Simultanés Vermeils-Diamants-Rubis (Samedi 16 Octobre 2021)

Ce samedi 16 octobre , nous avons participé aux qualifs Vermeil-Diamant-Rubis sur le centre d’Angoulême . La représentation du club y était conséquente : 10 joueurs sur 24 et Franck au double arbitrage .

La 1° partie , lue par Arlette commence en douceur : AVENUS pour 26 pts que seules Marie-Jeanne et Catherine jouent . – 2 pour les autres et 0 pour Dominique qui tente « vaneurs « .

Le 1° scrabble arrive avec le 2° tirage RMIENRO : sur le S de AVENUS , en 8A nous pouvons former pour 80 pts MIRERONS ou RIMERONS ( mot retenu ) Colette , Denise et Gégé topent . Sur le A , Cathy , Catherine et Christine jouent MINORERA tandis que Annie et Cécile posent MINORER en collante au dessus de AVENUS pour 70 pts .

Les choses se gâtent au 3° tirage avec JEAFTD? Sur le I de RIMERONS et avec le joker C on pose ADJEcTIF que rate même l’ancienne prof de français . Elle laisse 30 pts avec le sous-top DEJETAi ( JADEiTE était aussi possible ) vu également par Annie et Cécile .

Le coup suivant fait un ravage dans la salle à en croire les exclamations qui ont suivi l’annonce du score . EXCESSIF en quadruple ( 138 pts ) est trouvé par Annie , Christine et Denise , les autres joueurs de Hiersac étant à plus de 100 pts du top .

Arrive le tirage BIREANT : Denise voit BRAIENT , ABRIENT et BERNAIT sans réussir à leur trouver une place et perd 66 pts sur ce coup . Pourtant le choix des scrabbles était grand : si BRIEFANT( 84 pts ) n’est pas vu par les joueurs du club , BARATINE ( 78 pts ) est trouvé par Cathy et Gégé , BINERAIT ( Catherine ) , BENIRAIT (Christine ) BRISANTE ( Colette ) pour des scores inférieurs . Notons que Annie et Marie-Jeanne font une tentative malheureuse « brairent »  et écopent d’un zéro.

Le 5° scrabble , au 6° coup est sans doute un solo de l’ordi dans la salle : MANADIERE (éleveuse de manade, troupeau de chevaux ou de taureaux de Camargue) en double appui (78 pts). Mais on pouvait aussi construire AMENDER ( 74 pts ) vu par Cathy , Colette et Dominique EMENDERA ( 72 pts ) et DEMENERA ( 70 pts ) joué par Annie , Catherine , Cécile et Denise .

Annie , Cécile et Colette topent au coup suivant avec EBOUEE tandis que les autres laissent encore quelques plumes dans la bataille .

Suit le BOCK ( 51 pts ) mieux que le COKE ( 39 pts )et un «  bike «  fautif de Cécile .

Le 6° scrabble est un solo d’Annie ( pour les joueurs du club ) GRAVELAI (couvrir de gravier ) était le seul possible sur la grille alors que le tirage aurait pu former BALIVAGE sur un B , VAGINALE sur un N et AVEUGLAI sur un U . La majorité assure le sous-top avec AVE ou IVE mais perd 46 pts !

TORY ( ou TROY ) le T venant au bout de GRAVELAI n’est manqué que par Cathy , Dominique (qui a vu la place mais pas le mot) et Marie-Jeanne .

Le dernier scrabble est encore un solo de l’ordi : SLAVISER qui met un S à ADJECTIF fait 13 pts de plus que SILERAS ( Denise ) LISERAS ou RESALIS le dernier S venant au bout de TORY . Mais toute la troupe scrabble pour 70 pts avec des mots variés : LAISSER , REALISAS , LISSERA , SALAIRES ou RESALAIS .

HIEZ (39 pts ) est vu par la moitié des joueurs tandis que MURI en collante n’est trouvé que par Christine et Colette . 6 joueurs assurent le JOULE (37 pts ) mais seulement 2 ( Christine et Denise ) voient SI pour 27 pts .

Le tirage suivant DEGLNAU permet de former GLANDUE mais on ne peut pas le poser en scrabble ; on le joue pour 24 pts sur le A de GRAVELAIT

APETQN ? Encore un scrabble sec implaçable : PAQUENT et aucune des lettres d’appui disponible pour PETANQUE , APIQUENT , PIQUANTE , PLAQUENT etc

On se résigne à poser TAQ(U)E ( 29 pts ) joué par une bonne majorité.

PONTA ( ou TAQUENT ) et HAUT ( 42 pts ) terminent cette partie difficile qui a creusé de gros écarts .

Christine (et non Catherine, comme on me l’avait dit, d’où ma fausse annonce) relaie Denise, pour la deuxième partie de ce compte rendu.

Une petite pause avec gâteaux et boissons proposés par le club d’Angoulême est la bienvenue. Les batteries sont rechargées pour aborder la seconde partie.

Partie en 23 coups pour un top à 848 points avec un seul scrabble.

Colette, Marie-Jeanne, Denise, Gérard et Annie sont au top avec SÉLÈNES (relatifs à la lune). Les autres prennent un coup au moral en perdant 52 points dès le premier coup.

Beaucoup de YÉTIS et de RYES mais personne ne voit le top REVÊTIS en quadruple (autre possibilité RIVETES).

Marie-Jeanne, Christine, Annie et Cécile jouent le top ESSAYE. Denise et Gérard perdent un point avec YASSE.

Unanimité avec ÉWÉ.

DENI, INDIEN ou ENNUI permettent d’écrire ESSAYÉE. Ce n’est pas la bonne place. Il faut prendre appui sur le S de REVÊTIS et scrabbler avec INDUSIEN (relatif à l’Indus).

CIBLAI sur le premier I de INDUSIEN.

Tout le monde a oublié son VIB(R)O. Denise, Annie et Marie-Jeanne avec V(R)OMBI ne perdent qu’un point.

Sur ce coup beaucoup de joueurs découvrent que l’on peut RESSAYER = RÉESSAYER

Denise, Marie-Jeanne et Cécile sont au top avec JURAI de même que Christine et Dominique avec JUTAI qui est le mot retenu.

Denise, Colette, Christine, Annie et Catherine sont à la bonne place avec TRIME ou RHE Le top est pour Cathy et Cécile avec HIER.

Dominique et Gérard se distinguent en jouant AXER (26 pts) et VEXER (28 pts). Les joueuses sont au top avec TEX en collante sous SÉLÈNES.

PUNIR ou PURIN (mot retenu) pour la majorité des joueurs.

Personne au top avec DHAL (ou DAHL = plat indien à base de lentilles) en collante sous HIER qui fait NID, EH et RESSAYERA. Beaucoup ont joué HARD (- 4 points).

On pose le I et le T pour former RESSAYERAIT ce qui échappe aux DD (Denise et Dominique). Catherine économise et ne pose que le I.

Malgré un tirage peu inspirant GRRRUUS, tout le monde est au top. Certains ajoutent un S à ÉWÉ ou à JUTAI, les autres jouent GURUS ce qui met VIBRO au pluriel.

Colette en jouant DÉPART a prolongé PURIN en PURINE, de même pour Cécile avec PÉTARD (PURINER = recouvrir un champ de PURIN). A la même place, pour 3 points de plus, on joue DAMPER (petit amortisseur). Tous ceux qui ont joué TREMPA ont perdu 12 points.

Denise, Christine, Annie, Cécile et Catherine avec FUSEZ, qui met DHAL au pluriel, sont au top. Dominique trouve le mot mais ne le joue pas à la bonne place (- 29 pts !).

Unanimité avec ZONE en appui sur le Z de FUSEZ.

Un solo de Colette avec MAGNAT. Christine tente un scrabble avec « tomatant », cela lui vaudra un zéro. TOMATÉ est un adjectif = accommodé avec de la tomate.

Denise, Annie et Colette, les spécialistes en botanique sont au top avec CROTON. Le mot choisi est CORTON (vin de Bourgogne).

Tout le monde au top avec KÉA ou OKA qui est le mot retenu.

On joue LOQUETA. Vu par Denise, Christine, Annie, Cathy et Dominique.

Le joker est un S qu’on ajoute à ÉWÉ ou à JUTAI.vu par Denise, Annie, Cathy, Marie-Jeanne et Cécile.

On finit avec FLOE (plaque de glace flottante) joué par Colette, pour le même score FLOT était possible.

Denise et Annie terminent aux deux premières places sur le centre d’Angoulême.

Vous pouvez consulter les résultats locaux, en cliquant ICI et sur le Comité, en cliquant LA.

Pour vous situer sur la France entière (résultats partiels), c’est ICI.

Parties du Mercredi et du Vendredi

Il suffit d’aller sur l’onglet PARTIES ou de cliquer ICI.

Cliquez, ensuite, sur la partie qui vous intéresse.

Si vous voulez visualiser directement la partie et les commentaires, choisir NON. Mais, il est aussi possible de rejouer la partie (en cliquant sur OUI) et dans ce cas, les commentaires ne s’afficheront qu’après le dernier coup.

Si vous voulez ajouter votre propre commentaire, allez dans la case « laisser un commentaire » et après avoir écrit votre commentaire n’oubliez pas de remplir le nom, votre adresse mel et surtout de cliquer sur « Laisser un commentaire » pour valider.

 

 

Championnat départemental (Dimanche 19 Septembre 2021)

Premier tournoi après de longs mois d’abstinence ce dimanche 19 septembre 2021, le championnat départemental charentais a réuni 26 joueurs d’Angoulême, de Cognac et de Hiersac. Les Hiersacais jouaient à domicile, et ont donc remporté en toute logique le trio de tête avec Franck (champion départemental) à 97,75%, Claudine (championne 3ème série) à 89,33% et Denise (championne Diamants) à 88,13%.

1ère partie : 5 scrabbles, 981 pts.

FÖHNAI pour 32 pts trouvé par 5 joueurs, les 4 autres perdent 2 pts avec WOH ; tout le monde au top sur le 2ème coup avec WUS (W triplé et S sur FÖHNAI). FRAIERAI pour 74 pts voit le début des étourderies pour une certaine joueuse, Denise au top, Claudine et Gérard limitent la casse à 2 pts avec RARÉFIAI, Annie et Franck perdent 14 pts avec RAINERAI, Cécile a pris la lettre qui lui convenait au tirage pour former FARTERAI = 0. TÉJU (33 pts) trouvé par le trio de tête gagne 2 pts sur JEU et 6 pts sur IMPUTE joué par le couple Discour, c’est quoi ce mimétisme ? GRIMPAT trouvé par 4 joueurs rapporte 30 pts, en bonne charentaise Annie pose « pimait » = 0. AXAI en triple pour 39 pts (ou IXAI), Denise et Colette oublient le I final et perdent 3 pts, Annie veut battre tous les records avec 52 pts en posant DIX = 0. KADI doublait le K et triplait le mot pour 72 pts, Annie et Gégé préfèrent KALI pour 3 pts de moins. CYON, 42 pts pour Denise et Franck, Christine, Claudine et Colette perdent 6 pts avec COLLEY, Cécile 9 avec YUAN, YEN, NEY ou YIN perdaient 14 pts. 7 joueurs au top avec BÊ en collante, Gégé pose DE et perd 3 pts et Colette CUBE pour 10 pts de moins. DOUILLENT rapporte 61 pts à 6 joueurs, Annie et Denise perdent 1 pt avec DOUILLAT, Gégé pose YOD pour 35 pts de moins. Tout le monde scrabble au coup suivant, top à 80 avec INTEGRAS en triple, solo de Claudine (parmi les Hiersacais), Franck perd 3 pts avec INGRATES, Gérard 4 avec STAGNER, les autres joueurs perdent 18 à 22 pts avec GATERAIS, EGARATES, ETAGERAS ou TIGRERAS. 8 joueurs au top avec LESSIVES en triple pour 86 pts, Gégé perd 59 pts avec CIVE. Un joli scrabble sec au coup suivant avec EVOQUAS qui ne logeait nulle part, pas de R pour REVOQUAS, pas de I pour EVOQUAIS, il faut se contenter de VAQUE pour 36 pts, top pour Franck et le couple Discour. Deux possibilités à 36 pts en triple avec TÉLOCHE ou CHEF, 5 joueurs au top, Denise perd 3 pts avec LOCHÉE, Colette et Gérard 5 pts avec HE, Annie a un petit coup de FOLIE et perd 12 pts. SUP, SUC ou SOC au coup suivant rapporte 54 pts en triplant 2 fois avec un S à TELOCHE, tout le monde au top. COEF, solo de Franck pour 33 pts, perte minimum pour les autres joueurs de 9 pts, avec BECANE, FONCEES ou COQ, Denise oublie le pluriel de FONCEE et perd 11 pts, Colette pose VÈNE et perd 12 pts, Gégé va aux WC, pardon au « vécé » sans S = 0. OBVENU en triple rapporte 42 pts, Denise et Franck au top, Christine, Claudine et Colette perdent 10 pts avec BLOQUE, les autres joueurs se contentent de la moitié du score avec VELU, VOLE ou VÉLO. DÉNIAT joué par Gégé pour 28 pts, ÉMIAT vu par Denise et Franck ne perd qu’1 pt. 6 joueurs au top avec MUSEZ qui mettait TÉJU au pluriel pour 44 pts, vu trop tard par Cécile qui perd 10 pts avec son gros NEZ qui ne sent rien, idem pour Annie qui ne l’a pas gros elle ! Colette, toujours constructive, pose SEMEZ pour 29 pts. RENACLER, solo de l’ordi pour 61 pts, 6 râleurs de Hiersac posent RÂLÈRENT pour 2 pts de moins, Christine préfère RELANCER pour le même score, Gégé sentant la fin de la partie veut rejoindre l’EDEN pour 43 pts de moins, est-ce que le paradis terrestre ne vaut pas ça ! Catherine fait du ZÈLE et perd 47 pts. Dernier coup pour 19 pts avec MATON, top du couple Berry et de Catherine.

2ème partie : 6 scrabbles 1108 pts

Le 1er coup pourrait laisser croire que tout va bien se passer, tout le monde au top avec HÉLER. Ça se gâte déjà pour certains, IODATES 73 pts, Annie et Franck au top ; Claudine joue le bon mot au mauvais endroit et perd 3 pts ; on ne perd que 10 pts avec DÉSOLAIT ou IODLATES, 12 pts avec DOTERAIS, Gégé perd 55 pts avec DATES et Denise joue « redosait » pour 0 (attention aux verbes en RE). Tout le monde scrabble au coup suivant ; le top est NAVETTAIS pour 98 pts, solo de Franck ; VANTAIS perd 23 pts et AVISANT 24. PIQUAI double le P et triple le mot pour 51 pts ; Christine, Colette et Gégé ne doublent pas le P et perdent 6 pts ; Claudine tente le scrabble avec « rapiquai » = 0. TREK à 39 pts, trio Christine, Denise et Franck, KORÉ ou  KOTE ne perdent que 4 pts, RAKI 6 et « kotée » = 0 (verbe intransitif Annie). Scrabble pourtant facile BISERONS pour 74 pts, mais la fatigue est là, seulement 4 joueurs au top, Denise scrabble avec BORAINES (habitantes du BORINAGE situé en Wallonie, Belgique) et ne perd que 14 pts. Cécile, Christine et Gégé passent à côté et perdent de 50 à 54 pts. Colette qui connaît parfaitement la définition de ÉBRIEUX ou ÉBRIEUSE adjectif qualifiant le comportement d’une personne en état d’ébriété a tenté le verbe « ÉBRIIONS » = 0. C’est l’heure du THÉ pour 45 pts vu par personne, les pertes s’étalent de 6 à 12 pts. ULTRAFIN pour 80 pts ne trouve pas non plus d’écho dans la salle (et sur le Multiplex !), Cécile et Catherine limitent la casse à 10 pts avec FOURNILS, Franck perd 17 pts avec UNIFLORES ; Annie et Gégé 29 pts avec SURPIQUAIT ; le reste de la troupe perd plus de 40 pts. Cette saloperie de MYOME rapporte 78 pts en triple et Y doublé ; top pour Denise et Franck ; Annie, Catherine, Claudine et Gégé, en bons marins, pensent à doubler le Y avec YOLE et ne perdent que 9 pts, Cécile et Christine perdent 30 pts avec MOYE ou MOYA ; Colette a confondu MYOME et « myose » = 0. SÉLÉNATE (sel de l’acide sélénique) en triple rapporte 77 pts ; 6 joueurs ne perdent qu’1 pt avec ALÈSENT ; Catherine et Colette perdent 9 pts avec MENTALES et MÊLANTES ; Cécile se distingue encore par ses bêtises, elle a pris 2 N et les a joués = 0 !!! TAÏJI (principe originel de la pensée chinoise) 60 pts, solo de Franck ; TUIEZ joué par Catherine et Christine perd 15 pts ; JE ou JETAI perdent 19 pts ; avec MATEZ, Colette perd 28 pts et Gégé 36 pts avec MAJE. JUGEZ, ZECS, USEZ rapportent 46 pts, 5 joueurs au top ; Catherine oublie le pluriel à ZECS et perd 1 pt ; Colette et Gégé perdent 2 pts avec JÈZES et SUEZ ; Christine en perd 18 avec GUÉEZÉCLOPÉES, 7 joueurs au top pour 98 pts ; les CC ne scrabblent pas et perdent 72 et 74 pts !!! PERFO, solo de l’ordi, en triple rapporte 33 pts ; le trio de tête limite la casse à 3 pts avec FIC ainsi que Catherine avec PERCO. KAWA ou WEBCAM pour 42 pts ; seule Annie passe à côté et perd 8 pts avec WEB. BIC 26 pts, top pour le trio de tête + Christine. EXAM pour 33 pts est joué par Annie, Catherine et Franck ; EUX perd 7 pts ; Gégé prend un zéro mais l’histoire ne dit pas avec quoi !!! VOL, 33 pts, joué par 7 candidats ; Annie et Catherine perdent 3 pts avec VOUS et VOULUE ; le pluriel de KAWAS et de TAÏJIS rapporte 36 pts ; Gégé, généreux fait des DONS pour la moitié du score. Cinq joueurs se DROGUENT pour tenir le coup (triple 36 pts) ; Annie et Christine préfère la GOURDE (s’agit-il de l’engourdie ou du récipient ?) et Colette GRONDE pour 27 pts, Gégé, tu DORS pour 18 pts, il fallait te droguer. Nous terminons par FINAUDE pour 26 pts, posé par Denise ; La DAME de Claudine, Christine, Franck … et Annie (qui assure son titre en 5ème série, battant de 7 points Huguette Perruchas :-)) fait le même score ; VAN ou WALÉ joués par Catherine et Colette perdent 1 pt ; Cécile DANSE pour oublier cette partie et perd 5 pts ; Gégé a confondu JAÏNE et « ZAÏNE » = 0 … et laisse filer le titre en 6ème série.

Merci à tous pour la mise en place et le rangement de la salle.

Les résultats du championnat départemental de la Charente (en comptant les solos) sont visibles ICI et pour le Multiplex (en retirant les solos :-)), en ajoutant les résultats des Deux-Sèvres et de la Vienne, c’est LA.

Les lauréats avec Wilfrid, venu avec 4 autres joueurs rpyannais pour ramasser et arbitrer

Solutions du Jeu de l’été

Merci et bravo à celles (elles se reconnaitront) qui ont cherché des mots, pas toujours simples à dénicher, et qui m’ont envoyé leurs solutions. Bravo à celles et ceux qui ont secrètement cherché quelques mots et qui ont, sans doute, appris (retenu ?) quelques mots. C’est devenu une habitude, dont on ne se lasse pas : la Présidente a encore frappé, non pas avec son coup droit magistral (il lui arrive de prendre des revers … au scrabble), mais avec un texte donnant, pratiquement toutes les solutions. A bientôt pour de nouvelles aventures, en présentiel (jouable contrairement à « distanciel », faut-il le rappeler).

Tellement déçue par l’absence d’été (cf image ci-dessus), j’ai chaussé mes BRODEQUIN(S) pour aller ramasser les BROQUELIN(S) au pied des séchoirs à tabac, je pourrai ainsi faire quelques économies en roulant mes cigarettes. Soleil, tu brillais seulement dans le sud et tu INVALIDAIS ainsi tous nos projets de baignades ou de pique-niques. Les PAILLAGES que j’avais faits avant de partir pour garder l’humidité aux pieds de mes plantes étaient superflus ; cette trop importante pluviométrie était porteuse de nombreuses PAGAILLES aussi bien dans le monde agricole que dans les activités touristiques.

Nous faisons beaucoup d’efforts pour créer de la luminosité et de l’ambiance, nous AZURONS nos intérieurs, nous jouons avec les ZOURNAS prêtées par nos amis arabes, rien n’y fait, nous sentons bien que la morosité ambiante nous gagne. Il faut absolument changer ça.

Ah ! Chouette une kermesse est prévue demain dans le village d’à côté, les organisateurs cherchent des bénévoles pour la mise en place des décors du moyen âge et des ateliers d’anciennes pratiques agricoles ; je me portai donc volontaire ; plusieurs tâches me furent attribuées, je CALANDRAI les draps qui seraient fixés en fond de scène avant de rejoindre, chaussée de mes POULAINES l’atelier de PLUMAISON des gibiers à rôtir pour le repas de midi, mon ami électricien devait mesurer la PULSATION du courant alternatif pour éviter tout problème pendant la fête. Nous avons admiré les boutiques d’apothicaire et le travail du MARCAIRE, zut j’ai raté un stand en AIRE !!! Tous les artisans présents COOPTERONT le travail fourni. En rentrant, je PROCLAMAI avoir passé une très belle journée ; le lendemain, mon ami se COMPLAIRA à singer mon allure de vieille femme courbatue.

NDLR : Pas de fil rouge pour les réponses à la question 10, DECILLATES, DESCELLAIT, DIALECTALE et DECOLLETAI

Franck, SECRETAIRE de la Présidente 🙂 !

Jeu de l’été

Je sais, vous l’attendiez tous, sauf Colette (mais Clairette était impatiente de le découvrir :-)) ! Eh bien, le voici, le voilà, le jeu de l’été 2021 … avant de prendre des vacances !

Certains esprits malveillants me diront que nous sommes déjà en vacances depuis un certain temps. Bande de jaloux ! Est-ce que j’envie votre retraite, moi ? Euh, oui, un peu pour être honnête ! Cette année, nous sommes partis en … Bretagne : que c’est original ! Mais, comme d’habitude, nous avons découvert de nouveaux coins et cette année, nous sommes allés sur  Belle-Île-en-Mer, appelée plus couramment « Belle-Île ». Cette île, située à une douzaine de kilomètres de Quiberon,est la troisième plus grande île des côtes de la France métropolitaine après la Corse et Oléron, et la quatrième après Jersey si l’on prend en compte les Îles Anglo-Normandes. Elle reste la deuxième plus grande île métropolitaine non reliée au continent par un pont. Malgré le peu d’endroits visités (difficile de tout voir en une journée …), on peut déjà affirmer qu’elle porte bien son nom ! Allez, c’est parti pour 10 questions …

1) QUIBERON

Certains lecteurs (certaines lectrices, si on respecte la majorité écrasante féminine, désolé GG) de ce blog connaissent cette ville pour avoir participé au fameux festival de Quiberon. C’est la ville de départ pour prendre le bateau et aller sur Belle-Île.

QUESTION 1 : Avec les lettres de QUIBERON, on ne peut pas poser de scrabble sec mais en s’appuyant sur une autre lettre on peut former 7 mots dont 2 sont des noms communs. Quels sont ces deux mots de 9 lettres, dont l’un est peu connu ?

2) VINDILIS

Nous avons embarqué sur le bateau nommé VINDILIS (regardez attentivement le conducteur, sur la photo ci-dessous). C’est dans les écrits du géographe Ptolémée qu’apparaît pour la première fois le nom de Vindilis pour désigner Belle-Île. En gaulois, vindo veut dire « blanc », ou métaphoriquement « beau, brillant », et illis signifie « île ». Comme l’île n’apparaît pas comme blanche avec ses falaises de schiste noir, le sens de Vindilis est donc déjà celui de « belle île ».QUESTION 2 : Inutile de chercher un scrabble sec et même sur une lettre d’appui avec les lettres du mot VINDILIS. Mais, en double appui (sur 2 lettres identiques), vous devriez ramasser la prime de 50 points avec ce verbe (conjugué) connu, mais pas toujours facile à construire.

3) LE PALAIS

Chef lieu de l’île, Le Palais est la « capitale » tant sur le plan administratif qu’économique. Cette commune, la plus peuplée de Belle-Île, avec plus de 2 500 habitants, est le port d’arrivée du continent, quel que soit le port de départ, Quiberon, Vannes, Port-Navalo ou même Le Croisic et La Turballe. L’arrivée sur Belle-Île est superbe car on voit toutes les jolies maisons du port et en même temps (non, je ne suis pas devenu macroniste dans l’été 😉 ) l’imposante Citadelle Vauban, rappelant le passé militaire de cette ville.

QUESTION 3 : Avec les lettres LEPALAIS, on peut former EPAILLAS et une multitude de scrabbles en appui sur une lettre. Quels sont les 2 seuls scrabbles de 9 lettres, contenant les lettres LEPALAIS, qui ne sont pas des verbes conjugués (par exemple, PAILLASSE du verbe PAILLER n’est pas une des solutions recherchées …) ? Ces 2 noms sont des anagrammes car EPAILLAS s’appuie sur la même lettre !

4) SAUZON

Situé au Nord-Ouest de l’île, à 7 km de Le Palais, Sauzon est une jolie découverte avec son joli port de pêche et de plaisance. On a eu la chance de trouver un arbre au bord de l’eau pour se protéger de la chaleur (non, non, ce n’est une blague) et pique-niquer, à l’ombre, en regardant les maisons de pêcheurs aux façades colorées et les bateaux … sans sucer des glaces à l’eau.

QUESTION 4 : Au premier coup avec SAUZON et le joker, vous aurez 2 possibilités d’empocher la prime de 50 points. Un des mots est connu mais l’anagramme (même lettre pour le joker) fait partie des mots à connaître car c’est un nom qui peut dépanner si le verbe ne passe pas !

5) CARDINAL

Quelques kilomètres au-dessus de Sauzon, on peut retrouver le côté (la côte …) sauvage qui fait la beauté de cette île. A la pointe du Cardinal, il y a un poste défensif (batterie militaire) peu visible du chemin car dans une propriété privée (no comment …) mais surtout une vue imprenable sur des rochers en contrebas et une eau aux couleurs multiples. Faites attention où vous mettez les pieds car les selfies sont dangereux là-bas 🙂 !

QUESTION 5 : Avec CARDINAL, on peut jouer … CARDINAL, évidemment, mais aussi CARDINALE (oubliez « cardinals » et préférez CARDINAUX). Quel autre mot (un verbe conjugué) de 9 lettres renferme les lettres de CARDINAL ?

6) POULAINS

La pointe des Poulains est située à l’extrémité nord-ouest de Belle-Île-en-Mer. Ne cherchez pas les chevaux sur cette pointe. En breton « Beg-er-Bolenn » (la pointe des roches isolées) était le premier nom de la pointe, francisé en pointe … des Poulains. Avant d’arriver à l’extrémité de la pointe et de voir le spectacle grandiose, on passe par le fortin de Sarah Bernardt (la célèbre tragédienne y passera les 30 derniers étés de sa vie, entourée de sa famille et de ses amis) réaménagé à l’identique, la villa des Cinq Parties du Monde (villa de son fils), sorte de verrue très moche qui n’aurait pas dû être construite et le phare des Poulains, qui comporte, au rez-de-chaussée, une exposition (très intéressante) sur la gestion des espaces naturels et notamment la façon de replanter la végétation, tout en la protégeant.

QUESTION 6 : Les anagrammes de POULAINS sont des verbes (POULINAS et PIAULONS) et en appui, on peut aussi former d’autres verbes comme NONUPLAIS, EPAULIONS ou PLAQUIONS. Quels sont les 3 noms communs, de 9 lettres, qui contiennent les lettres de POULAINS (les 3 lettres d’appui sont différentes) ?

7) APOTHICAIRERIE

En redescendant sur la côte ouest de l’île, on aurait pu aller « voir » la fameuse Grotte de l’Apothicairerie, vaste grotte marine, formée par deux cavernes communicantes traversant de part en part une pointe rocheuse. Elle a été nommée ainsi à cause des nombreux nids d’oiseaux, alignés régulièrement le long de ses parois, faisant penser à des pots de produits pharmaceutiques, comme ceux qui ornaient les échoppes des « apothicaires » autrefois. Ces nids ont disparu aujourd’hui, les oiseaux nichant là ont été décimés par une chasse « touristique » dont ils faisaient l’objet à la fin du XVIIIe siècle : on y amenait les touristes en barque depuis Sauzon, arrivés dans la grotte ceux-ci s’amusaient à y tirer des coups de fusils et à voir voler, affolés, les oiseaux qui y trouvaient refuge. Ce n’était pas toujours mieux avant … C’était durant les années 1970 une grande curiosité touristique de  Belle-Île. On y accédait en utilisant un escalier qui avait été taillé dans la roche. On avait aménagé la zone avec parking et route rendue praticable. Malheureusement les marches des escaliers taillées étaient très glissantes (on les voit sur la photo ci-dessous) et il y eut des accidents, pour certains mortels, l’accès de la grotte est aujourd’hui fermé au public … ce qui n’empêche pas certains inconscients de s’y aventurer.

Marches taillées dans la roche pour l’accès à la grotte (photo prise par Dropy)

QUESTION 7 : Dans l’ODS8, 3 mots se terminant en -AIRE peuvent être prolongés en -AIRERIE. Il y a APOTHICAIRE et 2 autres mots, un de 8 lettres, peu connu, désignant un domestique s’occupant de la vacherie et un autre de 10 lettres désignant un (ou une) employé(e) considérée comme une domestique quand leur patron(ne) est une peau de vache.   

 8) PORT-COTON

Encore plus au sud et toujours sur la côte ouest de l’île, on arrive à l’un des sites les plus remarquables de l’île. Près du Grand Phare (et non du « grand moulin », vanne de Yanis me charriant car je ne reconnaissais pas le phare de la pointe des Poulains 😉 ), on découvre le site naturel des Aiguilles de Port Coton, ensemble de falaises en dentelles. Leur appellation vient de l’écume qui, fouettée par gros temps, forme de gros flocons mousseux semblables à du coton. Le peintre Claude Monet a révélé en quelques toiles célèbres la beauté fascinante de ces roches. 

Les aiguilles de Port Coton (photo prise par Toubabmaster)

QUESTION 8 : Malgré les 3 O, trouverez-vous le verbe conjugué de 10 lettres contenant les 10 lettres de PORTCOTON ?

9) LOCMARIA

Locmaria est la commune la plus méridionale de l’actuelle région Bretagne. Nous n’avons pas eu le temps d’y aller, notamment pour visiter son église. De style roman, l’église Notre-Dame est le plus ancien édifice religieux de l’île. Reconstruite en pierre au XIè siècle, elle fut rénovée au XVIIè. De nombreux pèlerins venaient honorer, autrefois, « Notre Dame de Bois Tors » : des pirates hollandais avaient abattu un arbre devant l’église pour remplacer leur mât cassé… Notre-Dame déforma le tronc qui ainsi rendu inutilisable fit fuir les pirates ! Puisqu’on vous dit que c’est vrai 🙂 !

QUESTION 9 : Avec les lettres de LOCMARIA, impossible de poser toutes les lettres mais en appui sur une lettre, vous pouvez former 2 scrabbles. Quels sont ces 2 verbes (conjugués) de 9 lettres. 

Photo prise par Patrice78500

10) CITADELLE

De retour dans la ville Le Palais, nous avons repris le bateau avec un dernier regard vers la Citadelle Vauban. Encore une visite à faire, la prochaine fois car la doc prise sur place est alléchante. Cette citadelle symbolise 1000 ans d’histoire à Belle Île. Fondée dès le Moyen âge, bâtie par les Gondi et Nicolas Fouquet, remaniée par Vauban à partir de 1683, elle déploie aujourd’hui, après 40 ans de restauration, ses 10 hectares de bastions, courtines, casemates, poudrières, arsenal… au milieu d’un parc paysager et dans un panorama exceptionnel.

QUESTION 10 : CITADELLE n’a pas d’anagramme mais sur une lettre d’appui, on peut construire … CITADELLES et 4 autres mots de  10 lettres, dont 2 sont des anagrammes de CITADELLES. Les 2 autres mots ont une voyelle, comme lettre d’appui.

EPILOGUE : Vous avez 10 questions alors comme d’habitude, vous pouvez essayer de trouver les 20 mots (note sur 20 donnée en septembre 😉 pour celles et ceux qui m’enverront leurs trouvailles), essayer de trouver quelques mots, juste regarder les photos (cliquer dessus pour les agrandir), faire des commentaires (ne donnant pas les solutions), tout est permis !

Belle-Ile-en-Mer
Marie-Galante
Saint-Vincent
Loin Singapour
Seymour Ceylan
Vous c’est l’eau c’est l’eau
Qui vous sépare
Et vous laisse à part

 

Que rajouter derrière Laurent Voulzy, qui passait ses vacances sur « Belle-Île en-Mer » ? Peut-être un conseil, réécoutez cette superbe chanson (c’est ICI), véritable hymne à la tolérance et à la différence. C’est sûr, on y retournera sur cette belle île ! Bel été à tous !

Tirage n°13 : EMOTION !

Un beau tirage pour terminer la saison 2020-2021 ! Vendredi dernier, ceux qui sont restés … secs ont connu une belle émotion, en ne réussissant pas à placer le scrabble sec et celui qui a scrabblé, sur une lettre d’appui, a eu, lui aussi, une belle émotion, mais certainement pas la même 🙂 ! Bravo, quand même, aux joueurs qui ont construit ce mot, commençant par une voyelle. Au 1er coup d’une partie, si vous le loupez et que vous prenez – 52, dites vous que vous n’êtes pas le seul dans la salle.

  • + J = MONTJOIE : le (ou la) MONTJOIE désignait un monceau de pierres entassées, un tas de terre et de cailloux pour marquer les chemins. La coutume des pèlerins était d’élever des monceaux de pierres, sur lesquelles ils plantaient des croix, aussitôt qu’ils découvraient le lieu de dévotion où ils allaient en pèlerinage. Au Moyen Âge, le cri d’armes des armées du roi de France était : Montjoie ! Saint Denis ! Ce slogan royaliste, remis au goût du jour par celui qui a giflé Macron, avait déjà été proféré en avril 2018 par un militant de l’Action française qui avait alors entarté un député de La France insoumise, Eric Coquerel … mais, la crème faisant moins de bruit qu’une claque, on en avait moins parlé ! Donc, vous savez que si vous posez JOIE en H5, au premier coup, vous pouvez vous frotter les mains si on annonce : « il vous reste 3 lettres et vous compléter avec M, O, N et T  » ! Les scrabbles avec un J à l’intérieur du mot sont, souvent, très sélectifs …

MONTJOIES de Paris à Saint-Denis d’après les restitutions du maréchal d’Uxelles au XVIIe siècle.

  • + N = MOTIONNE : Le verbe MOTIONNER est intransitif et il signifie « déposer une motion ». On peut s’EMOTIONNER (= s’émouvoir) rapidement, si on loupe un des 2 benjamins COMMOTIONNER et PROMOTIONNER. Pour être complet sur les MOTIONS, songez à les prolonger par l’avant aussi par ESCA– (verbe ESCAMOTER), LOCO– et le plus long AUTOPRO-MOTIONS !

 

  • + R = MOIERONT : Si vous avez lu le compte rendu, vous aurez compris que ce mot archiconnu n’est pas facile à former … comme toutes les conjugaisons des verbes en -OYER. MOYER, c’est scier une pierre de taille en 2 parties égales. Un petit conseil pour construire ce genre de mot : pensez à repérer les lettres d’appui. Dans ce cas, il y avait un B, un R et un T final si on estimait qu’un E ou un O, en appui, ne donnerait rien. Si vous avez un O et un N avec un S ou un T, pensez à former, avec le R, les finales -RONS et -RONT et regardez ce qui vous reste à placer. Ça ne marche pas à tous les coups mais ça aide bien. Devant MOIERONT, pensez à LARMOIERONT, PAUMOIERONT (paumoyer = en marine, haler un câble à la main) et ATERMOIERONT. On va voir si vous avez compris la leçon : vous avez, en mains « OTIONNE » et vous cherchez le L pour LOTIONNE et le M pour … Mais, un R vous tend les bras, pour quel mot, au fait ? Il y a TENORINO mais aussi un mot plus simple.

 

  • + R = MONITORE : L’anagramme de MOIERONT ne passait pas, ce vendredi, et heureusement, pourrais-je dire 😉 ! MONITORER (verbe transitif), c’est le fait de maintenir un œil, de surveiller quelqu’un ou quelque chose avec un appareil de suivi, de contrôle automatique. En médecine, le MONITORING ou MONITORAGE permet de surveiller automatiquement les patients reliés à un MONITEUR. Le MONITOR, cuirassé américain de moyen tonnage, pourra donc, être suffixé par un S mais aussi un E … et un A !

 

  • + S = EMOTIONS : Ce mot n’a aucune rallonge alors oubliez tout ce que vous auriez pu inventer 🙂 !

 

  • + S = MONTOISE : L’anagramme est le féminin de MONTOIS, qui est un habitant de Mont-de-Marsan ou de Mons en Belgique. Il n’y a qu’une seule rallonge et c’est aussi un.e habitant.e : le (ou la) CLERMONTOIS(E) vient de Clermont-Ferrand. 

Mont-de-Marsan, la ville aux trois rivières par Jibi44

  • +Y = MYOTONIE : Après le J, c’est le Y qui permet d’empocher la prime de 50 points. La MYOTONIE, c’est la difficulté à décontracter ses muscles. Le vocabulaire relatif aux muscles est très riche, notamment avec tous les mots démarrant par « myo », préfixe qui signifie « muscle » : MYOCARDE (muscle du cœur), MYOLOGIE (étude des muscles), MYOMÈTRE (muscle utérin), MYOPATHE (dont les muscles s’atrophient), MYOSITE (inflammation du tissu musculaire), MYOSINE (constituant des myofibrilles), etc. 

Bon, je pense que vous êtes prêts pour l’été et si jamais, à la rentrée, vous avez une ÉMOTION,  peut-être ne resterez vous pas secs … en ayant pensé à prendre vos JeRRYcaNNS !  

Tirage n°12 : FILNOUS

Ce mercredi, Marie-Jeanne n’a posé « que » 4 scrabbles, ce qui fait moitié moins qu’habituellement. Ceci ne signifie pas que ses tirages étaient minables. En fin de partie, on a failli en avoir un 5ème mais la grille était trop bouchée. Alors, je ne vais pas obéir, immédiatement, à l’injonction FILNOUS (lettres dans l’ordre alphabétique) les scrabbles en appui, car il ne faudrait pas oublier le scrabble sec qui vous rappellera le tirage n°9.

En formant la finale -ONS, on trouve, logiquement FLUIONS, du verbe FLUER, qui signifie couler en médecine. Vous savez déjà que c’est un verbe intransitif comme toutes les rallonges par l’avant sauf un. Si vous ne vous en souvenez pas, relisez le commentaire du Tirage n°9 à la rubrique INFLUERA … Ça sert à quoi que Ducros, il se décarcasse ? Comme vous n’êtes pas tous jeunes, chers lecteurs, je sais que vous connaissez cette pub des années 80 🙂 !

  • + A = FOULANIS : Quésaco ? Ça démarre fort ! Le FOULANI est une langue peule. D’ailleurs les PEULS (ou PEUHLS) sont aussi appelés FOULANIS, FOULBÉS ou FULFULDE, parmi les mots retenus dans l’ODS8, car il y a aussi « pulars » ou « fellatas » selon les pays. C’est un peuple traditionnellement pasteur (dans le sens de faire paître les troupeaux) établi dans toute l’Afrique de l’Ouest, regroupant au total une quinzaine de pays différents.

Femmes peules en tenue traditionnelle par Marcus30bucks

  • + A = SULFONAI : L’anagramme de FOULANIS, même avec un S initial, est, sans doute, plus simple à construire avec cette finale -AI. SULFONER, terme de chimie, c’est faire réagir (des hydrocarbures) avec du trioxyde de soufre. Les mots qui dérivent du soufre sont riches entre les verbes classiques comme SULFATER, SULFITER, SULFURER, (EN)SOUFRER mais aussi les mots moins connus comme SULFAMIDE, SULFACIDE ou SOUFROIR (local où on blanchit la laine par SOUFRAGE).

 

  • + E = FENOUILS : Aïe, aïe, aïe !!! Le mot est hyper connu mais si au premier coup vous restez avec un L en main, et que vous prenez – 52, n’ayez pas honte de votre FOUINE. Ce mot cumule les difficultés : le E à l’intérieur du mot et la terminaison -OUIL complètement atypique. FENOUIL n’a pas d’anagramme mais FENOUILS en a une. Alors, si vous réussissez à construire l’anagramme de FENOUILS, peut-être verrez-vous plus facilement le mot. Les champions de scrabble se servent beaucoup des anagrammes, même avec des mots pas valables. Par exemple, si vous voyez « LAURENT » ou « RENAULT », vous avez un scrabble NATUREL. Ici, on peut se dire « fouline » ne se joue pas mais il faut scrabbler avec ce tirage. 

 

  • + E = FEULIONS : La voilà, la fameuse anagramme plus facile à construire. FEULER comme de nombreux cris d’animaux est un verbe intransitif. Faites-vous votre propre liste d’anagrammes. Je vous en livre quelques-unes, c’est bien parce que c’est vous : quand vous voyez « Aurélien », jouez ALUNERIE, ne jouez pas « avineur » mais VAURIEN, un « aluneur » vous vaudra une belle bulle mais son anagramme NEURULA (stade embryonnaire des vertébrés) vous attribuera, peut-être, un solo, etc. 

 

  • + G = FOULINGS : Marie-Jeanne dirait  « encore un mot tordu » 😉 ! Le FOULING est l’accumulation de micro-organismes sur la coque des navires, nécessitant un entretien régulier. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’ANTIFOULING, peinture empêchant la fixation des algues sur la coque d’un bateau. Ces mots en -ING sont souvent sélectifs, d’abord car ils ne sont pas aisés à construire et ensuite, car ils sont peu connus. Soyez honnêtes : combien de mots connaissez-vous parmi FILTING, LAPPING, LASTING ou autre MOBBING. Je vous laisse chercher les définitions.

 

  • + I = INFLUONS : Sur le verbe INFLUER, tout a été dit sur le tirage n°9, alors rien de neuf sous le soleil … Si, si à 15 h 52, il y a un rayon de soleil sur Angoulême ce 29 juin, la preuve :

  • + O = FLOUIONS : FLOUER, c’est duper quelqu’un. Devant FLOUER, préparez REN-FLOUER et le moins connu AF-FLOUER qui a la même signification que RENFLOUER. Tous ces verbes sont, évidemment, transitifs. 

 

  • + O = FOULIONS : L’anagramme de FLOUIONS est plus visible. Devant FOULER, il n’y a que DÉFOULER et REFOULER. Le verbe FOULER donne de nombreux mots comme FOULEUR,EUSE, FOULURE, FOULAGE, FOULOIR (appareil pour fouler les draps, les peaux, le raisin), FOULONNER (fouler le cuir), etc.

  • + Q = FLIQUONS : C’est vrai qu’en cherchant le Q, on ne s’attendait pas à tomber sur ce mot poétique. Dans la même famille, vous connaissez le FLICAGE (pas de « fliquage ») et bien sûr la FLIQUETTE mais je viens de découvrir la FLIQUESSE, synonyme de FLIQUETTE

 

  • + R = FOURNILS : Encore un mot connu de construction difficile avec ce R en plein milieu du mot. Anticiper un E ou un S derrière FOURNI est une évidence mais un L, ce n’est pas évident ! Il y a quelques mots comme ça qui surprennent : AXE-L, INERTIE-L, HABITUE-L, MISSE-L, OPINE-L, CRUE-L, POURRIE-L, SCALPE-L, etc. Au fait, si vous ne savez pas ce qu’est un FOURNIL, demandez à Linette 🙂 ! 

 

  • + T = FLÛTIONS : FLÛTER, c’est « jouer de la flûte » mais aussi « rendre des sons analogues à ceux de la flûte ». Ce verbe transitif est utile à connaître car il revient souvent sur les grilles comme le FLÛTEAU ou le FLÛTIAU, petite FLÛTE

 

  • + X = On démarre sur un terme de chimie (SULFONER) et on termine avec un autre terme de chimie. FLUXER un hydrocarbure, c’est le diluer. Comme rallonge par l’avant de FLUX, il y a AF-FLUX, IN-FLUX et RE-FLUX et par l’arrière, osez, sans hésiter, FLUXAGE (adjonction d’huile lors de la préparation de l’asphalte), FLUXION (afflux de liquide dans un tissu), prolongeable en GÉLIFLUXION (glissement de boue dû au gel) et FLUXMÈTRE (appareil de mesure du flux magnétique).

Si vous avez retenu que FLUIONS scrabble sur NAGEOTERA + XOQ, vous ne vous acharnerez pas à essayer de nonupler sur un L avec FUMIONS (FLUIONS ne scrabble pas sur un M) en mains ou vous ne jouerez pas « difluons » (FLUIONS ne scrabble pas sur un D) mais DIFFLUONS !

Tirages n°11 : AREOLES

Quel beau tirage 🙂 ! En attendant le compte-rendu de la partie 7/8 tirée vendredi par CatWoman, revenons quelques jours en arrière sur la partie de mercredi tirée par ForgyWoman. Après le MANIEUR du premier coup, suivi de près par les HACKEURS, le coup 11 a, de nouveau, fait mal, avec 2 possibilités de scrabbler ! Concentrons-nous d’abord sur les ARÉOLES (perso, ça ne m’a jamais dérangé 😉 ), avant de voir les 18 scrabbles, en appui sur une lettre avec ce tirage.

Je ne vous apprends rien si je vous dis qu’une ARÉOLE est le cercle, qui entoure le mamelon du sein.  L’ARÉOLE est présente chez les femmes et les hommes. De taille variable selon les individus, l’aréole atteint en général un diamètre de 2 à 3 cm mais peut recouvrir entièrement la surface du sein ou être à peine visible. Sa surface pigmentée, sans délimitation nette, peut présenter une variété de couleurs du brun foncé au rose clair.

Couvrez ces aréoles que je ne saurais voir – Par Seguonseodnda (Travail personnel)

Signalons l’adjectif ARÉOLAIRE, seul nom de la même famille admis dans l’ODS8.

  • + B = BORÉALES : L’adjectif BORÉAL, qualifiant ce qui se situe au nord (par opposition à AUSTRAL) ou proche du Pôle Nord, a 2 pluriels BORÉALS et BORÉAUX. L’explication exacte de ce phénomène est récente puisqu’elle date de juillet 2008 et depuis cette date, elles sont maintenant prévisibles.

  • + B = ÉLABORES : L’anagramme de BORÉALES est aussi compliquée à former avec ce E initial. C’est le seul benjamin devant BORES. Dans la même famille, n’hésitez plus sur les noms ÉLABORATEURÉLABORATRICE, en plus de l’ÉLABORATION, plus connue.

 

  • + C = ACÉROLES : Ce sont des fruits rouges (nommés aussi ACÉROLAS) d’Amérique tropicale, qui ressemblent à des cerises. L’ACÉROLA est connu pour sa très forte teneur en vitamine C qui fait de lui un complément idéal en cas de fatigue ou de surmenage, mais aussi pour lutter contre les maux de l’hiver en renforçant le système immunitaire. Généralement consommée comme tonifiant, la « cerise des Barbades » présente encore des propriétés anti-inflammatoires et peut être associée à d’autres plantes.

  • + C =  ÉCOLERAS : En Belgique, ÉCOLER, c’est éduquer, former, logique ! Il est tombé en désuétude en France mais on l’employait pour instruire, enseigner. En préfixe, pensez à RÉCOLERAS, du verbe RÉCOLER (vérifier par un nouvel examen) mais aussi … DÉCOLÉRAS, du verbe DÉCOLÉRER, ce que vous aurez du mal à faire, si vous loupez la rallonge 🙂 !

 

  • + C = ESCAROLE : Plus connue sous le nom de SCAROLE, l’ESCAROLE est une salade à grandes feuilles frisées et croquantes couramment cultivée. Vous connaissez maintenant la seule rallonge de SCAROLE 😉 !

 

  • + C = RACOLEES : Est-ce utile de définir ce verbe ? En ce jour d’élections, les candidats ont utilisé tous les moyens pour RACOLER les électeurs. Hélas, le taux de participation très faible a montré qu’ils ont échoué et c’est bien malheureux, dans une démocratie ! Message aux abstentionnistes : faudra pas se plaindre après 🙁 ! Au fait, sur RACOLA, vous penserez sûrement à la rallonge en RACOLAGE mais l’autre rallonge CARACOLA sera forcément plus sélective. 

 

  • + D = DÉSOLERA : C’était le top à trouver ! DÉSOLANT ou DÉSOLATION sont les mots qui me viennent à l’esprit, en regardant l’abstention. Comment ça, je me répète ?

 

  • + G = AÉROGELS : Un AÉROGEL est un matériau semblable à un gel où le composant liquide est remplacé par du gaz. En 4 lettres devant GELS, il y a, aussi, ANTIGELS et SPIEGELS, qui sont des alliages employés dans la fabrication de l’acier. GG vous dira que « Der Spiegel » (« le miroir » en allemand) est plus léger qu’un alliage mais ce journal est un nom propre.

 

  • + G = RELOGEAS : L’anagramme d’AÉROGELS est, sans doute, plus simple à construire. Devant LOGEAS, on peut aussi retenir les classiques DÉLOGEAS et ENLOGEAS. ENLOGER, c’est mettre des pigeons dans une boite en vue de les transporter. 

 

  • + I = OISELERA : Avant 2020, on faisait une faute d’orthographe, en ne mettant qu’un L mais lors du dernier ODS, on a admis ce genre de conjugaison … On appelle ça le progrès ! Il fallait connaître car c’était le seul autre scrabble que l’on pouvait poser. Le verbe OISELER est toujours difficile à former, ainsi que l’OISELEUR (ou l’OISELEUSE), personne qui prend des oiseaux au piège.

 

  • + I = ORALISEE : ORALISER, c’est dire ou lire à haute voix (un texte). Devant ORALISER, on pensera, bien sûr, à MORALISER puis DÉMORALISER, mais aussi à CAPORALISER, dont la définition est évidente.
  • + I = SOLÉAIRE : La 3ème anagramme est un mot de vocabulaire peu courant. Le SOLÉAIRE est un muscle de la jambe, bien utile quand SOLAIRE ne passe pas.

  • + P = POÊLERAS : POÊLER, c’est cuire à la poêle, étonnant 🙂 ? Le POÊLAGE est un mode de cuisson lente d’un plat dans un récipient couvert et au four, avec un corps gras et une garniture aromatique.  

 

  • + S = SOLEARES : La SOLEA est une musique populaire andalouse. Au pluriel, on utilise SOLEAS ou SOLEARES. Au premier coup, oubliez « soléare » en préférant jouer le scrabble unique ARÉOLES.

 

  • + T = ŒSTRALE : C’est un adjectif relatif à l’œstrus, l’ŒSTRUS est la période (appelée aussi chaleurs) durant laquelle une femelle mammifère est fécondable et recherche l’accouplement en vue de la reproduction. Attention, « estrus » et « estrale » ne sont pas jouables contrairement à (O)ESTRONE, (O)ESTRIOL, (O)ESTROGENE, (O)ESTRADIOL, etc.

 

  • + T = OLÉASTRE : L’anagramme d’ŒSTRALE est un olivier sauvage. Dans la même famille, OLÉACÉE (arbre type, olivier), OLÉANDRE (laurier-rose), OLÉIQUE (acide organique des huiles et des graisses) et OLÉATE (sel de l’acide oléique) sont les mots que l’on rencontre le plus souvent. 

 

  • + U = AURÉOLES : Ce verbe n’est jamais facile à construire malgré sa fréquence élevée dans les parties. La LAURÉOLE, plante type daphné, est la seule rallonge à AURÉOLE, si on écarte la conjugaison du verbe AURÉOLER.

Lauréole par Boutx

  • + Z = AZÉROLES : L’AZÉROLE est le fruit de l’AZÉROLIER. Les AZÉROLES sont principalement utilisées en gelées ou confitures, on en a fait aussi de l’eau-de-vie.

Azéroles rouges et blanches (en haut à gauche)

Il y a de nombreuses informations dans ce texte mais, même sans tout retenir, je pense que vous verrez les ARÉOLES sous un autre jour quand vous les rencontrerez et que vous ne vous contenterez pas de SALEREZ avec un Z sur la grille ou que vous comprendrez pourquoi l’arbitre pose AURÉOLE en H2, au premier coup. 

 

Tirage n°10 : AOICLLT

J’ai beaucoup hésité entre le premier tirage de Marie-Jeanne et celui de Claudine, les fameux STEROLS, un tirage qui nous a bien fait HIIÉÉ (les 5 lettres d’appui). Mais, le tirage ci-dessus était beaucoup plus riche. D’abord, car il donnait 2 scrabbles secs (COLLAIT et CAILLOT), ensuite car les appuis étaient plus nombreux, 5 lettres donnant 8 scrabbles !

En ce qui concerne le CAILLOT, on ne fera pas de commentaire, surtout en cette période très médicalisée ! Par contre, COLLAIT est intéressant pour ses rallonges par l’avant, EN-, DE-, RE-COLLAIT et les moins connues REDECOLLAIT (intransitif !), DESENCOLLAIT (débarrasser un tissu de l’enduit déposé sur ses fils avant le tissage) et contrecollait (coller 2 feuilles l’une sur l’autre).

  • + B = CABILLOT : Il « suffit » d’insérer un B dans le CAILLOT pour former ce mot qui n’est pas un poisson (ne pas confondre avec le CABILLAU ou CABILLAUD) mais qui a un rapport avec la mer puisque c’est une cheville de fer ou de bois dur, logée dans les trous des râteliers, servant à fixer les cordages d’un bateau. Vous connaîtrez, ainsi, la seule rallonge à BILLOT.

Série de cabillots sur le pont du Bounty (1960), par Botteville

  • + E = COLLETAI : COLLETER (qui se conjugue comme on veut, je collette ou je collète !!) signifie « saisir au collet ». Si COLLET est posé, méfiez-vous de la rallonge en COLLETA ou COLLETE mais aussi  de mots moins courants comme RECOLLET (religieux réformé) ou COLLETAILLER, verbe pronominal utilisé au Québec pour « se chamailler ».

 

  • + E = LOCALITE : la 2ème anagramme est un mot hyper connu, super difficile à construire à cause des 2 L séparés. LOCAL admet de nombreux suffixes du plus connu LOCALISER au moins connu LOCALISME (repli sur la vie locale prônée par les LOCALISTES), en passant par LOCALIER,E (journaliste chargé.e de la rubrique locale). 

 

  • + E = TEOCALLI : On peut l’écrire aussi TEOCALI et ça désigne une pyramide précolombienne, généralement couronnée d’un temple. Comment retenir ce mot ? Les anciens scrabbleurs, comme moi (on a dit « anciens » pas « vieux » !), savaient que CLOSAIT n’était pas admis avant le 01/01/2020 et qu’il fallait jouer COLISAT mais aussi que ce tirage sur un E ne donnait pas ECLOSAIT (maintenant valable) mais les anagrammes SOCIÉTALTEOCALIS. Avec ça, on est bien avancé, me direz-vous ! C’est vrai mais fallait commencer le scrabble avant 🙂 !

Teocalli de Cholula par Hajor~commonswiki

  • + F = COLLATIF : En droit, ce terme est un adjectif qualifiant un bénéfice qui se confère. Derrière COLLAT, on peut donc … coller des lettres permettant de jouer COLLATIVE, COLLATIONNER (comparer des textes), COLLATEUR (celui qui confère un bénéfice ecclésiastique, oubliez la « collateuse »), COLLATERAL, etc.

 

  • + R = CROLLAIT : CROLLER (ou CROLER), c’est boucler, en parlant des cheveux. Pas grand chose à rajouter à ce verbe transitif, sauf peut-être que CROLE peut être prolongé par l’avant et l’arrière en ACROLÉINE, liquide obtenu par la déshydratation de la glycérine. C’est un composé toxique, irritant la peau et les muqueuses, hautement lacrymogène, qui a été utilisé comme gaz de combat durant la Première Guerre mondiale. Maintenant, on l’utilise pour la fabrication de matières plastiques, de parfums, et dans de nombreuses synthèses organiques. 

 

  • +  S = CAILLOTS : RAS !

 

  • + S = OSCILLAT : C’est un mot difficile à construire si on connaît pas l’anagramme de CAILLOTS. OSCILLER un verbe intransitif, contrairement au verbe CILLER. D’ailleurs, DECILLER (= DESSILLER) est le seul verbe transitif qui prolonge CILLER par l’avant, car VACILLER et SOURCILLER sont intransitifs. Dans la famille d’OSCILLER, on peut retenir qu’OSCILLANT est un adjectif donc n’hésitez plus sur OSCILLANT ou OSCILLANTE et qu’OSCILLAT peut être suffixé pour se transformer en OSCILLATEUR (appareil produisant des oscillations), OSCILLATION et OSCILLATOIRE.

C’est bon ? Vous avez bien tout retenu ? Soyez BREEEFSS quand vous tomberez sur le binôme COLLAITCAILLOT … et vous aurez des chances de scrabbler 🙂 !

NDLR : Je vous laisse chercher, avec les les lettres de STEROLS, les scrabbles en appui sur H, I, I, E et E. Si vous en trouvez 3 sur 5, sans consulter de documents, vous êtes champions !

Quel bonheur …

… non pas d’avoir un mari bricoleur, comme ne peut pas le dire Claudine, mais de se retrouver, en toute simplicité, les yeux dans les yeux, après tant de mois, coincés dans des écrans ! Quelle joie de revoir Jocelyne (qui poursuit ses saltos arrières mais en fauteuil maintenant), Christine (avec un été overbooké entre petits-enfants et cure thermale), GG (jamais loin de son portable) mais aussi les maris, compagnons, voire plus si affinité qui ont osé s’immiscer dans ce groupe de joueurs qui « enferment les lettres dans des grilles » pour citer le bon mot de Michel. Citons, en plus de Michel, Serge (qui n’avait pas de tarot ce jour-là), Jean-Pierre (toujours aussi souriant et amusant), Jean-Marie (égal à lui-même, fumeur de pipe sous son érable, qu’il soit de Montpellier ou de Hiersac), Thierry (toujours aussi smart mais n’hésitant pas à mettre les mains dans le cambouis, non pas d’une Smart mais d’une 206 ! Alors, « merci pour ce moment » pour reprendre les mots de la Présidente (beau discours 🙂 ). Franck, tais-toi et laisse-nous regarder tranquillement les photos qui parlent d’elles-mêmes !

Puis-je rajouter que, même avec les masques, on devine les sourires ? Bon, OK, je me tais 🙂 !