Archives de la catégorie: Tirage de la semaine

Tirage n°13 : EMOTION !

Un beau tirage pour terminer la saison 2020-2021 ! Vendredi dernier, ceux qui sont restés … secs ont connu une belle émotion, en ne réussissant pas à placer le scrabble sec et celui qui a scrabblé, sur une lettre d’appui, a eu, lui aussi, une belle émotion, mais certainement pas la même 🙂 ! Bravo, quand même, aux joueurs qui ont construit ce mot, commençant par une voyelle. Au 1er coup d’une partie, si vous le loupez et que vous prenez – 52, dites vous que vous n’êtes pas le seul dans la salle.

  • + J = MONTJOIE : le (ou la) MONTJOIE désignait un monceau de pierres entassées, un tas de terre et de cailloux pour marquer les chemins. La coutume des pèlerins était d’élever des monceaux de pierres, sur lesquelles ils plantaient des croix, aussitôt qu’ils découvraient le lieu de dévotion où ils allaient en pèlerinage. Au Moyen Âge, le cri d’armes des armées du roi de France était : Montjoie ! Saint Denis ! Ce slogan royaliste, remis au goût du jour par celui qui a giflé Macron, avait déjà été proféré en avril 2018 par un militant de l’Action française qui avait alors entarté un député de La France insoumise, Eric Coquerel … mais, la crème faisant moins de bruit qu’une claque, on en avait moins parlé ! Donc, vous savez que si vous posez JOIE en H5, au premier coup, vous pouvez vous frotter les mains si on annonce : « il vous reste 3 lettres et vous compléter avec M, O, N et T  » ! Les scrabbles avec un J à l’intérieur du mot sont, souvent, très sélectifs …

MONTJOIES de Paris à Saint-Denis d’après les restitutions du maréchal d’Uxelles au XVIIe siècle.

  • + N = MOTIONNE : Le verbe MOTIONNER est intransitif et il signifie « déposer une motion ». On peut s’EMOTIONNER (= s’émouvoir) rapidement, si on loupe un des 2 benjamins COMMOTIONNER et PROMOTIONNER. Pour être complet sur les MOTIONS, songez à les prolonger par l’avant aussi par ESCA– (verbe ESCAMOTER), LOCO– et le plus long AUTOPRO-MOTIONS !

 

  • + R = MOIERONT : Si vous avez lu le compte rendu, vous aurez compris que ce mot archiconnu n’est pas facile à former … comme toutes les conjugaisons des verbes en -OYER. MOYER, c’est scier une pierre de taille en 2 parties égales. Un petit conseil pour construire ce genre de mot : pensez à repérer les lettres d’appui. Dans ce cas, il y avait un B, un R et un T final si on estimait qu’un E ou un O, en appui, ne donnerait rien. Si vous avez un O et un N avec un S ou un T, pensez à former, avec le R, les finales -RONS et -RONT et regardez ce qui vous reste à placer. Ça ne marche pas à tous les coups mais ça aide bien. Devant MOIERONT, pensez à LARMOIERONT, PAUMOIERONT (paumoyer = en marine, haler un câble à la main) et ATERMOIERONT. On va voir si vous avez compris la leçon : vous avez, en mains « OTIONNE » et vous cherchez le L pour LOTIONNE et le M pour … Mais, un R vous tend les bras, pour quel mot, au fait ? Il y a TENORINO mais aussi un mot plus simple.

 

  • + R = MONITORE : L’anagramme de MOIERONT ne passait pas, ce vendredi, et heureusement, pourrais-je dire 😉 ! MONITORER (verbe transitif), c’est le fait de maintenir un œil, de surveiller quelqu’un ou quelque chose avec un appareil de suivi, de contrôle automatique. En médecine, le MONITORING ou MONITORAGE permet de surveiller automatiquement les patients reliés à un MONITEUR. Le MONITOR, cuirassé américain de moyen tonnage, pourra donc, être suffixé par un S mais aussi un E … et un A !

 

  • + S = EMOTIONS : Ce mot n’a aucune rallonge alors oubliez tout ce que vous auriez pu inventer 🙂 !

 

  • + S = MONTOISE : L’anagramme est le féminin de MONTOIS, qui est un habitant de Mont-de-Marsan ou de Mons en Belgique. Il n’y a qu’une seule rallonge et c’est aussi un.e habitant.e : le (ou la) CLERMONTOIS(E) vient de Clermont-Ferrand. 

Mont-de-Marsan, la ville aux trois rivières par Jibi44

  • +Y = MYOTONIE : Après le J, c’est le Y qui permet d’empocher la prime de 50 points. La MYOTONIE, c’est la difficulté à décontracter ses muscles. Le vocabulaire relatif aux muscles est très riche, notamment avec tous les mots démarrant par « myo », préfixe qui signifie « muscle » : MYOCARDE (muscle du cœur), MYOLOGIE (étude des muscles), MYOMÈTRE (muscle utérin), MYOPATHE (dont les muscles s’atrophient), MYOSITE (inflammation du tissu musculaire), MYOSINE (constituant des myofibrilles), etc. 

Bon, je pense que vous êtes prêts pour l’été et si jamais, à la rentrée, vous avez une ÉMOTION,  peut-être ne resterez vous pas secs … en ayant pensé à prendre vos JeRRYcaNNS !  

Tirage n°12 : FILNOUS

Ce mercredi, Marie-Jeanne n’a posé « que » 4 scrabbles, ce qui fait moitié moins qu’habituellement. Ceci ne signifie pas que ses tirages étaient minables. En fin de partie, on a failli en avoir un 5ème mais la grille était trop bouchée. Alors, je ne vais pas obéir, immédiatement, à l’injonction FILNOUS (lettres dans l’ordre alphabétique) les scrabbles en appui, car il ne faudrait pas oublier le scrabble sec qui vous rappellera le tirage n°9.

En formant la finale -ONS, on trouve, logiquement FLUIONS, du verbe FLUER, qui signifie couler en médecine. Vous savez déjà que c’est un verbe intransitif comme toutes les rallonges par l’avant sauf un. Si vous ne vous en souvenez pas, relisez le commentaire du Tirage n°9 à la rubrique INFLUERA … Ça sert à quoi que Ducros, il se décarcasse ? Comme vous n’êtes pas tous jeunes, chers lecteurs, je sais que vous connaissez cette pub des années 80 🙂 !

  • + A = FOULANIS : Quésaco ? Ça démarre fort ! Le FOULANI est une langue peule. D’ailleurs les PEULS (ou PEUHLS) sont aussi appelés FOULANIS, FOULBÉS ou FULFULDE, parmi les mots retenus dans l’ODS8, car il y a aussi « pulars » ou « fellatas » selon les pays. C’est un peuple traditionnellement pasteur (dans le sens de faire paître les troupeaux) établi dans toute l’Afrique de l’Ouest, regroupant au total une quinzaine de pays différents.

Femmes peules en tenue traditionnelle par Marcus30bucks

  • + A = SULFONAI : L’anagramme de FOULANIS, même avec un S initial, est, sans doute, plus simple à construire avec cette finale -AI. SULFONER, terme de chimie, c’est faire réagir (des hydrocarbures) avec du trioxyde de soufre. Les mots qui dérivent du soufre sont riches entre les verbes classiques comme SULFATER, SULFITER, SULFURER, (EN)SOUFRER mais aussi les mots moins connus comme SULFAMIDE, SULFACIDE ou SOUFROIR (local où on blanchit la laine par SOUFRAGE).

 

  • + E = FENOUILS : Aïe, aïe, aïe !!! Le mot est hyper connu mais si au premier coup vous restez avec un L en main, et que vous prenez – 52, n’ayez pas honte de votre FOUINE. Ce mot cumule les difficultés : le E à l’intérieur du mot et la terminaison -OUIL complètement atypique. FENOUIL n’a pas d’anagramme mais FENOUILS en a une. Alors, si vous réussissez à construire l’anagramme de FENOUILS, peut-être verrez-vous plus facilement le mot. Les champions de scrabble se servent beaucoup des anagrammes, même avec des mots pas valables. Par exemple, si vous voyez « LAURENT » ou « RENAULT », vous avez un scrabble NATUREL. Ici, on peut se dire « fouline » ne se joue pas mais il faut scrabbler avec ce tirage. 

 

  • + E = FEULIONS : La voilà, la fameuse anagramme plus facile à construire. FEULER comme de nombreux cris d’animaux est un verbe intransitif. Faites-vous votre propre liste d’anagrammes. Je vous en livre quelques-unes, c’est bien parce que c’est vous : quand vous voyez « Aurélien », jouez ALUNERIE, ne jouez pas « avineur » mais VAURIEN, un « aluneur » vous vaudra une belle bulle mais son anagramme NEURULA (stade embryonnaire des vertébrés) vous attribuera, peut-être, un solo, etc. 

 

  • + G = FOULINGS : Marie-Jeanne dirait  « encore un mot tordu » 😉 ! Le FOULING est l’accumulation de micro-organismes sur la coque des navires, nécessitant un entretien régulier. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’ANTIFOULING, peinture empêchant la fixation des algues sur la coque d’un bateau. Ces mots en -ING sont souvent sélectifs, d’abord car ils ne sont pas aisés à construire et ensuite, car ils sont peu connus. Soyez honnêtes : combien de mots connaissez-vous parmi FILTING, LAPPING, LASTING ou autre MOBBING. Je vous laisse chercher les définitions.

 

  • + I = INFLUONS : Sur le verbe INFLUER, tout a été dit sur le tirage n°9, alors rien de neuf sous le soleil … Si, si à 15 h 52, il y a un rayon de soleil sur Angoulême ce 29 juin, la preuve :

  • + O = FLOUIONS : FLOUER, c’est duper quelqu’un. Devant FLOUER, préparez REN-FLOUER et le moins connu AF-FLOUER qui a la même signification que RENFLOUER. Tous ces verbes sont, évidemment, transitifs. 

 

  • + O = FOULIONS : L’anagramme de FLOUIONS est plus visible. Devant FOULER, il n’y a que DÉFOULER et REFOULER. Le verbe FOULER donne de nombreux mots comme FOULEUR,EUSE, FOULURE, FOULAGE, FOULOIR (appareil pour fouler les draps, les peaux, le raisin), FOULONNER (fouler le cuir), etc.

  • + Q = FLIQUONS : C’est vrai qu’en cherchant le Q, on ne s’attendait pas à tomber sur ce mot poétique. Dans la même famille, vous connaissez le FLICAGE (pas de « fliquage ») et bien sûr la FLIQUETTE mais je viens de découvrir la FLIQUESSE, synonyme de FLIQUETTE

 

  • + R = FOURNILS : Encore un mot connu de construction difficile avec ce R en plein milieu du mot. Anticiper un E ou un S derrière FOURNI est une évidence mais un L, ce n’est pas évident ! Il y a quelques mots comme ça qui surprennent : AXE-L, INERTIE-L, HABITUE-L, MISSE-L, OPINE-L, CRUE-L, POURRIE-L, SCALPE-L, etc. Au fait, si vous ne savez pas ce qu’est un FOURNIL, demandez à Linette 🙂 ! 

 

  • + T = FLÛTIONS : FLÛTER, c’est « jouer de la flûte » mais aussi « rendre des sons analogues à ceux de la flûte ». Ce verbe transitif est utile à connaître car il revient souvent sur les grilles comme le FLÛTEAU ou le FLÛTIAU, petite FLÛTE

 

  • + X = On démarre sur un terme de chimie (SULFONER) et on termine avec un autre terme de chimie. FLUXER un hydrocarbure, c’est le diluer. Comme rallonge par l’avant de FLUX, il y a AF-FLUX, IN-FLUX et RE-FLUX et par l’arrière, osez, sans hésiter, FLUXAGE (adjonction d’huile lors de la préparation de l’asphalte), FLUXION (afflux de liquide dans un tissu), prolongeable en GÉLIFLUXION (glissement de boue dû au gel) et FLUXMÈTRE (appareil de mesure du flux magnétique).

Si vous avez retenu que FLUIONS scrabble sur NAGEOTERA + XOQ, vous ne vous acharnerez pas à essayer de nonupler sur un L avec FUMIONS (FLUIONS ne scrabble pas sur un M) en mains ou vous ne jouerez pas « difluons » (FLUIONS ne scrabble pas sur un D) mais DIFFLUONS !

Tirages n°11 : AREOLES

Quel beau tirage 🙂 ! En attendant le compte-rendu de la partie 7/8 tirée vendredi par CatWoman, revenons quelques jours en arrière sur la partie de mercredi tirée par ForgyWoman. Après le MANIEUR du premier coup, suivi de près par les HACKEURS, le coup 11 a, de nouveau, fait mal, avec 2 possibilités de scrabbler ! Concentrons-nous d’abord sur les ARÉOLES (perso, ça ne m’a jamais dérangé 😉 ), avant de voir les 18 scrabbles, en appui sur une lettre avec ce tirage.

Je ne vous apprends rien si je vous dis qu’une ARÉOLE est le cercle, qui entoure le mamelon du sein.  L’ARÉOLE est présente chez les femmes et les hommes. De taille variable selon les individus, l’aréole atteint en général un diamètre de 2 à 3 cm mais peut recouvrir entièrement la surface du sein ou être à peine visible. Sa surface pigmentée, sans délimitation nette, peut présenter une variété de couleurs du brun foncé au rose clair.

Couvrez ces aréoles que je ne saurais voir – Par Seguonseodnda (Travail personnel)

Signalons l’adjectif ARÉOLAIRE, seul nom de la même famille admis dans l’ODS8.

  • + B = BORÉALES : L’adjectif BORÉAL, qualifiant ce qui se situe au nord (par opposition à AUSTRAL) ou proche du Pôle Nord, a 2 pluriels BORÉALS et BORÉAUX. L’explication exacte de ce phénomène est récente puisqu’elle date de juillet 2008 et depuis cette date, elles sont maintenant prévisibles.

  • + B = ÉLABORES : L’anagramme de BORÉALES est aussi compliquée à former avec ce E initial. C’est le seul benjamin devant BORES. Dans la même famille, n’hésitez plus sur les noms ÉLABORATEURÉLABORATRICE, en plus de l’ÉLABORATION, plus connue.

 

  • + C = ACÉROLES : Ce sont des fruits rouges (nommés aussi ACÉROLAS) d’Amérique tropicale, qui ressemblent à des cerises. L’ACÉROLA est connu pour sa très forte teneur en vitamine C qui fait de lui un complément idéal en cas de fatigue ou de surmenage, mais aussi pour lutter contre les maux de l’hiver en renforçant le système immunitaire. Généralement consommée comme tonifiant, la « cerise des Barbades » présente encore des propriétés anti-inflammatoires et peut être associée à d’autres plantes.

  • + C =  ÉCOLERAS : En Belgique, ÉCOLER, c’est éduquer, former, logique ! Il est tombé en désuétude en France mais on l’employait pour instruire, enseigner. En préfixe, pensez à RÉCOLERAS, du verbe RÉCOLER (vérifier par un nouvel examen) mais aussi … DÉCOLÉRAS, du verbe DÉCOLÉRER, ce que vous aurez du mal à faire, si vous loupez la rallonge 🙂 !

 

  • + C = ESCAROLE : Plus connue sous le nom de SCAROLE, l’ESCAROLE est une salade à grandes feuilles frisées et croquantes couramment cultivée. Vous connaissez maintenant la seule rallonge de SCAROLE 😉 !

 

  • + C = RACOLEES : Est-ce utile de définir ce verbe ? En ce jour d’élections, les candidats ont utilisé tous les moyens pour RACOLER les électeurs. Hélas, le taux de participation très faible a montré qu’ils ont échoué et c’est bien malheureux, dans une démocratie ! Message aux abstentionnistes : faudra pas se plaindre après 🙁 ! Au fait, sur RACOLA, vous penserez sûrement à la rallonge en RACOLAGE mais l’autre rallonge CARACOLA sera forcément plus sélective. 

 

  • + D = DÉSOLERA : C’était le top à trouver ! DÉSOLANT ou DÉSOLATION sont les mots qui me viennent à l’esprit, en regardant l’abstention. Comment ça, je me répète ?

 

  • + G = AÉROGELS : Un AÉROGEL est un matériau semblable à un gel où le composant liquide est remplacé par du gaz. En 4 lettres devant GELS, il y a, aussi, ANTIGELS et SPIEGELS, qui sont des alliages employés dans la fabrication de l’acier. GG vous dira que « Der Spiegel » (« le miroir » en allemand) est plus léger qu’un alliage mais ce journal est un nom propre.

 

  • + G = RELOGEAS : L’anagramme d’AÉROGELS est, sans doute, plus simple à construire. Devant LOGEAS, on peut aussi retenir les classiques DÉLOGEAS et ENLOGEAS. ENLOGER, c’est mettre des pigeons dans une boite en vue de les transporter. 

 

  • + I = OISELERA : Avant 2020, on faisait une faute d’orthographe, en ne mettant qu’un L mais lors du dernier ODS, on a admis ce genre de conjugaison … On appelle ça le progrès ! Il fallait connaître car c’était le seul autre scrabble que l’on pouvait poser. Le verbe OISELER est toujours difficile à former, ainsi que l’OISELEUR (ou l’OISELEUSE), personne qui prend des oiseaux au piège.

 

  • + I = ORALISEE : ORALISER, c’est dire ou lire à haute voix (un texte). Devant ORALISER, on pensera, bien sûr, à MORALISER puis DÉMORALISER, mais aussi à CAPORALISER, dont la définition est évidente.
  • + I = SOLÉAIRE : La 3ème anagramme est un mot de vocabulaire peu courant. Le SOLÉAIRE est un muscle de la jambe, bien utile quand SOLAIRE ne passe pas.

  • + P = POÊLERAS : POÊLER, c’est cuire à la poêle, étonnant 🙂 ? Le POÊLAGE est un mode de cuisson lente d’un plat dans un récipient couvert et au four, avec un corps gras et une garniture aromatique.  

 

  • + S = SOLEARES : La SOLEA est une musique populaire andalouse. Au pluriel, on utilise SOLEAS ou SOLEARES. Au premier coup, oubliez « soléare » en préférant jouer le scrabble unique ARÉOLES.

 

  • + T = ŒSTRALE : C’est un adjectif relatif à l’œstrus, l’ŒSTRUS est la période (appelée aussi chaleurs) durant laquelle une femelle mammifère est fécondable et recherche l’accouplement en vue de la reproduction. Attention, « estrus » et « estrale » ne sont pas jouables contrairement à (O)ESTRONE, (O)ESTRIOL, (O)ESTROGENE, (O)ESTRADIOL, etc.

 

  • + T = OLÉASTRE : L’anagramme d’ŒSTRALE est un olivier sauvage. Dans la même famille, OLÉACÉE (arbre type, olivier), OLÉANDRE (laurier-rose), OLÉIQUE (acide organique des huiles et des graisses) et OLÉATE (sel de l’acide oléique) sont les mots que l’on rencontre le plus souvent. 

 

  • + U = AURÉOLES : Ce verbe n’est jamais facile à construire malgré sa fréquence élevée dans les parties. La LAURÉOLE, plante type daphné, est la seule rallonge à AURÉOLE, si on écarte la conjugaison du verbe AURÉOLER.

Lauréole par Boutx

  • + Z = AZÉROLES : L’AZÉROLE est le fruit de l’AZÉROLIER. Les AZÉROLES sont principalement utilisées en gelées ou confitures, on en a fait aussi de l’eau-de-vie.

Azéroles rouges et blanches (en haut à gauche)

Il y a de nombreuses informations dans ce texte mais, même sans tout retenir, je pense que vous verrez les ARÉOLES sous un autre jour quand vous les rencontrerez et que vous ne vous contenterez pas de SALEREZ avec un Z sur la grille ou que vous comprendrez pourquoi l’arbitre pose AURÉOLE en H2, au premier coup. 

 

Tirage n°10 : AOICLLT

J’ai beaucoup hésité entre le premier tirage de Marie-Jeanne et celui de Claudine, les fameux STEROLS, un tirage qui nous a bien fait HIIÉÉ (les 5 lettres d’appui). Mais, le tirage ci-dessus était beaucoup plus riche. D’abord, car il donnait 2 scrabbles secs (COLLAIT et CAILLOT), ensuite car les appuis étaient plus nombreux, 5 lettres donnant 8 scrabbles !

En ce qui concerne le CAILLOT, on ne fera pas de commentaire, surtout en cette période très médicalisée ! Par contre, COLLAIT est intéressant pour ses rallonges par l’avant, EN-, DE-, RE-COLLAIT et les moins connues REDECOLLAIT (intransitif !), DESENCOLLAIT (débarrasser un tissu de l’enduit déposé sur ses fils avant le tissage) et contrecollait (coller 2 feuilles l’une sur l’autre).

  • + B = CABILLOT : Il « suffit » d’insérer un B dans le CAILLOT pour former ce mot qui n’est pas un poisson (ne pas confondre avec le CABILLAU ou CABILLAUD) mais qui a un rapport avec la mer puisque c’est une cheville de fer ou de bois dur, logée dans les trous des râteliers, servant à fixer les cordages d’un bateau. Vous connaîtrez, ainsi, la seule rallonge à BILLOT.

Série de cabillots sur le pont du Bounty (1960), par Botteville

  • + E = COLLETAI : COLLETER (qui se conjugue comme on veut, je collette ou je collète !!) signifie « saisir au collet ». Si COLLET est posé, méfiez-vous de la rallonge en COLLETA ou COLLETE mais aussi  de mots moins courants comme RECOLLET (religieux réformé) ou COLLETAILLER, verbe pronominal utilisé au Québec pour « se chamailler ».

 

  • + E = LOCALITE : la 2ème anagramme est un mot hyper connu, super difficile à construire à cause des 2 L séparés. LOCAL admet de nombreux suffixes du plus connu LOCALISER au moins connu LOCALISME (repli sur la vie locale prônée par les LOCALISTES), en passant par LOCALIER,E (journaliste chargé.e de la rubrique locale). 

 

  • + E = TEOCALLI : On peut l’écrire aussi TEOCALI et ça désigne une pyramide précolombienne, généralement couronnée d’un temple. Comment retenir ce mot ? Les anciens scrabbleurs, comme moi (on a dit « anciens » pas « vieux » !), savaient que CLOSAIT n’était pas admis avant le 01/01/2020 et qu’il fallait jouer COLISAT mais aussi que ce tirage sur un E ne donnait pas ECLOSAIT (maintenant valable) mais les anagrammes SOCIÉTALTEOCALIS. Avec ça, on est bien avancé, me direz-vous ! C’est vrai mais fallait commencer le scrabble avant 🙂 !

Teocalli de Cholula par Hajor~commonswiki

  • + F = COLLATIF : En droit, ce terme est un adjectif qualifiant un bénéfice qui se confère. Derrière COLLAT, on peut donc … coller des lettres permettant de jouer COLLATIVE, COLLATIONNER (comparer des textes), COLLATEUR (celui qui confère un bénéfice ecclésiastique, oubliez la « collateuse »), COLLATERAL, etc.

 

  • + R = CROLLAIT : CROLLER (ou CROLER), c’est boucler, en parlant des cheveux. Pas grand chose à rajouter à ce verbe transitif, sauf peut-être que CROLE peut être prolongé par l’avant et l’arrière en ACROLÉINE, liquide obtenu par la déshydratation de la glycérine. C’est un composé toxique, irritant la peau et les muqueuses, hautement lacrymogène, qui a été utilisé comme gaz de combat durant la Première Guerre mondiale. Maintenant, on l’utilise pour la fabrication de matières plastiques, de parfums, et dans de nombreuses synthèses organiques. 

 

  • +  S = CAILLOTS : RAS !

 

  • + S = OSCILLAT : C’est un mot difficile à construire si on connaît pas l’anagramme de CAILLOTS. OSCILLER un verbe intransitif, contrairement au verbe CILLER. D’ailleurs, DECILLER (= DESSILLER) est le seul verbe transitif qui prolonge CILLER par l’avant, car VACILLER et SOURCILLER sont intransitifs. Dans la famille d’OSCILLER, on peut retenir qu’OSCILLANT est un adjectif donc n’hésitez plus sur OSCILLANT ou OSCILLANTE et qu’OSCILLAT peut être suffixé pour se transformer en OSCILLATEUR (appareil produisant des oscillations), OSCILLATION et OSCILLATOIRE.

C’est bon ? Vous avez bien tout retenu ? Soyez BREEEFSS quand vous tomberez sur le binôme COLLAITCAILLOT … et vous aurez des chances de scrabbler 🙂 !

NDLR : Je vous laisse chercher, avec les les lettres de STEROLS, les scrabbles en appui sur H, I, I, E et E. Si vous en trouvez 3 sur 5, sans consulter de documents, vous êtes champions !

Tirage n°9 : FNLARUE

Juré, ce tirage est apparu, mercredi, dans ce sens mais j’aimerais bien que le FN (repeint en RN !) soit à la rue, lors des prochaines élections ! Toujours est-il que le 11ème coup de la partie tirée par ForgyWoman, a débouché sur le 6ème et dernier scrabble de la partie … et qu’il a fait mal à une joueuse.

Les 2 scrabbles secs ne passaient pas. Le FLANEUR n’a pas pu FALUNER, c’est-à-dire « amender un sol avec du FALUN, dépôt calcaire utilisé comme engrais » mais en appui, il y avait :

  • + A = FALUNERA : Le verbe transitif FALUNER est un classique du jeu, d’abord car les lettres A, L, U, N, E et R sont nombreuses dans le jeu et ensuite, car c’est la rallonge à connaître du verbe ALUNER (imprégner une étoffe d’ALUN à ne pas confondre avec la touffe d’Alain, qui est chauve).

 

  • + E = ENFLEURA : ENFLEURER, c’est imprégner (encore !) un corps gras avec le parfum d’une fleur. L’ENFLEURAGE est une technique plus coûteuse que le procédé plus classique de la distillation mais qui permet de traiter des fleurs fragiles (comme les fleurs de jasmin, qui ne supportent pas la chaleur) en conservant leur odeur. Devant FLEURER, on peut ENFLEURER, mais aussi AFFLEURER et EFFLEURER. Et, devant FLEURAGE, il y a aussi AFFLEURAGE et EFFLEURAGE.

Photo de JASMIN pas prise sur le site « escroc.com »

  • +I = INFLUERA : Ce verbe signifie « exercer sur quelqu’un, quelque chose une influence, une action ». Attention, FLUER est un verbe intransitif comme toutes ses rallonges par l’avant (AF-, RE-, CON- et DIF-FLUER) sauf INFLUER ! Si vous avez « EEEFLUR » au 1er coup, vous jouerez donc, sans hésiter, FLEUREE !

 

  • + O = RENFLOUA : Les marins connaissent bien ce mot et les scrabbleurs savent qu’il faut préparer R, E et N si on a posé FLOUERA en H4, au premier coup ! Le RENFLOUAGE d’un navire, d’une entreprise ou d’une personne a comme synonyme le RENFLOUEMENT.

 

  • + Q = FLANQUER : C’est vrai que le Q attire … le U mais l’inverse est vrai, aussi 🙂 ! Si vous prenez l’habitude de remplacer le joker par un Q, quand vous avez un U dans le tirage, vous verrez que ça simplifie, souvent, les recherches (exemple : EEETUU?)  Je pense que vous connaissez l’adjectif EFFLANQUÉ,E (on parle d’un vieux cheval efflanqué quand il est très maigre) mais saviez-vous qu’EFFLANQUER (= amaigrir) était aussi un verbe ? 

 

  • + S = FLANEURS : Les FLANEUSES existent aussi. Attention, quand on reviendra en salle (dès la semaine prochaine, youpi), s’agira pas de reprendre des bulles basiques, en scrabblant avec « flanées » ! Les québecois invitent au FLANAGE plutôt qu’à la FLANERIE.

 

  • + T = FLEURANT : FLEURER, c’est aussi saupoudrer de farine, d’où le FLEURAGE. Derrière FLEURE, il y a, bien sûr, un E, un R, un S et un Z à préparer … sans oublier le T, sinon vous ne ferez pas mouche !

 

  • + T = REFLUANT : Ce n’est pas un adjectif, d’ailleurs aucun mot ne se termine en -FLUANTS ou -FLUANTE mais FLUENT,E peut-être préfixé par AF-, EF-, IN-, CON- et DIF-FLUENTE. Pour être complet, REFLUENT ne peut être suffixé et DEFLUENT n’est qu’un nom (pas de verbe « défluer »), qui désigne le bras formé par division d’un cours d’eau. 

Vous aurez donc compris que le FLANEUR commence à FALUNER de joie à la vue du Q d’un TAOISTE ! je ne retiens pas tout ce que j’écris, pas de panique, mais si vous avez réussi à trouver le binôme EQUEUTEQUEUTEE ou que vous pensez à préparer un S et un E, quand l’arbitre posera AFFLUENT, en le prononçant [afflue], du verbe AFFLUER, ce sera déjà pas mal !

Tirage n°8 : SUIVENT

Allez, je vous vois rigoler d’ici. Pourtant ce tirage n’a pas, du tout, fait rire un SN1,que je connais bien et qui n’a pas topé la partie en loupant le seul scrabble qui passait avec ce tirage. D’ailleurs, si, au premier coup, l’arbitre pose SUIVENT (scrabble unique) en H3, mieux vaut préparer les 2 lettres devant, permettant de marquer 36 points.

  • + A = SUIVANTE : C’est un adjectif mais aussi, un nom qui désignait une femme qui était au service d’une autre et qui l’accompagnait quand elle sortait. J’utilise le passé, non pas parce que les esclaves ont disparu mais parce que ce terme n’est plus trop utilisé de nos jours. Pensez à prolonger SUIVANTE en POURSUIVANTE. Allez, au SUIVANT, comme dirait le grand Jacques …

  • + B = SUBVIENT : Le verbe SUBVENIR, intransitif, qui se conjugue comme le verbe VENIR, signifie « pourvoir à des besoins naturels ou financiers », c’est-à-dire « venir en aide ». Le scrabble sec SUBVINT est, généralement, sélectif, puisqu’il ne donne qu’un scrabble en appui, SUBVIENT et 2, en 9 lettres, SUBVENAIT et SUBVINTES, donc si vous n’avez pas pensé au verbe SUBVENIR, aïe, aïe, aïe !

 

  • + I = ENSUIVIT : Grrr 🙁 ! Cette saleté de mot dérive du verbe ENSUIVRE, mot commençant par une voyelle, dur, dur ! Ce verbe est défectif et ne se conjugue qu’à la 3ème personne du singulier et du pluriel. En 2013, je me rappelle de la partie n°1, tirée par JM Tinevez qui avait été meurtrière, avec des scrabbles comme FURFUROL, BONDELLE, ANNAMITE (en nonuple) et au coup 2 … VINEUSES, en quadruple. Beaucoup de joueurs avaient pris – 94, en jouant … « ensuives ». Pour la petite histoire, Claudine m’avait battu d’un point sur cette partie, comme quoi, ça ne date pas d’hier 🙂 ! 

 

  • + I = UNITIVES : Evidemment, cet adjectif ne passait pas. Je savais que ça qualifiait la vie, dans le sens d’une vie de perpétuelle union avec Dieu. Plus intéressant (avis personnel que je partage), est la rallonge P- à anticiper devant UNITIFUNITIVE. Sachez que l’adjectif AUTOPUNITIF (IVE) est accepté : encore un concept religieux, je suppose !

Gros PIERCING 🙂

  • + I = VISNUITE : La 3ème anagramme (prononcer [vichnouite]) est relative à Visnnu, l’une des composantes principales de l’hindouisme. Il existe (dans l’ODS) le VISNUISME et le VISHNOUISME (pas de « vishnouiste » !) Le dieu Vishnou est connu (il paraît …) pour être le protecteur et le sauveur des hommes. Là encore, je ne ferai pas semblant d’en savoir plus !

En tapant Vishnu sur un site d’images libres de droit …

  • + O = ETUVIONS : Enfin, un mot simple bien français, comme dirait Marie-Jeanne 🙂 ! ETUVER donne un vocabulaire riche puisque si ETUVAGE et ETUVEUSE sont connus, on pourrait hésiter sur l’existence d’ETUVEUR et encore plus sur celle d’ETUVEMENT. Après la lecture de cet article, plus de doute !

 

  • + O = SOUVIENT : Deuxième benjamin de VIENT, l’anagramme  d’ETUVIONS dérive du verbe SOUVENIR. On peut se RESSOUVENIR, quand on a oublié ! Rien à rajouter sur les SOUVENIRS, qui se ramassent à la pelle, comme les regrets, aussi …

 

  • + R = SURVIENT : Le dernier (pour cet article) benjamin de VIENT est, peut-être, plus visible que SUBVIENT avec ce préfixe SUR-. Le verbe SURVENIR est transitif … dans l’ODS car dans de nombreux dictionnaires, il est intransitif.

 

  • + R = VENTURIS : L’effet VENTURI, du nom du physicien italien Giovanni Battista Venturi, est le nom donné à un phénomène de la dynamique des fluides, selon lequel un fluide en écoulement subit une dépression là où la vitesse d’écoulement augmente, ou encore là où la section d’écoulement se rétrécit. Je me rappelle en avoir déjà parlé alors je ne vais pas refaire un cours, révisez vos cours sur le théorème de Bernouilli 😉 !

Vous aurez donc retenu que c’est A BOOIIIRR qu’il nous faut et les points SUIVENT ! Si j’ai oublié quelque chose, Cathy (que je suis content de savoir guérie), n’hésite pas à rajouter un petit commentaire 🙂 !

Tirage n°7 : AHOTEIS

Dans la partie de vendredi, on aurait pu choisir de nombreux tirages comme par exemple OPALINE, orphelin de ses appuis (GG PUTTS) ou FIILENU, qui aurait pu scrabbler sur B, G, O ou Z. Mais, le coup 10, particulièrement ardu, fut, pour moi, le plus joli coup de la partie puisque le scrabble sec (ATHOISE, habitante d’Ath en Belgique) unique passait en colonne 15 et les 2 autres scrabbles s’appuyaient sur la même lettre C sinon sans scrabbler on prenait plus de 60 points dans la figure !

  • + B = ISOBATHE : ISOBATHE (adjectif et nom) est un terme technique utilisé dans la cartographie, désignant une série de points d’un relief sous-marin, mais également d’une nappe d’eau, situés au même niveau de profondeur et formant une ligne arrondie. Les forts en 7 + 1 construisent ce mot à partir du classique « TOSHIBA » (mot pas valable) qui scrabble sur NUE : avec le U, on forme un instrument de musique qui représente le canard dans Pierre et le Loup.

  • + C = CHAÏOTES : La CHAÏOTE (= CHAYOTE ou CHAYOTTE) est une plante grimpante antillaise, qui désigne aussi son fruit en forme de poire. Attention au piège : la « chaiotte » vous donnera un score de chiotte ! Perso, c’est comme ça que je retiens les bonnes orthographes 🙂 mais chacun son truc !

  • + C = CHATOIES : L’anagramme de CHAÏOTE est de construction difficile avec la terminaison -OIE. Le verbe CHATOYER, intransitif, signifie « briller, avec des reflets changeants ». Pensez à prolonger CHATOIE en CHATOIEMENT, nom plus connu que le verbe et à l’adjectif CHATOYANT.E.S si CHATOYA est posé.

  • + L = HALITOSE : L’ HALITOSE ou mauvaise haleine est l’odeur désagréable, incommodante pour autrui, de l’air qui est expiré par la bouche ou le nez. Cette situation est fréquente puisqu’on estime qu’elle concernerait entre un quart et la moitié de la population de façon occasionnelle ou chronique. Même si les causes peuvent être multiples, parfois pathologique, une bonne hygiène dentaire et quelques gestes simples permettent, souvent, d’y mettre un terme.

 

  • + R = HEROÏSAT : HEROÏSER un homme, c’est l’élever au rang de héros, par exemple, en reconnaissance des services qu’il a rendus à la patrie mais aussi glorifier un sentiment, une émotion … Devant HEROS, pensez à ANTI- mais aussi à SUPER – !

 

  • + R = THEORISA : L’anagramme d’HEROÏSAT n’est pas simple de construction, non plus, si on ne pense pas à la terminaison -ISA (ou -ISAT). THEORISER, c’est mettre en théorie (théoriser une opinion ou des observations) ou émettre, présenter une théorie. Comme toutes les théories scientifiques, celle de la relativité générale publiée par Einstein en 1916, devait passer les contraintes des observations expérimentales, lesquelles eurent lieu lors d’une éclipse totale en 1919, confirmant les prévisions d’Einstein.

29 scientifiques dont 17 prix Nobel, comme Marie CURIE et Peter DEBYE (moustachu à gauche de la photo)

  • + S = ATHOISES : Ath est une ville francophone de Belgique située à 60 km à l’ouest-sud-ouest de la capitale Bruxelles et à 65 km à l’est de Lille. Colette nous l’a déjà dit mais pour ceux qui n’étaient pas à l’écoute, sachez que devant ATHOISE, vous pouvez ajouter AG- pour faire un bond de 1000 km vers le sud et rencontrer les AGATHOISES, habitantes d’Agde, surnommée « la perle noire de la Méditerranée » à cause de ses monuments construits en pierre basaltique.

  • + U = SOUHAITE : C’est le genre de mot archiconnu, qu’on peut louper sans rougir. Si vous jouez HAITES en H4, au premier coup j’espère que vous trouverez le seul benjamin (rallonge de 3 lettre par l’avant). 

Si vous avez retenu qu’une ATHOISE avait besoin de l’RR des CCLUBS pour s’épanouir, vous avez déjà bien progressé et c’est tout ce que je vous SOUHAITE 🙂 !

N.B. : Pour les tirages mentionnés ci-dessus, je vous invite à chercher (et à trouver) les anagrammes de PLONGEAI et de POILANTE, même sans la « OPALINE + P » d’un SUPERHEROS et si vous trouvez, au moins, un des scrabbles en appui sur B, O et G du tirage « FIILENU », je vous dis chapeau !

Tirage n°6 : BLROSIC

Ce vendredi, le vocabulaire relatif au bricolage ne manque pas ( ABUTERA, MOULURER, MACHINEE, TANK 🙂 ), au grand dam de Colette (cf le CR de Cécile) et pour confirmer le thème de la partie, le tirage 18, qui contenait le reliquat B, L et R a été complété par … O, S, I et C, qui ne donne aucun scrabble sec mais 7 scrabbles en appui sur 6 lettres différentes.

  • + A = BRICOLAS : Le benjamin de COLAS (il y a aussi PERCOLAS et TRICOLAS, hips) vient du verbe transitif BRICOLER, qui a connu beaucoup de succès, depuis mars 2020, on se demande bien pourquoi.

 

  •  + E = BRICOLES : J’en connais une qui a drôlement bricolé, ces derniers temps 😉 !

  • + I = COLIBRIS : Ces petits oiseaux très colorés sont très étudiés en Physique, non seulement pour leur déplacement spécifique (jusqu’à 100 battements d’aile par seconde) mais aussi, plus récemment, pour la variété de couleurs qu’ils distinguent, mélanges d’UV et de couleurs visibles par l’homme !

  • + M = LOMBRICS : Ces vers de terre communs sont de grands travailleur : ils jouent un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. En se déplaçant de bas en haut et de haut en bas (jusqu’à 2 m de profondeur !), le lombric mélange le sol. Il réduit et apporte au sol en profondeur des éléments présent en surface comme les végétaux morts, d’autre part il remonte du sous-sol des oligo-éléments comme le fer, le souffre, etc… sans toucher aux racines et aux plantes saines. Préservez donc ces petites bêtes souvent mal aimées et qui pourtant sont des alliés indispensables du bon jardinier. C’est d’ailleurs un bon indicateur de la richesse de votre sol.

Les goûts, les couleurs, c’est subjectif alors ne comparez pas avec le colibri !

  • + N = CRIBLONS : Ce verbe n’est jamais facile à former. Le sens de tamiser (passer au crible) est peut-être moins connu que celui de piquer, percer, transpercer. Retenez que la CRIBLURE est le résidu du CRIBLAGE (= TAMISAGE) des grains. Jouez, sans trembler, CRIBLEUR ou CRIBLEUSE qui sont des appareils destinés à séparer le bon grain … des substances étrangères.

 

  • + O = BRICOLOS : Ce terme désigne des bricoleurs et n’est pas péjoratif, contrairement à ce que je pensais. Mais, si on rajoute « du dimanche », je ne suis pas persuadé qu’on indique juste le jour de travail du bricoleur 🙂 !

    On m’a donné les travaux les plus fins 🙂 !

  • + O = BROCOLIS : L’anagramme de BRICOLO désigne une variété de chou, qui n’a pas beaucoup de goût (avis personnel que vous pouvez ne pas partager). Au fait, pour les fans de BROCOLIS, sachez qu’ils sont toxiques lorsqu’il sont mangés en quantité importante car il contiennent des THIOCYANATES (oui, ça se joue, comme rallonge à CYANATES, par exemple) toxiques qui peuvent provoquer des vomissements et des problèmes gastriques. Ca calme !

Bon, les BRICOLOS et les non BRICOLOS, vous savez que ce tirage scrabble sur ANOOMIE ou sur les majuscules d’OpIOMANE. Rassurez-vous, il n’y aura pas d’interro-surprise à la rentrée … puisque vous êtes prévenus 🙂 !

Tirage n°5 : EILNRSU

Surprise ! Après le CR de la partie de mercredi, vous vous attendiez plutôt au binôme ORMEAUXMOREAUX, pluriel de MOREAU (MORELLE au féminin, qui est d’un noir foncé et luisant, en parlant d’un cheval) donnant en appui des AMOUREUX NEMORAUX se nourrissant de MORCEAUX de MORTEAUX afin de fortifier leur ossature, pour ne pas avoir de problèmes FEMORAUX. Vous trouvez la phrase un peu trop capillotractée ?

Oui, mais … Catherine est passée par là et parmi les tirages de la partie ravageuse qu’elle a tirée hier soir (pour le compte rendu, il paraît qu’il faudra attendre … pas trop, j’espère ;-)), il y en a un qui, même s’il n’a pas fait une grosse sélection (LESINEUR gagnant 2 points sur de multiples sous-tops), vaut, quand même, le détour ! En 7 lettres, il n’y a rien (oubliez le « surlien » ou autres « lineurs ») mais ce tirage scrabble sur toutes les voyelles (sauf le Y), le G (2 possibilités) et le T (3 anagrammes).

  • + A = LUNAIRES : C’est la plus connue des 3 anagrammes. Si on place LUNAIRE en H4, au 1er coup, la sortie des lettres B, S et U fera votre bonheur (ou pas), si vous connaissez le benjamin SUBLUNAIRE (qui se situe entre la Terre et la Lune).

 

  • + A = LAINEURS : Ces mots en -EUR sont toujours dangereux à jouer (LAINEUSE est valable, aussi) mais, dans ce cas, il désigne un ouvrier (ou une ouvrière) qui laine, c’est-à-dire qui rend moelleux un tissu de laine par grattage, donc qui fait du LAINAGE.

 

  • + A = ULNAIRES : Relatif au cubitus (= ULNA), os de l’avant-bras. Les adjectifs CUBITAL et RADIAL (relatifs au radius) méritent d’être cités, ici.

 

  • + E = LESINEUR : Comme son nom l’indique, c’est une personne qui a tendance à dépenser le moins d’argent possible. La LESINEUSE existe, aussi : Claudine pourra vous parler de sa sœur, Isabelle, la générosité personnifiée !

 

  • + G = LIGNEURS : Un LIGNEUR est un bateau équipé pour la pêche à la ligne. LIGNEUSE se joue comme féminin de … LIGNEUX, adjectif signifiant, entre autres, « qui est constitué de bois » ou « qui ressemble au bois ». De nombreux zéros à prévoir (pas sur Discord, bien sûr … mais dans une salle) avec LIGNEUR posé en H2, au coup 1, puisque la seule rallonge est SURLIGNEUR 😉 , smiley pas de la part d’un « cligneur » !

 

  • + G = SURLIGNE : On vient d’en parler … Les 4 benjamins devant le verbe LIGNER sont, en plus de SURLIGNER, les verbes SOULIGNER, REALIGNER et … FORLIGNER (dégénérer, déchoir).

 

  • + I = SILURIEN : qui est relatif à la seconde période de l’ère primaire située entre le CAMBRIEN et le DEVONIEN. Ne voulant pas écrire d’âneries, vous pouvez consulter d’autres sources si le sujet vous intéresse.

 

  • + O = OURLIENS : Relatif aux oreillons. Sur un A, OURLIEN donne ENROULAI mais aussi OURALIEN (Oural, Ouralou pour les fans de Ferrat), qu’on avait loupé en paire avec CloClo, il y a 2 ans, nous empêchant de remporter le titre devant la paire Fournier-Parpillon, grrr !

 

  • + T = INSULTER : Pas facile de former ce mot, même si entre les « quel con » de Dominique et les « t’es bien bête ma fille » de Cécile (que ça nous manque !), des indices peuvent être donnés en direct.

 

  • + T = LUSTRINE : C’est une étoffe de coton utilisée en confection, fortement apprêtée et lustrée ce qui lui donne beaucoup de brillant. A l’instar du LAINAGE et du DELAINAGE, il y a aussi le LUSTRAGE et le DELUSTRAGE (dérivé du verbe DELUSTRER, enlever le lustre, le brillant d’un vêtement).

 

  • + T = SURLIENT : Si on pense au préfixe SUR- ou au suffixe -ENT, on a plus de chance de voir la conjugaison du verbe SURLIER, qui est un terme de marine, signifiant « ligaturer les torons d’un cordage avec du fil ». Le nom qui décrit cette action est la SURLIURE, scrabble unique. Maintenant vous connaîtrez votre score si vous tentez « surlieur » ou « ruileurs » 🙂 !

 

  • + U = URSULINE : Pas d’équivalent masculin 😉 puisqu’une URSULINE est une religieuse de l’ordre de Sainte-Ursule. Sur les ères géologiques, je ne suis pas calé mais que dire des histoires des Saintes-Bidule ? En allant un peu fouiner sur le Net, j’ai pu apprendre quUrsule de Cologne est au centre de la tradition chrétienne des onze mille vierges. D’ailleurs, la légende de sainte Ursule et des onze mille vierges, ses compagnes, serait due, comme Vénus sortant des ondes, à la coquille d’un traducteur. Le texte latin portait que sainte Ursule et sa compagne Undecimille avaient été martyrisées le même jour. Le traducteur, étonné de rencontrer le nom Undecimille, excessivement rare, supposa que le texte était altéré et qu’il fallait lire undecim millia c’est-à-dire onze mille. Après ça, on me dira que la religion, c’est sérieux 🙂 !!

Si vous retenez que TA GG qu‘A TT les voyelles A, E, I, O, U, vous connaîtrez tous les appuis  pour scrabbler avec ce tirage. Il ne vous reste plus qu’à (re)trouver les mots que ça donne 🙂 !

Tirage n°4 : AEGNORU

Ce tirage peut faire des dégâts au premier coup car le scrabble unique n’est pas de vocabulaire courant et si on essaie de former la finale -AGE ou -ERA, on tombe vite dans une impasse. Pendant la partie, les 10 lettres d’appui donnant 13 scrabbles en 8 lettres donnent davantage de possibilités … théoriquement mais vendredi dernier, malgré les places et lettres disponibles, ce tirage a fait mal à certaine (pas de nom dans cette rubrique).

  • AUGERON : Cet adjectif, qui donne AUGERONNE au féminin signifie « qui vient du pays d’Auge », région traditionnelle de Normandie, constituée du Calvados, de l’Orne et d’une partie (ouest) de l’Eure. L’augeron est aussi une variété de parler normand pratiquement disparue du pays d’Auge.
  • + A = ORGANEAU : Un ORGANEAU, comme son nom ne l’indique pas, est un un terme de marine, désignant la forte boucle métallique scellée dans la maçonnerie d’un quai pour l’amarrage des bateaux.

  • + C = COUGNERA : Le verbe COUGNER (transitif) signifie, en Suisse, pousser vivement, presser fortement, pousser quelqu’un dans une encoignure et l’y serrer et en Belgique, faire l’amour férocement. Certains diront que les Suisses sont plus prudes mais quand ils sauront que « cougne-pet » (traduction : « coince-pet ») est un terme utilisé, dans le canton de Vaud, pour un sodomite, peut-être réviseront-ils leur jugement …

 

  • + C = GOURANCE : L’anagramme de COUGNERA est le synonyme d’erreur ou de … GOURANTE.

 

  • + E = ENGOUERA : C’est le genre de mot facile … à louper avec ce E initial. S’engouer, c’est s’enticher de ou s’emballer pour, c’est-à-dire « se prendre d’une admiration, d’un enthousiasme excessifs pour quelqu’un ou quelque chose ».

 

  • + G = GOURGANE : Ce mot, sans anagramme, est aussi appelé fève des marais. Elle provient du Québec mais comme de nombreux mots de là-bas, la GOURGANE aurait été importée par des colons français, probablement de Normandie, où la GOURGANE était utilisée par des marins pour désigner la fève séchée faisant partie de leurs provisions.Dans la chanson de marins Le corsaire Le Grand Coureur on trouve un couplet consacré à l’alimentation :Pour nous refaire des combatsNous avions à nos repas

    Des gourganes, du lard rance

    Du vinaigre au lieu du vin

    Du biscuit pourri d’avance

    Et du camphre le matin.

  • + K = KOURGANE : Ce mot, de consonne identique au précédent, désigne, en archéologie, un tumulus des steppes d’Asie centrale. Il s’agit donc d’un monticule, d’un tertre, voire d’une colline artificielle, recouvrant une tombe.

    Kourgane Mamaïev, qui surplombe Volgograd (ou Stalingrad, c’est pareil)

  • + L = LOUANGER : Ce mot, de construction difficile, signifie, comme son nom l’indique « couvrir de louanges ». Par exemple, Franck a été louangé car il a permis de savoir que derrière LOUANGE, il fallait préparer outre le S, un E, un R, un Z et … un A, à ne pas oublier ! Désolé, je n’ai pas trouvé d’autres exemples.

 

  • + P = POUGNERA : Le verbe (encore un helvétisme) POUGNER est intransitif. Il signifie tricher (verbe transitif …). En argot, se POUGNER a une autre signification. Je suppose, sans avoir vérifié, que dans cette acception, l’étymologie de ce mot a un rapport avec celle de poignet 🙂 !

 

  • + T = GOURANTE, c’est aussi la GOURANCE, voir supra.

 

  • + T = TOURNAGE : Devant TOURNAGE, on peut mettre RE- (le RETOURNAGE est l’action de retourner un vêtement), BIS- (le BISTOURNAGE est l’action de BISTOURNER, c’est-à-dire castrer un animal, même le mot est horrible) et FLUO- (le FLUOTOURNAGE étant le procédé d’usinage de la tôle mais « fluotourner » n’est pas accepté). 

 

  • + T = TANGUERO : La 3ème anagramme est un nouveau mot (il y a aussi la TANGUERA). Le TANGUERO (préparez le O derrière TANGUER) comme la TANGUERA dansent le tango.

 

  • + V = GOUVERNA : « Gouverner, c’est prévoir » avait dit Thiers, le boucher de La Commune. Quand on voit ce qui se passe actuellement, on voit qu’il y a des failles dans la politique gouvernementale !