro pour dépassement de grille !!!).
Suit le 4ème scrabble : AELZBRI forme en scrabbles secs, BLAIREZ et ZIRABLE, implaçables et RÂBLIEZ, top à 87 points. En sous-tops, 2 belles places, sur le E de ÉCOTAXE ou le T de DÉNOUAIT (Z triple et mot doublé, de 74 à 68 pts) échappent complètement aux joueuses, sauf à Christine qui joue LITREZ (70 pts).
Au coup n°13, pas de T bien placé pour PEJORANt. JAPPER (51 pts, en triple) est vu par la moitié des joueuses.
Prudentes sur le coup suivant, la plupart préfèrent FUIR en évitant le RÉCIF (top à 36 pts) mais pas le naufrage final !!!
Avec MNUELGO, pas de S bien placé pour MEUGLONS. Personne ne joue VOLUMEN (rouleau de papyrus). Pertes de 12 à 14 points et une 2ème bulle pour Annie en prolongeant SUIVRAS en « ensuivras » (s’ENSUIVRE, verbe défectif).
Les tirages suivants, bien pourris, donnent AH, largement vu, THON (-3 pour toutes avec TON ou TOT) et EWE, raté uniquement par Annie (-8 pts).
La sortie du second joker n’améliore pas la partie. Top à 17 points avec TOND, joué par la majorité.
Si on ignore que TOND peut se prolonger en TONDO (tableau de forme circulaire), on perd au minimum 10 points (ZeK pour Christine et Annie ou LeK pour Cécile). Bravo à Colette, seule à toper avec KOB (40 pts) et dommage pour Catherine avec des « boks » incorrects.
Le dernier coup, avec le joker conservé, culmine à 14 points avec ZiG.

Simultané Mondial (Samedi 8 Janvier 2021)

24 joueurs d’Angoulême, Cognac et Hiersac réunis à Bourgine.
Accueil sympathique par l’équipe angoumoisine, avec gel hydroalcoolique et contrôle des passes sanitaires… Mais aussi chocolats et madeleines, à consommer à la pause en dehors de la salle !

Belle présence des Hiersacais, avec 9 joueurs inscrits et un ramasseur-teneur de tableau (Gérard), qui fait aussi le compte rendu de cette première partie, Christine se chargeant de la seconde.
NB : il manque dans ces CR une joueuse, chassée par la nuit avant de rendre ses feuilles de route.

Partie 1 : 22 coups avec 4 scrabbles pour un top à 974 points.

 Une lettre chère pour le premier tirage (KFIHRSE). Seules Catherine et Christine perdent 2 point avec un des 4 sous-tops (KIFER). Malgré le décret du 31 décembre, les autres trinquent avec des KEFIRS (84).
 Top général à 22 points avec JUTE (retenu) ou JETE (Annie). EJET aurait aussi pu faire l’affaire.
 Top général (35) avec FIX (retenu), FOX ou HOUX (35).
 HOU (-13) pour Cécile, Colette et Christine, -17 pour le MOYEU de Claudine. Les 38 points du top (ne) sont (pas) un MYTHE pour les autres !
 ROMPUS (retenu) ou PROMUS rapportent 30 points, sauf à Colette qui fait POUM (-15). Rappel pour les amateurs de BD : PIM et PAM ne sont pas dans le dico…
 Au 6e coup, c’est le moment de jouer HOU (25) pour les J35.
 Nouveau top général (dans toute la salle!) avec QUI (22).
 Un A sur FIX donne les deux tops (36) CARVI (Annie et Denise) et VICIA (Franck et l’arbitre mondial). Le seul sous-top, VRAC (-2) n’est vu que par Claudine. Les autres Hiersacais se contentent de CARI ou VIRAI (-4) ou MARI (-6).
 Un top pour Franck tout seul (avec NAZI, 46) : dommage pour les amateurs de cari ou de mari, qui avaient là une bonne occasion de réutiliser la place ! Le sous-top MAZA (-5) est joué par Annie, Claudine et Colette.
 Au 10e coup, enfin un premier scrabble avec MOULERA (69 points, joué verticalement), qui fait presque l’unanimité des Hiersacais, mais c’est REMOULA qui est choisi. L’horizontalité fait perdre 3 points à Colette.
 Claudine se distingue en jouant seule ALTO (35) ; un de ses pluriels, ALTI, aurait été possible. Premier zéro hiersacais pour Denise (on s’abstiendra de s’étendre sur sa faute d’orthographe…).
 Denise persiste : elle ajoute un second R au BORIN (du Borinage, région frontalière au sud de la Belgique. On écrit aussi BORAIN). Personne ne marque les 24 points de ce coup. Pas d’amateur non plus pour les sous-tops (22), MOMBIN (fruit du prunier mombin ou prunier d’Espagne, qu’on peut utiliser dans le punch…) et FIXATION.
 Tout Hiersac passe aussi à côté du deuxième scrabble, DIS(T)END (98), quadruple en collante sur REMOULA. Denise et Franck limitent la casse avec le 3e sous-top, DENUD(A)IS (68). Les 6 autres perdent la bagatelle de 56 à 76 points !
 Pas de A disponible pour la FAUVETTE. On joue donc avec la balle du jeu de paume, ÉTEUF (33 pour les Berry et Christine) ; -4 pour les autres avec VEUF.
 Le verbe breveter se conjuguant comme jeter, il ne fallait pas hésiter à jouer BREVETTE (3e scrabble pour 78 points) ; FÈVE ou VERBE font perdre 48 points à trois Hiersacaises.
 Les NULLES (40) n’ont pas vu le mot et perdent de 1 à 19 points, sauf Annie qui n’est pas à la fête avec son NOUELLES.
Après un classique EWE à 36 points, la NAZIE (22) gagne 2 points sur MÉMOIRE ou MOIRÉ.
 Tout le monde scrabble au 19e coup avec RÉMOISE (74 pour Colette et Denise, mais un physicien [!!!] aurait aussi pu jouer ISOMÈRE) ou MÉMOIRES (-4) pour les autres.
 Comme ce n’est plus de leur âge, l’ACNÉ (41) échappe à tous les Hiersacais, qui jouent NAC (40) ou ACE (38).
 Seulement 4 conteurs de SAGA (24) au 21e coup.
 Au pays du papier, personne pour toper à 77 points avec (C)ALANDRA (de CALANDRER, passer à la calandre pour lisser ou lustrer le papier ou le tissu (le calandrage, avec une calandreuse). Perte minimum pour Denise (-50 !).
 Et on termine en JEEP pour 13 points.

Partie 2 : 22 coups avec 4 scrabbles pour un top à 930 points.

Pour commencer tout le monde est au top avec SAUREZ ou AZURER qui est le mot retenu.
Annie préfère les FANS et perd 4 points sur le top FAUTANT en appui sur le A de AZURER.
Seule Cécile ne scrabble pas. Christine avec PASTELS perd 10 points sur le top SPATULES, joué en quadruple en appui sur le U de AZURER.
Franck, Claudine, Annie, Christine et Catherine font des BONDS.
Top pour tous avec HIT.
Pas de N pour poser DOMINION, alors on saute à nouveau avec BONDI. Franck tente de scrabbler avec « monoïdie » qui n’existe pas. On pouvait jouer MONOÏDE (En math c’est un type d’ensemble) mais pour 12 points seulement !
DAW pour tous.
Un D bien placé aurait permis de poser DOMICILE. On se contentera de 20 points avec COM pour Colette et CIEL pour les autres.
Pas de N pour AUMONIER, ou de L pour MOULERAI, de Q pour MOQUERAI . On met un A au bout de AZURER et on joue MOIERA (26 points).
La seule à ne pas être JOUEUSE, c’est Colette.
Avec MIES, Denise perd 3 points. Les autre topent avec ÉMISE, SEMÉE, ou SIÈGE qui est le mot retenu.
MAYE pour Franck, Claudine, Denise, Cécile et Colette. Les autres avec LAYÉE perdent 1 point.
Au coup 13, sur le premier E de JOUEUSE, on pose VE(R)MILLE. (VERMILLER : fouiller la terre avec le groin en parlant du porc ou du sanglier). Vu par le trio Franck, Denise et Catherine.
Aussitôt le 3ème scrabble. En partant du R de AZURERA on pose RUGINENT. (racler les os), vu par le trio Franck, Claudine et Denise.
Et jamais 2 sans 3 ! encore un scrabble. HÉROÏSÉE permet de marquer 82 points ce que fait Cécile. Les autres topent avec THÉORIES ou THÉORISE (retenu) pour 4 points de plus. Catherine s’emmêle les pinceaux avec «  hérotise ».
Christine VAPOTE et perd 12 points sur le top CABOT.
Cécile, Catherine, Denise, Christine et Annie préfèrent aller chez le KINÉ et perdent 1 point sur le top KAPOS.
Franck passe à côté de QIN(S) (retenu) ou QIN(G) et laisse 4 points dans sa VASQUE.
Au coup suivant Denise seule tope avec FLUORÉ. Encore un terme physico-chimique raté par le spécialiste… Un scrabble sec FLAVEUR ne trouve pas sa place sur la grille.
Au coup 20, XENON ,le mot retenu, VEXA beaucoup de joueurs (- 4 points).
On pense (ou pas) à prolonger VERMILLE en VERMILLERA (26) et on termine avec AVE pour 22 points.

Vous pouvez consulter les résultats sur le centre d’Angoulême (cliquer ICI), sur le comité (c’est ) et sur la France entière (c’est ).

Solution du Jeu de l’hiver

Merci aux CCC (Cécile, Catherine et Claudine) qui m’ont envoyé leurs trouvailles (elles ont tout trouvé … à 3 !) et bravo aux anonymes qui ont cherché ! Alors, les mots à trouver étaient :

Question 1 : ARAW(A)KS (les amérindiens chers à Claudine) en L1 en  et K(E)LP en 12 A

Question 2 : (E)WES en G6 … en cheminée (du père Noël)

Question 3 : YAP(O)KS en 3H, marsupial, dont le nom est tiré du fleuve Oyapock.,

Question 4 : SN(O)WPARKS (zone enneigée aménagée pour la pratique du snowboard et du ski freestyle) en O1

Question subsidiaire : 189 points !

Anniversaires de Colette et Cathy

Après la séance de mercredi, Cathy et Colette ont eu la bonne idée d’arroser leur anniversaire.

Les 2 stars du jour avec celle de la semaine passée 🙂 !

Depuis un an et demi, on avait un peu oublié mais comme pour le vélo, les réflexes sont vite revenus et on peut remercier les CC de nous avoir régalés avec leurs gâteaux, notamment des COOKIES (cherchez le N avec ce tirage) et leurs gaufres minces et croustillantes (CRIBLEES + T) et leurs boissons, certaines alcoolisées, donnant l’image de gauche (oui, je sais, c’est affligeant mais, hélas, ce n’est pas un photo-montage de GG) et d’autres non alcoolisées, donnant l’autre image, bien plus représentative du club 🙂 !

Solutions : BRICELETS et COOKIENS (des îles Cook, dans l’Océanie).

Parties du Mercredi et du Vendredi

Il suffit d’aller sur l’onglet PARTIES ou de cliquer ICI.

Cliquez, ensuite, sur la partie qui vous intéresse.

Si vous voulez visualiser directement la partie et les commentaires, choisir NON. Mais, il est aussi possible de rejouer la partie (en cliquant sur OUI) et dans ce cas, les commentaires ne s’afficheront qu’après le dernier coup.

Si vous voulez ajouter votre propre commentaire, allez dans la case « laisser un commentaire » et après avoir écrit votre commentaire n’oubliez pas de remplir le nom, votre adresse mel et surtout de cliquer sur « Laisser un commentaire » pour valider.

 

 

Solutions du Jeu de l’été

Merci et bravo à celles (elles se reconnaitront) qui ont cherché des mots, pas toujours simples à dénicher, et qui m’ont envoyé leurs solutions. Bravo à celles et ceux qui ont secrètement cherché quelques mots et qui ont, sans doute, appris (retenu ?) quelques mots. C’est devenu une habitude, dont on ne se lasse pas : la Présidente a encore frappé, non pas avec son coup droit magistral (il lui arrive de prendre des revers … au scrabble), mais avec un texte donnant, pratiquement toutes les solutions. A bientôt pour de nouvelles aventures, en présentiel (jouable contrairement à « distanciel », faut-il le rappeler).

Tellement déçue par l’absence d’été (cf image ci-dessus), j’ai chaussé mes BRODEQUIN(S) pour aller ramasser les BROQUELIN(S) au pied des séchoirs à tabac, je pourrai ainsi faire quelques économies en roulant mes cigarettes. Soleil, tu brillais seulement dans le sud et tu INVALIDAIS ainsi tous nos projets de baignades ou de pique-niques. Les PAILLAGES que j’avais faits avant de partir pour garder l’humidité aux pieds de mes plantes étaient superflus ; cette trop importante pluviométrie était porteuse de nombreuses PAGAILLES aussi bien dans le monde agricole que dans les activités touristiques.

Nous faisons beaucoup d’efforts pour créer de la luminosité et de l’ambiance, nous AZURONS nos intérieurs, nous jouons avec les ZOURNAS prêtées par nos amis arabes, rien n’y fait, nous sentons bien que la morosité ambiante nous gagne. Il faut absolument changer ça.

Ah ! Chouette une kermesse est prévue demain dans le village d’à côté, les organisateurs cherchent des bénévoles pour la mise en place des décors du moyen âge et des ateliers d’anciennes pratiques agricoles ; je me portai donc volontaire ; plusieurs tâches me furent attribuées, je CALANDRAI les draps qui seraient fixés en fond de scène avant de rejoindre, chaussée de mes POULAINES l’atelier de PLUMAISON des gibiers à rôtir pour le repas de midi, mon ami électricien devait mesurer la PULSATION du courant alternatif pour éviter tout problème pendant la fête. Nous avons admiré les boutiques d’apothicaire et le travail du MARCAIRE, zut j’ai raté un stand en AIRE !!! Tous les artisans présents COOPTERONT le travail fourni. En rentrant, je PROCLAMAI avoir passé une très belle journée ; le lendemain, mon ami se COMPLAIRA à singer mon allure de vieille femme courbatue.

NDLR : Pas de fil rouge pour les réponses à la question 10, DECILLATES, DESCELLAIT, DIALECTALE et DECOLLETAI

Franck, SECRETAIRE de la Présidente 🙂 !

Quel bonheur …

… non pas d’avoir un mari bricoleur, comme ne peut pas le dire Claudine, mais de se retrouver, en toute simplicité, les yeux dans les yeux, après tant de mois, coincés dans des écrans ! Quelle joie de revoir Jocelyne (qui poursuit ses saltos arrières mais en fauteuil maintenant), Christine (avec un été overbooké entre petits-enfants et cure thermale), GG (jamais loin de son portable) mais aussi les maris, compagnons, voire plus si affinité qui ont osé s’immiscer dans ce groupe de joueurs qui « enferment les lettres dans des grilles » pour citer le bon mot de Michel. Citons, en plus de Michel, Serge (qui n’avait pas de tarot ce jour-là), Jean-Pierre (toujours aussi souriant et amusant), Jean-Marie (égal à lui-même, fumeur de pipe sous son érable, qu’il soit de Montpellier ou de Hiersac), Thierry (toujours aussi smart mais n’hésitant pas à mettre les mains dans le cambouis, non pas d’une Smart mais d’une 206 ! Alors, « merci pour ce moment » pour reprendre les mots de la Présidente (beau discours 🙂 ). Franck, tais-toi et laisse-nous regarder tranquillement les photos qui parlent d’elles-mêmes !

Puis-je rajouter que, même avec les masques, on devine les sourires ? Bon, OK, je me tais 🙂 !