Archives de la catégorie: Le coin des poètes

Devenez poète !

Si comme moi vous avez

Parfois l’âme bohème,

Pourquoi pas essayer

D’écrire un beau poème ?

 

Cécile a sauté l’pas,

De fort belle manière,

Lors de notre repas.

Elle peut en être fière.

 

Ça peut paraître ardu,

Voire même insurmontable,

Pourquoi pas farfelu,

Et pourtant, c’est faisable.

 

C’est une question de rimes

Et de nombre de pieds,

On peut avoir en prime,

L’impression de jouer.

 

Jouer avec les mots,

Les verbes, les adjectifs,

C’est assez rigolo,

Voire même un peu jouissif.

 

Il faut être inspiré,

C’est le plus difficile,

Mais quand on a trouvé,

Là, tout devient facile.

 

Rimer les mots entre eux,

Et bien compter les pieds,

Sera pour vous un jeu,

Si vous vous impliquez.

Trouver un bon sujet,

Pour taquiner la muse,

Devient alors aisé,

Et enfin, on s’amuse.

 

Ces quelques hexamètres,

Des vers qui font six pieds,

Vous séduiront peut-être,

Et vous feront oser.

 

Et pour votre bien-être,

Rimez à votre tour.

Et vous serez peut-être

Le poète d’un jour.

 

Voilà mon ressenti,

Celui d’un troubadour,

Car pour moi poésie,

Ça rime avec Amour.

Dominique

 

Repas du club (Mercredi 8 juin 2022)

Retour des bonnes habitudes avec le, désormais, traditionnel repas du club, pris avec les compagnes, les compagnons, les maris, les femmes des joueuses et des joueurs du club. Le repas pris au Café de la Boëme à Mouthiers-sur-B… (vous trouverez !) fut une excellente idée puisque pour un prix modeste, le repas était très bien, bravo le cuistot !

Sur les photos ci-dessus, vous connaissez déjà tout le monde (pour certain.e.s, c’est facile, il suffit de repérer la couleur du liquide dans la bouteille, posée devant elle/eux), sauf peut-être la nouvelle joueuse Marie-France, déjà mordue de scrabble, et son mari Jean-Noël (pour trouver l’anagramme en 8 lettres, vous avez 30 secondes). En fin de repas, la présidente, visiblement inspirée par son retour sur ses terres, nous a lu le « compliment » suivant :

Tirage du Scrabble

Ô lettres ! ô anagrammes ! ô tirages inédits !

Et ce club, quelle idée que de s’y être inscrit ;

Ne me suis-je lancée dans les simultanés

Que pour voir en un jour tant de zéros compter ?

Espérant le repos, moi simple retraitée,

Constate que par ce jeu, même mes nuits sont hantées,

Mon front qui en recherche bien trop souvent transpire,

Trop souvent pour le scrabble à la trouvaille aspire.

Savoir trouver le mot multiplier par trois

Pour qu’un bon score enfin puisse nous mettre en émoi

Il faut aussi parfois bâtir en cheminée

Pour ainsi ajouter des points à engranger

Mais où se cache donc cet appui improbable

Sans quoi ce scrabble sec demeur’ra implaçable

Tant de fois j’ai cherché un beau mot à tripler

Que je me suis heurtée à celui quadruplé.

Du bonheur oui ce jeu peut en rendre au centuple

Lorsque l’on trouve le scrabble à placer en nonuple !

Le dernier mot posé sur la grille bien fermée,

Arrive enfin pour nous l’heure de débriefer ;

Des déçus, des contents, qu’importe-t-il vraiment ?

Rire ensemble ce jour-là n’est-ce-pas plus important !

Aujourd’hui, je voudrais tout de go vous le dire

Faire partie de ce groupe est un réel plaisir.

On connaissait le troubadour Dominique, v’là-t-i pas qu’on découvre une autre poète (désolé, j’ai du mal avec le mot poétesse, que je trouve aussi joli qu’auteure ou écrivaine), qui nous révèle d’autres talents, que nous ne lui connaissions pas ! Les amateurs (même les scientifiques les plus froids 🙂 ) apprécieront la rythmique de ce poème composé d’alexandrins, quasiment tous ponctués par des hémistiches (Denise vous dira la différence entre la césure et l’hémistiche). Après le repas, on a sorti les jeux mais, pour une fois, pas de scrabble : belote, Rummikub, Topword, Triolet, pétanque, etc !

Maintenant, une seule question se pose : on recommence quand ? 🙂

Poème d’un confiné

En ce début d’année l’arrivée impromptue ,

Du coronavirus a chamboulé nos vies.

Cet ennemi très fourbe nous est tombé dessus ,

Nous devons le  combattre c’est une saloperie.

 

Lui déclarer la guerre et surtout la gagner,

Pour l’instant le remède c’est le confinement .

Pas de gel pas de  masques on est bien mal barrés ,

On ne peut qu’espérer dans notre isolement.

 

Nos hôpitaux sont pleins jusqu’à saturation,

Le personnel soignant se donne corps et âme.

Nous de notre côté faudrait pas faire les cons,

Il ne faut pas sortir pour éviter les drames.

 

Bien sûr c’est pas facile de rester enfermé,

Quand on est habitué aux allers et venues ,

Mais on n’a pas le choix faudra s’y résigner,

Surtout qu’à mon avis on n’en est qu’au début.

 

Maintenant c’est à nous de nous organiser,

Faut garder le moral et bien se soutenir,

Chacun à sa façon pour ne pas déprimer

Ne pas se renfermer et croire en l’avenir.

 

Pour les occupations, ne pas manquer d’idées,

Moi vous vous en doutez je cuisine beaucoup,

Les miens sont très contents et je leur en sais gré.

Mais mon look quant à lui risque d’en prendre un coup.

 

Pour d’autres c’est différent ils doivent travailler,

Y’a le télétravail les cours à la maison ,

On a même ressorti les jeux de société,

Mais il faut réfléchir à d’autres occupations.

 

Pour ceux qui comme moi ont un coin de jardin,

Ça aide à s’aérer et faire de l’exercice,

Ça reste en tous les cas un avantage certain

Je pense souvent à vous, je n’suis pas égoïste.

 

Pensez à ces parties de scrabble qu’on a manqué

Que l’on pourra jouer après la pandémie,

Et aux anniversaires qu’il nous faudra fêter

En retrouvant bien sûr la joie d’être entr’amis

 

Scrabbleuses et scrabbleurs il faut tenir le coup,

C’est un mauvais moment mais on en a vu d’autres,

De ce très long tunnel on en verra le bout,

De tous les mots français, « VAINQUEURS » sera le nôtre 

Dominique

Repas de fin de saison (19 juin 2019)

Après les Simultanés de France de mercredi, nous nous sommes tous retrouvés au restau « L’Aromate » à Hiersac. Il y avait 22 personnes, en tout, en comptant les compagnes, les compagnons, les femmes, les maris des joueuses et des joueurs. MERCI A TOUS : bien évidemment, d’abord à Cécile, l’organisatrice de cette soirée, mais aussi aux convives, qui ne jouent pas au scrabble, notamment Claudine la femme de Dominique et Dany, la fiancée (sic) de Francis, que je ne connaissais pas et, plus largement, à tous les joueurs, même ceux qui n’ont pas pu venir, pour avoir créé, chacun à votre façon, un club dans lequel on a plaisir à se retrouver, pour rigoler, manger, oublier nos problèmes … et parfois, pour jouer. Pas la peine de s’étendre davantage puisque, ci-dessous, vous pourrez lire le PCR (poème-compte-rendu) de Dominique, qui va vous parler de l’ambiance du club, puis voir les photos des mines réjouies.

      QUELLE AMBIANCE !

Vous savez ma passion pour les alexandrins,

Et ce soir, j’ai voulu sous forme d’un poème,

Pour résumer l’année, vous en faire quelques uns.

C’est ma façon à moi de vous dire « je vous aime ».

Une saison de scrabble au club de Hiersac,

Ca commence en septembre et ça finit en juin,

C’est au rythme scolaire, un peu comme à la fac,

Que deux fois par semaine, ensemble on se rejoint,

Dans la salle des fêtes ou des associations.

Que l’on habite loin ou bien vraiment tout près,

Mercredi, vendredi, nous nous réunissons.

L’essentiel pour nous tous c’est de venir jouer,

Que l’on soit jeune ou vieux, débutant ou expert,

Quand nous jouons ensemble, c’est à égalité.

Quelles que soient nos prouesses, il faut s’en satisfaire,

Et de ces bons moments, toujours en profiter.

Et puis, il y a les tournois, où parfois nous allons,

Certains plus que d’autres mais c’est sans importance,

C’est surtout chaque fois un grand moment d’union,

Et c’est bien agréable de voir une autre ambiance.

Les meilleurs de chez nous vont nous représenter,

Et vont parfois très loin dans quelques coins de France.

Ca fait des souvenirs qu’ils viennent nous raconter,

C’est toujours bénéfique et ça donne confiance.

Mais surtout à Hiersac, faudrait pas oublier,

La bonne humeur régnante qui toujours nous anime.

Ca c’est spécial au club la convivialité,

Et de ce côté-là, nous sommes tous unanimes,

Tous nos anniversaires, nous fêtons dignement,

Avec nos pâtissières on est toujours gâté,

Et avec des histoires, on passe un bon moment,

Ca c’est plus fort que nous, on aime bien rigoler.

Cette année fut aussi marquée par une première,

Où l’on a su montrer que l’on est très unis.

Notre tournoi d’Avril géré en solitaire,

Et pour une première, ce fut bien réussi.

Le repas d’aujourd’hui vient clôturer l’année,

Cécile a eu l’idée, comment lui en vouloir,

Sitôt dit, sitôt fait, elle l’a organisé.

Tout le monde est content et ça se voit se soir.

Bien sûr, dans quelques jours, cette saison s’achève,

Après les grandes vacances, nous nous retrouverons,

Reposés, appliqués, comme de bons élèves,

Et tous à la rentrée, nous recommencerons !

La preuve en images …

 

Et si je jouais au Scrabble ?

Après « Ode à nous », un nouveau poème de notre conteur d’histoires !

Et si je jouais au Scrabble

Si un jour vous voulez vous initier au Scrabble,

Il vous faudra avoir certaines connaissances.

Connaître le français sera indispensable,

Et bien savoir l’écrire paraît une évidence.

Vous devrez posséder un bon vocabulaire,

Des mots suisses, québecois et même des étrangers,

Savoir bien maîtriser les règles de grammaire

Et même le subjonctif et son plus-que-parfait.

Les pluriels ambigus et les mots invariables,

Les pièges de notre langue, vous devrez contourner.

Aucun d’entre eux pour vous doit être insurmontable

Pour pouvoir à ce jeu un peu vous amuser.

Pour le jeu c’est l’arbitre à son ordinateur,

Qui tire au sort les lettres et donne le tirage,

Et ensuite c’est à vous en y mettant du cœur

De mélanger tout ça et d’en faire bon usage.

Sur la grille les mots se croisent et se complètent,

Certaines lettres peuvent doubler ou même tripler,

Pour démêler tout ça, faut se casser la tête,

Car certains mots aussi peuvent même quadrupler.

Lorsque sur votre grille, vous aurez cogité,

En respectant pour ça, un temps bien défini,

Vous remplirez ensuite votre petit ticket,

Après le ramassage, c’est loin d’être fini.

C’est l’arbitre qui alors donne la solution,

Avec le meilleur mot et le nombre de points,

Faut continuer alors avec obstination,

Tant qu’il y a des lettres, ce n’est jamais la fin.

Quand tout est terminé, qu’il n’y a plus de lettres,

Il est temps pour chacun d’avoir son résultat.

Les plus costauds bien sûr occupent toujours la tête

Et les autres souvent, constatent les dégâts.

L’essentiel à ce jeu, ce n’est pas de gagner,

Mais d’avoir entre nous un moment convivial,

Comme disait Coubertin, c’est de participer,

Vous trouverez ainsi que ce jeu est génial.

Si pour vous occuper, vous cherchez un loisir,

Et qu’avec ces conseils, ne savez toujours pas,

Dites vous qu’avec ce jeu, vous prendrez du plaisir,

Posez vous la question : « le Scrabble pourquoi pas » ?

Dominique B.

Anniversaire de Franck

Qu’il me soit permis de remercier les 2 principaux artisans de la réussite de cette soirée.

Commençons par féliciter la cuisinière, Claudine, qui a assuré toute l’intendance (boissons, assiettes, verres, couteaux, etc). Même si elle était un peu déçue par la présentation de son gâteau-mousseline, nous l’avons tous rassurée, en nous régalant et en ne laissant que peu de miettes de ce gâteau ainsi que de l’autre aux pépites de chocolat, d’où le grand MERCI et BRAVO que je t’adresse à titre personnel mais aussi au nom du club !

Poursuivons, en citant Dominique, qui a de multiples cordes à son arc ! Nous connaissons ses talents de conteur d’histoires drôles : Il suffit de voir les visages des convives …

Nous avions aussi découvert ses talents de poète. Il a confirmé en nous lisant le poème suivant (qui m’est allé droit au cœur, touché !)

Du Scrabble de Hiersac, tu es le président,

Et dans tous les tournois, le digne représentant,,

Dans la vie, tu es prof de physique et chimie,

Mais, le scrabble est pour toi un véritable hobby.

Les mots sur les tirages, de loin tu les devines,

C’est si simple pour toi comme pour moi la cuisine.

Ton exemple est pour nous une motivation,

Et nous pousse à jouer avec obstination.

Manier pour toi les lettres est une telle aisance,

Pour les mots, le hasard, n’a aucune présence.

Continue donc encore longtemps à nous guider,

Pour battre les records même dans l’adversité.

Toucher ta modestie va sûrement te déplaire

Mais nous te souhaitons un … Joyeux Anniversaire !

Que rajouter à ces paroles ? BRAVO et MERCI : je suis (nous sommes) très content(s) de te compter parmi les joueurs du club !

J’associe, dans mes remerciements, tous les joueurs présents ce soir-là, sans oublier les joueurs, qui ne pouvaient pas venir et qui m’ont souhaité un bon anniversaire, dans la journée ou quelques jours auparavant.

Ode à nous

Voici plus d’un an, je me suis présenté,

Au Scrabble de Hiersac pour avec vous jouer,

Vous m’avez accepté et ce, sans hésiter,

Et vu mon bas niveau, m’avez fait progresser,

Donc, par ces quelques vers, soyez-en remerciés,

Et sans flagornerie, je veux tous vous nommer,

Dans le club, il y a Franck, Denise et Claudine,

Marie-Jeanne, Cathy, Monique et Catherine,

Dominique, Nicole, Francis, Pierre et Christine,

Jocelyne, Laurence, Cécile et puis Colette,

Yanis, Georgette et Tom, sans oublier Linette,

Comme dans toutes les équipes, il y a tous les niveaux,

Les plus bas, les moyens, les forts et les costauds,

Chaque fois, les parties sont de nature enjouée,

Si bien que les bougons s’y sentiraient gênés,

Sans oublier, bien sûr, les indélicatesses,

Qui égaient nos soirées par des histoires de fesses,

Et vous le signifier par ces alexandrins,

A ajouté ce soir une corde à mon arc,

Et que Vive longtemps le Scrabble Hiersac !

 

Vous venez de lire la déclaration d’amour pour le club et ses joueurs, de notre conteur d’histoires drôles, poète à ses heures ! Il n’y a rien à rajouter, juste à savourer le moment, en relisant ce superbe poème ! En tant que président de club, je suis très fier de compter parmi les membres du club, un ancien cuistot, spécialiste en ciment … de relations entre joueuses et joueurs aux caractères si différents !! Merci pour ce moment … 🙂