Tirage n°10 : AOICLLT

J’ai beaucoup hésité entre le premier tirage de Marie-Jeanne et celui de Claudine, les fameux STEROLS, un tirage qui nous a bien fait HIIÉÉ (les 5 lettres d’appui). Mais, le tirage ci-dessus était beaucoup plus riche. D’abord, car il donnait 2 scrabbles secs (COLLAIT et CAILLOT), ensuite car les appuis étaient plus nombreux, 5 lettres donnant 8 scrabbles !

En ce qui concerne le CAILLOT, on ne fera pas de commentaire, surtout en cette période très médicalisée ! Par contre, COLLAIT est intéressant pour ses rallonges par l’avant, EN-, DE-, RE-COLLAIT et les moins connues REDECOLLAIT (intransitif !), DESENCOLLAIT (débarrasser un tissu de l’enduit déposé sur ses fils avant le tissage) et contrecollait (coller 2 feuilles l’une sur l’autre).

  • + B = CABILLOT : Il « suffit » d’insérer un B dans le CAILLOT pour former ce mot qui n’est pas un poisson (ne pas confondre avec le CABILLAU ou CABILLAUD) mais qui a un rapport avec la mer puisque c’est une cheville de fer ou de bois dur, logée dans les trous des râteliers, servant à fixer les cordages d’un bateau. Vous connaîtrez, ainsi, la seule rallonge à BILLOT.

Série de cabillots sur le pont du Bounty (1960), par Botteville

  • + E = COLLETAI : COLLETER (qui se conjugue comme on veut, je collette ou je collète !!) signifie « saisir au collet ». Si COLLET est posé, méfiez-vous de la rallonge en COLLETA ou COLLETE mais aussi  de mots moins courants comme RECOLLET (religieux réformé) ou COLLETAILLER, verbe pronominal utilisé au Québec pour « se chamailler ».

 

  • + E = LOCALITE : la 2ème anagramme est un mot hyper connu, super difficile à construire à cause des 2 L séparés. LOCAL admet de nombreux suffixes du plus connu LOCALISER au moins connu LOCALISME (repli sur la vie locale prônée par les LOCALISTES), en passant par LOCALIER,E (journaliste chargé.e de la rubrique locale). 

 

  • + E = TEOCALLI : On peut l’écrire aussi TEOCALI et ça désigne une pyramide précolombienne, généralement couronnée d’un temple. Comment retenir ce mot ? Les anciens scrabbleurs, comme moi (on a dit « anciens » pas « vieux » !), savaient que CLOSAIT n’était pas admis avant le 01/01/2020 et qu’il fallait jouer COLISAT mais aussi que ce tirage sur un E ne donnait pas ECLOSAIT (maintenant valable) mais les anagrammes SOCIÉTALTEOCALIS. Avec ça, on est bien avancé, me direz-vous ! C’est vrai mais fallait commencer le scrabble avant 🙂 !

Teocalli de Cholula par Hajor~commonswiki

  • + F = COLLATIF : En droit, ce terme est un adjectif qualifiant un bénéfice qui se confère. Derrière COLLAT, on peut donc … coller des lettres permettant de jouer COLLATIVE, COLLATIONNER (comparer des textes), COLLATEUR (celui qui confère un bénéfice ecclésiastique, oubliez la « collateuse »), COLLATERAL, etc.

 

  • + R = CROLLAIT : CROLLER (ou CROLER), c’est boucler, en parlant des cheveux. Pas grand chose à rajouter à ce verbe transitif, sauf peut-être que CROLE peut être prolongé par l’avant et l’arrière en ACROLÉINE, liquide obtenu par la déshydratation de la glycérine. C’est un composé toxique, irritant la peau et les muqueuses, hautement lacrymogène, qui a été utilisé comme gaz de combat durant la Première Guerre mondiale. Maintenant, on l’utilise pour la fabrication de matières plastiques, de parfums, et dans de nombreuses synthèses organiques. 

 

  • +  S = CAILLOTS : RAS !

 

  • + S = OSCILLAT : C’est un mot difficile à construire si on connaît pas l’anagramme de CAILLOTS. OSCILLER un verbe intransitif, contrairement au verbe CILLER. D’ailleurs, DECILLER (= DESSILLER) est le seul verbe transitif qui prolonge CILLER par l’avant, car VACILLER et SOURCILLER sont intransitifs. Dans la famille d’OSCILLER, on peut retenir qu’OSCILLANT est un adjectif donc n’hésitez plus sur OSCILLANT ou OSCILLANTE et qu’OSCILLAT peut être suffixé pour se transformer en OSCILLATEUR (appareil produisant des oscillations), OSCILLATION et OSCILLATOIRE.

C’est bon ? Vous avez bien tout retenu ? Soyez BREEEFSS quand vous tomberez sur le binôme COLLAITCAILLOT … et vous aurez des chances de scrabbler 🙂 !

NDLR : Je vous laisse chercher, avec les les lettres de STEROLS, les scrabbles en appui sur H, I, I, E et E. Si vous en trouvez 3 sur 5, sans consulter de documents, vous êtes champions !

Quel bonheur …

… non pas d’avoir un mari bricoleur, comme ne peut pas le dire Claudine, mais de se retrouver, en toute simplicité, les yeux dans les yeux, après tant de mois, coincés dans des écrans ! Quelle joie de revoir Jocelyne (qui poursuit ses saltos arrières mais en fauteuil maintenant), Christine (avec un été overbooké entre petits-enfants et cure thermale), GG (jamais loin de son portable) mais aussi les maris, compagnons, voire plus si affinité qui ont osé s’immiscer dans ce groupe de joueurs qui « enferment les lettres dans des grilles » pour citer le bon mot de Michel. Citons, en plus de Michel, Serge (qui n’avait pas de tarot ce jour-là), Jean-Pierre (toujours aussi souriant et amusant), Jean-Marie (égal à lui-même, fumeur de pipe sous son érable, qu’il soit de Montpellier ou de Hiersac), Thierry (toujours aussi smart mais n’hésitant pas à mettre les mains dans le cambouis, non pas d’une Smart mais d’une 206 ! Alors, « merci pour ce moment » pour reprendre les mots de la Présidente (beau discours 🙂 ). Franck, tais-toi et laisse-nous regarder tranquillement les photos qui parlent d’elles-mêmes !

Puis-je rajouter que, même avec les masques, on devine les sourires ? Bon, OK, je me tais 🙂 !

Tirage n°9 : FNLARUE

Juré, ce tirage est apparu, mercredi, dans ce sens mais j’aimerais bien que le FN (repeint en RN !) soit à la rue, lors des prochaines élections ! Toujours est-il que le 11ème coup de la partie tirée par ForgyWoman, a débouché sur le 6ème et dernier scrabble de la partie … et qu’il a fait mal à une joueuse.

Les 2 scrabbles secs ne passaient pas. Le FLANEUR n’a pas pu FALUNER, c’est-à-dire « amender un sol avec du FALUN, dépôt calcaire utilisé comme engrais » mais en appui, il y avait :

  • + A = FALUNERA : Le verbe transitif FALUNER est un classique du jeu, d’abord car les lettres A, L, U, N, E et R sont nombreuses dans le jeu et ensuite, car c’est la rallonge à connaître du verbe ALUNER (imprégner une étoffe d’ALUN à ne pas confondre avec la touffe d’Alain, qui est chauve).

 

  • + E = ENFLEURA : ENFLEURER, c’est imprégner (encore !) un corps gras avec le parfum d’une fleur. L’ENFLEURAGE est une technique plus coûteuse que le procédé plus classique de la distillation mais qui permet de traiter des fleurs fragiles (comme les fleurs de jasmin, qui ne supportent pas la chaleur) en conservant leur odeur. Devant FLEURER, on peut ENFLEURER, mais aussi AFFLEURER et EFFLEURER. Et, devant FLEURAGE, il y a aussi AFFLEURAGE et EFFLEURAGE.

Photo de JASMIN pas prise sur le site « escroc.com »

  • +I = INFLUERA : Ce verbe signifie « exercer sur quelqu’un, quelque chose une influence, une action ». Attention, FLUER est un verbe intransitif comme toutes ses rallonges par l’avant (AF-, RE-, CON- et DIF-FLUER) sauf INFLUER ! Si vous avez « EEEFLUR » au 1er coup, vous jouerez donc, sans hésiter, FLEUREE !

 

  • + O = RENFLOUA : Les marins connaissent bien ce mot et les scrabbleurs savent qu’il faut préparer R, E et N si on a posé FLOUERA en H4, au premier coup ! Le RENFLOUAGE d’un navire, d’une entreprise ou d’une personne a comme synonyme le RENFLOUEMENT.

 

  • + Q = FLANQUER : C’est vrai que le Q attire … le U mais l’inverse est vrai, aussi 🙂 ! Si vous prenez l’habitude de remplacer le joker par un Q, quand vous avez un U dans le tirage, vous verrez que ça simplifie, souvent, les recherches (exemple : EEETUU?)  Je pense que vous connaissez l’adjectif EFFLANQUÉ,E (on parle d’un vieux cheval efflanqué quand il est très maigre) mais saviez-vous qu’EFFLANQUER (= amaigrir) était aussi un verbe ? 

 

  • + S = FLANEURS : Les FLANEUSES existent aussi. Attention, quand on reviendra en salle (dès la semaine prochaine, youpi), s’agira pas de reprendre des bulles basiques, en scrabblant avec « flanées » ! Les québecois invitent au FLANAGE plutôt qu’à la FLANERIE.

 

  • + T = FLEURANT : FLEURER, c’est aussi saupoudrer de farine, d’où le FLEURAGE. Derrière FLEURE, il y a, bien sûr, un E, un R, un S et un Z à préparer … sans oublier le T, sinon vous ne ferez pas mouche !

 

  • + T = REFLUANT : Ce n’est pas un adjectif, d’ailleurs aucun mot ne se termine en -FLUANTS ou -FLUANTE mais FLUENT,E peut-être préfixé par AF-, EF-, IN-, CON- et DIF-FLUENTE. Pour être complet, REFLUENT ne peut être suffixé et DEFLUENT n’est qu’un nom (pas de verbe « défluer »), qui désigne le bras formé par division d’un cours d’eau. 

Vous aurez donc compris que le FLANEUR commence à FALUNER de joie à la vue du Q d’un TAOISTE ! je ne retiens pas tout ce que j’écris, pas de panique, mais si vous avez réussi à trouver le binôme EQUEUTEQUEUTEE ou que vous pensez à préparer un S et un E, quand l’arbitre posera AFFLUENT, en le prononçant [afflue], du verbe AFFLUER, ce sera déjà pas mal !

Tirage n°8 : SUIVENT

Allez, je vous vois rigoler d’ici. Pourtant ce tirage n’a pas, du tout, fait rire un SN1,que je connais bien et qui n’a pas topé la partie en loupant le seul scrabble qui passait avec ce tirage. D’ailleurs, si, au premier coup, l’arbitre pose SUIVENT (scrabble unique) en H3, mieux vaut préparer les 2 lettres devant, permettant de marquer 36 points.

  • + A = SUIVANTE : C’est un adjectif mais aussi, un nom qui désignait une femme qui était au service d’une autre et qui l’accompagnait quand elle sortait. J’utilise le passé, non pas parce que les esclaves ont disparu mais parce que ce terme n’est plus trop utilisé de nos jours. Pensez à prolonger SUIVANTE en POURSUIVANTE. Allez, au SUIVANT, comme dirait le grand Jacques …

  • + B = SUBVIENT : Le verbe SUBVENIR, intransitif, qui se conjugue comme le verbe VENIR, signifie « pourvoir à des besoins naturels ou financiers », c’est-à-dire « venir en aide ». Le scrabble sec SUBVINT est, généralement, sélectif, puisqu’il ne donne qu’un scrabble en appui, SUBVIENT et 2, en 9 lettres, SUBVENAIT et SUBVINTES, donc si vous n’avez pas pensé au verbe SUBVENIR, aïe, aïe, aïe !

 

  • + I = ENSUIVIT : Grrr 🙁 ! Cette saleté de mot dérive du verbe ENSUIVRE, mot commençant par une voyelle, dur, dur ! Ce verbe est défectif et ne se conjugue qu’à la 3ème personne du singulier et du pluriel. En 2013, je me rappelle de la partie n°1, tirée par JM Tinevez qui avait été meurtrière, avec des scrabbles comme FURFUROL, BONDELLE, ANNAMITE (en nonuple) et au coup 2 … VINEUSES, en quadruple. Beaucoup de joueurs avaient pris – 94, en jouant … « ensuives ». Pour la petite histoire, Claudine m’avait battu d’un point sur cette partie, comme quoi, ça ne date pas d’hier 🙂 ! 

 

  • + I = UNITIVES : Evidemment, cet adjectif ne passait pas. Je savais que ça qualifiait la vie, dans le sens d’une vie de perpétuelle union avec Dieu. Plus intéressant (avis personnel que je partage), est la rallonge P- à anticiper devant UNITIFUNITIVE. Sachez que l’adjectif AUTOPUNITIF (IVE) est accepté : encore un concept religieux, je suppose !

Gros PIERCING 🙂

  • + I = VISNUITE : La 3ème anagramme (prononcer [vichnouite]) est relative à Visnnu, l’une des composantes principales de l’hindouisme. Il existe (dans l’ODS) le VISNUISME et le VISHNOUISME (pas de « vishnouiste » !) Le dieu Vishnou est connu (il paraît …) pour être le protecteur et le sauveur des hommes. Là encore, je ne ferai pas semblant d’en savoir plus !

En tapant Vishnu sur un site d’images libres de droit …

  • + O = ETUVIONS : Enfin, un mot simple bien français, comme dirait Marie-Jeanne 🙂 ! ETUVER donne un vocabulaire riche puisque si ETUVAGE et ETUVEUSE sont connus, on pourrait hésiter sur l’existence d’ETUVEUR et encore plus sur celle d’ETUVEMENT. Après la lecture de cet article, plus de doute !

 

  • + O = SOUVIENT : Deuxième benjamin de VIENT, l’anagramme  d’ETUVIONS dérive du verbe SOUVENIR. On peut se RESSOUVENIR, quand on a oublié ! Rien à rajouter sur les SOUVENIRS, qui se ramassent à la pelle, comme les regrets, aussi …

 

  • + R = SURVIENT : Le dernier (pour cet article) benjamin de VIENT est, peut-être, plus visible que SUBVIENT avec ce préfixe SUR-. Le verbe SURVENIR est transitif … dans l’ODS car dans de nombreux dictionnaires, il est intransitif.

 

  • + R = VENTURIS : L’effet VENTURI, du nom du physicien italien Giovanni Battista Venturi, est le nom donné à un phénomène de la dynamique des fluides, selon lequel un fluide en écoulement subit une dépression là où la vitesse d’écoulement augmente, ou encore là où la section d’écoulement se rétrécit. Je me rappelle en avoir déjà parlé alors je ne vais pas refaire un cours, révisez vos cours sur le théorème de Bernouilli 😉 !

Vous aurez donc retenu que c’est A BOOIIIRR qu’il nous faut et les points SUIVENT ! Si j’ai oublié quelque chose, Cathy (que je suis content de savoir guérie), n’hésite pas à rajouter un petit commentaire 🙂 !

Tirage n°7 : AHOTEIS

Dans la partie de vendredi, on aurait pu choisir de nombreux tirages comme par exemple OPALINE, orphelin de ses appuis (GG PUTTS) ou FIILENU, qui aurait pu scrabbler sur B, G, O ou Z. Mais, le coup 10, particulièrement ardu, fut, pour moi, le plus joli coup de la partie puisque le scrabble sec (ATHOISE, habitante d’Ath en Belgique) unique passait en colonne 15 et les 2 autres scrabbles s’appuyaient sur la même lettre C sinon sans scrabbler on prenait plus de 60 points dans la figure !

  • + B = ISOBATHE : ISOBATHE (adjectif et nom) est un terme technique utilisé dans la cartographie, désignant une série de points d’un relief sous-marin, mais également d’une nappe d’eau, situés au même niveau de profondeur et formant une ligne arrondie. Les forts en 7 + 1 construisent ce mot à partir du classique « TOSHIBA » (mot pas valable) qui scrabble sur NUE : avec le U, on forme un instrument de musique qui représente le canard dans Pierre et le Loup.

  • + C = CHAÏOTES : La CHAÏOTE (= CHAYOTE ou CHAYOTTE) est une plante grimpante antillaise, qui désigne aussi son fruit en forme de poire. Attention au piège : la « chaiotte » vous donnera un score de chiotte ! Perso, c’est comme ça que je retiens les bonnes orthographes 🙂 mais chacun son truc !

  • + C = CHATOIES : L’anagramme de CHAÏOTE est de construction difficile avec la terminaison -OIE. Le verbe CHATOYER, intransitif, signifie « briller, avec des reflets changeants ». Pensez à prolonger CHATOIE en CHATOIEMENT, nom plus connu que le verbe et à l’adjectif CHATOYANT.E.S si CHATOYA est posé.

  • + L = HALITOSE : L’ HALITOSE ou mauvaise haleine est l’odeur désagréable, incommodante pour autrui, de l’air qui est expiré par la bouche ou le nez. Cette situation est fréquente puisqu’on estime qu’elle concernerait entre un quart et la moitié de la population de façon occasionnelle ou chronique. Même si les causes peuvent être multiples, parfois pathologique, une bonne hygiène dentaire et quelques gestes simples permettent, souvent, d’y mettre un terme.

 

  • + R = HEROÏSAT : HEROÏSER un homme, c’est l’élever au rang de héros, par exemple, en reconnaissance des services qu’il a rendus à la patrie mais aussi glorifier un sentiment, une émotion … Devant HEROS, pensez à ANTI- mais aussi à SUPER – !

 

  • + R = THEORISA : L’anagramme d’HEROÏSAT n’est pas simple de construction, non plus, si on ne pense pas à la terminaison -ISA (ou -ISAT). THEORISER, c’est mettre en théorie (théoriser une opinion ou des observations) ou émettre, présenter une théorie. Comme toutes les théories scientifiques, celle de la relativité générale publiée par Einstein en 1916, devait passer les contraintes des observations expérimentales, lesquelles eurent lieu lors d’une éclipse totale en 1919, confirmant les prévisions d’Einstein.

29 scientifiques dont 17 prix Nobel, comme Marie CURIE et Peter DEBYE (moustachu à gauche de la photo)

  • + S = ATHOISES : Ath est une ville francophone de Belgique située à 60 km à l’ouest-sud-ouest de la capitale Bruxelles et à 65 km à l’est de Lille. Colette nous l’a déjà dit mais pour ceux qui n’étaient pas à l’écoute, sachez que devant ATHOISE, vous pouvez ajouter AG- pour faire un bond de 1000 km vers le sud et rencontrer les AGATHOISES, habitantes d’Agde, surnommée « la perle noire de la Méditerranée » à cause de ses monuments construits en pierre basaltique.

  • + U = SOUHAITE : C’est le genre de mot archiconnu, qu’on peut louper sans rougir. Si vous jouez HAITES en H4, au premier coup j’espère que vous trouverez le seul benjamin (rallonge de 3 lettre par l’avant). 

Si vous avez retenu qu’une ATHOISE avait besoin de l’RR des CCLUBS pour s’épanouir, vous avez déjà bien progressé et c’est tout ce que je vous SOUHAITE 🙂 !

N.B. : Pour les tirages mentionnés ci-dessus, je vous invite à chercher (et à trouver) les anagrammes de PLONGEAI et de POILANTE, même sans la « OPALINE + P » d’un SUPERHEROS et si vous trouvez, au moins, un des scrabbles en appui sur B, O et G du tirage « FIILENU », je vous dis chapeau !

Tirage n°6 : BLROSIC

Ce vendredi, le vocabulaire relatif au bricolage ne manque pas ( ABUTERA, MOULURER, MACHINEE, TANK 🙂 ), au grand dam de Colette (cf le CR de Cécile) et pour confirmer le thème de la partie, le tirage 18, qui contenait le reliquat B, L et R a été complété par … O, S, I et C, qui ne donne aucun scrabble sec mais 7 scrabbles en appui sur 6 lettres différentes.

  • + A = BRICOLAS : Le benjamin de COLAS (il y a aussi PERCOLAS et TRICOLAS, hips) vient du verbe transitif BRICOLER, qui a connu beaucoup de succès, depuis mars 2020, on se demande bien pourquoi.

 

  •  + E = BRICOLES : J’en connais une qui a drôlement bricolé, ces derniers temps 😉 !

  • + I = COLIBRIS : Ces petits oiseaux très colorés sont très étudiés en Physique, non seulement pour leur déplacement spécifique (jusqu’à 100 battements d’aile par seconde) mais aussi, plus récemment, pour la variété de couleurs qu’ils distinguent, mélanges d’UV et de couleurs visibles par l’homme !

  • + M = LOMBRICS : Ces vers de terre communs sont de grands travailleur : ils jouent un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. En se déplaçant de bas en haut et de haut en bas (jusqu’à 2 m de profondeur !), le lombric mélange le sol. Il réduit et apporte au sol en profondeur des éléments présent en surface comme les végétaux morts, d’autre part il remonte du sous-sol des oligo-éléments comme le fer, le souffre, etc… sans toucher aux racines et aux plantes saines. Préservez donc ces petites bêtes souvent mal aimées et qui pourtant sont des alliés indispensables du bon jardinier. C’est d’ailleurs un bon indicateur de la richesse de votre sol.

Les goûts, les couleurs, c’est subjectif alors ne comparez pas avec le colibri !

  • + N = CRIBLONS : Ce verbe n’est jamais facile à former. Le sens de tamiser (passer au crible) est peut-être moins connu que celui de piquer, percer, transpercer. Retenez que la CRIBLURE est le résidu du CRIBLAGE (= TAMISAGE) des grains. Jouez, sans trembler, CRIBLEUR ou CRIBLEUSE qui sont des appareils destinés à séparer le bon grain … des substances étrangères.

 

  • + O = BRICOLOS : Ce terme désigne des bricoleurs et n’est pas péjoratif, contrairement à ce que je pensais. Mais, si on rajoute « du dimanche », je ne suis pas persuadé qu’on indique juste le jour de travail du bricoleur 🙂 !

    On m’a donné les travaux les plus fins 🙂 !

  • + O = BROCOLIS : L’anagramme de BRICOLO désigne une variété de chou, qui n’a pas beaucoup de goût (avis personnel que vous pouvez ne pas partager). Au fait, pour les fans de BROCOLIS, sachez qu’ils sont toxiques lorsqu’il sont mangés en quantité importante car il contiennent des THIOCYANATES (oui, ça se joue, comme rallonge à CYANATES, par exemple) toxiques qui peuvent provoquer des vomissements et des problèmes gastriques. Ca calme !

Bon, les BRICOLOS et les non BRICOLOS, vous savez que ce tirage scrabble sur ANOOMIE ou sur les majuscules d’OpIOMANE. Rassurez-vous, il n’y aura pas d’interro-surprise à la rentrée … puisque vous êtes prévenus 🙂 !

Tirage n°5 : EILNRSU

Surprise ! Après le CR de la partie de mercredi, vous vous attendiez plutôt au binôme ORMEAUXMOREAUX, pluriel de MOREAU (MORELLE au féminin, qui est d’un noir foncé et luisant, en parlant d’un cheval) donnant en appui des AMOUREUX NEMORAUX se nourrissant de MORCEAUX de MORTEAUX afin de fortifier leur ossature, pour ne pas avoir de problèmes FEMORAUX. Vous trouvez la phrase un peu trop capillotractée ?

Oui, mais … Catherine est passée par là et parmi les tirages de la partie ravageuse qu’elle a tirée hier soir (pour le compte rendu, il paraît qu’il faudra attendre … pas trop, j’espère ;-)), il y en a un qui, même s’il n’a pas fait une grosse sélection (LESINEUR gagnant 2 points sur de multiples sous-tops), vaut, quand même, le détour ! En 7 lettres, il n’y a rien (oubliez le « surlien » ou autres « lineurs ») mais ce tirage scrabble sur toutes les voyelles (sauf le Y), le G (2 possibilités) et le T (3 anagrammes).

  • + A = LUNAIRES : C’est la plus connue des 3 anagrammes. Si on place LUNAIRE en H4, au 1er coup, la sortie des lettres B, S et U fera votre bonheur (ou pas), si vous connaissez le benjamin SUBLUNAIRE (qui se situe entre la Terre et la Lune).

 

  • + A = LAINEURS : Ces mots en -EUR sont toujours dangereux à jouer (LAINEUSE est valable, aussi) mais, dans ce cas, il désigne un ouvrier (ou une ouvrière) qui laine, c’est-à-dire qui rend moelleux un tissu de laine par grattage, donc qui fait du LAINAGE.

 

  • + A = ULNAIRES : Relatif au cubitus (= ULNA), os de l’avant-bras. Les adjectifs CUBITAL et RADIAL (relatifs au radius) méritent d’être cités, ici.

 

  • + E = LESINEUR : Comme son nom l’indique, c’est une personne qui a tendance à dépenser le moins d’argent possible. La LESINEUSE existe, aussi : Claudine pourra vous parler de sa sœur, Isabelle, la générosité personnifiée !

 

  • + G = LIGNEURS : Un LIGNEUR est un bateau équipé pour la pêche à la ligne. LIGNEUSE se joue comme féminin de … LIGNEUX, adjectif signifiant, entre autres, « qui est constitué de bois » ou « qui ressemble au bois ». De nombreux zéros à prévoir (pas sur Discord, bien sûr … mais dans une salle) avec LIGNEUR posé en H2, au coup 1, puisque la seule rallonge est SURLIGNEUR 😉 , smiley pas de la part d’un « cligneur » !

 

  • + G = SURLIGNE : On vient d’en parler … Les 4 benjamins devant le verbe LIGNER sont, en plus de SURLIGNER, les verbes SOULIGNER, REALIGNER et … FORLIGNER (dégénérer, déchoir).

 

  • + I = SILURIEN : qui est relatif à la seconde période de l’ère primaire située entre le CAMBRIEN et le DEVONIEN. Ne voulant pas écrire d’âneries, vous pouvez consulter d’autres sources si le sujet vous intéresse.

 

  • + O = OURLIENS : Relatif aux oreillons. Sur un A, OURLIEN donne ENROULAI mais aussi OURALIEN (Oural, Ouralou pour les fans de Ferrat), qu’on avait loupé en paire avec CloClo, il y a 2 ans, nous empêchant de remporter le titre devant la paire Fournier-Parpillon, grrr !

 

  • + T = INSULTER : Pas facile de former ce mot, même si entre les « quel con » de Dominique et les « t’es bien bête ma fille » de Cécile (que ça nous manque !), des indices peuvent être donnés en direct.

 

  • + T = LUSTRINE : C’est une étoffe de coton utilisée en confection, fortement apprêtée et lustrée ce qui lui donne beaucoup de brillant. A l’instar du LAINAGE et du DELAINAGE, il y a aussi le LUSTRAGE et le DELUSTRAGE (dérivé du verbe DELUSTRER, enlever le lustre, le brillant d’un vêtement).

 

  • + T = SURLIENT : Si on pense au préfixe SUR- ou au suffixe -ENT, on a plus de chance de voir la conjugaison du verbe SURLIER, qui est un terme de marine, signifiant « ligaturer les torons d’un cordage avec du fil ». Le nom qui décrit cette action est la SURLIURE, scrabble unique. Maintenant vous connaîtrez votre score si vous tentez « surlieur » ou « ruileurs » 🙂 !

 

  • + U = URSULINE : Pas d’équivalent masculin 😉 puisqu’une URSULINE est une religieuse de l’ordre de Sainte-Ursule. Sur les ères géologiques, je ne suis pas calé mais que dire des histoires des Saintes-Bidule ? En allant un peu fouiner sur le Net, j’ai pu apprendre quUrsule de Cologne est au centre de la tradition chrétienne des onze mille vierges. D’ailleurs, la légende de sainte Ursule et des onze mille vierges, ses compagnes, serait due, comme Vénus sortant des ondes, à la coquille d’un traducteur. Le texte latin portait que sainte Ursule et sa compagne Undecimille avaient été martyrisées le même jour. Le traducteur, étonné de rencontrer le nom Undecimille, excessivement rare, supposa que le texte était altéré et qu’il fallait lire undecim millia c’est-à-dire onze mille. Après ça, on me dira que la religion, c’est sérieux 🙂 !!

Si vous retenez que TA GG qu‘A TT les voyelles A, E, I, O, U, vous connaîtrez tous les appuis  pour scrabbler avec ce tirage. Il ne vous reste plus qu’à (re)trouver les mots que ça donne 🙂 !

Tirage n°4 : AEGNORU

Ce tirage peut faire des dégâts au premier coup car le scrabble unique n’est pas de vocabulaire courant et si on essaie de former la finale -AGE ou -ERA, on tombe vite dans une impasse. Pendant la partie, les 10 lettres d’appui donnant 13 scrabbles en 8 lettres donnent davantage de possibilités … théoriquement mais vendredi dernier, malgré les places et lettres disponibles, ce tirage a fait mal à certaine (pas de nom dans cette rubrique).

  • AUGERON : Cet adjectif, qui donne AUGERONNE au féminin signifie « qui vient du pays d’Auge », région traditionnelle de Normandie, constituée du Calvados, de l’Orne et d’une partie (ouest) de l’Eure. L’augeron est aussi une variété de parler normand pratiquement disparue du pays d’Auge.
  • + A = ORGANEAU : Un ORGANEAU, comme son nom ne l’indique pas, est un un terme de marine, désignant la forte boucle métallique scellée dans la maçonnerie d’un quai pour l’amarrage des bateaux.

  • + C = COUGNERA : Le verbe COUGNER (transitif) signifie, en Suisse, pousser vivement, presser fortement, pousser quelqu’un dans une encoignure et l’y serrer et en Belgique, faire l’amour férocement. Certains diront que les Suisses sont plus prudes mais quand ils sauront que « cougne-pet » (traduction : « coince-pet ») est un terme utilisé, dans le canton de Vaud, pour un sodomite, peut-être réviseront-ils leur jugement …

 

  • + C = GOURANCE : L’anagramme de COUGNERA est le synonyme d’erreur ou de … GOURANTE.

 

  • + E = ENGOUERA : C’est le genre de mot facile … à louper avec ce E initial. S’engouer, c’est s’enticher de ou s’emballer pour, c’est-à-dire « se prendre d’une admiration, d’un enthousiasme excessifs pour quelqu’un ou quelque chose ».

 

  • + G = GOURGANE : Ce mot, sans anagramme, est aussi appelé fève des marais. Elle provient du Québec mais comme de nombreux mots de là-bas, la GOURGANE aurait été importée par des colons français, probablement de Normandie, où la GOURGANE était utilisée par des marins pour désigner la fève séchée faisant partie de leurs provisions.Dans la chanson de marins Le corsaire Le Grand Coureur on trouve un couplet consacré à l’alimentation :Pour nous refaire des combatsNous avions à nos repas

    Des gourganes, du lard rance

    Du vinaigre au lieu du vin

    Du biscuit pourri d’avance

    Et du camphre le matin.

  • + K = KOURGANE : Ce mot, de consonne identique au précédent, désigne, en archéologie, un tumulus des steppes d’Asie centrale. Il s’agit donc d’un monticule, d’un tertre, voire d’une colline artificielle, recouvrant une tombe.

    Kourgane Mamaïev, qui surplombe Volgograd (ou Stalingrad, c’est pareil)

  • + L = LOUANGER : Ce mot, de construction difficile, signifie, comme son nom l’indique « couvrir de louanges ». Par exemple, Franck a été louangé car il a permis de savoir que derrière LOUANGE, il fallait préparer outre le S, un E, un R, un Z et … un A, à ne pas oublier ! Désolé, je n’ai pas trouvé d’autres exemples.

 

  • + P = POUGNERA : Le verbe (encore un helvétisme) POUGNER est intransitif. Il signifie tricher (verbe transitif …). En argot, se POUGNER a une autre signification. Je suppose, sans avoir vérifié, que dans cette acception, l’étymologie de ce mot a un rapport avec celle de poignet 🙂 !

 

  • + T = GOURANTE, c’est aussi la GOURANCE, voir supra.

 

  • + T = TOURNAGE : Devant TOURNAGE, on peut mettre RE- (le RETOURNAGE est l’action de retourner un vêtement), BIS- (le BISTOURNAGE est l’action de BISTOURNER, c’est-à-dire castrer un animal, même le mot est horrible) et FLUO- (le FLUOTOURNAGE étant le procédé d’usinage de la tôle mais « fluotourner » n’est pas accepté). 

 

  • + T = TANGUERO : La 3ème anagramme est un nouveau mot (il y a aussi la TANGUERA). Le TANGUERO (préparez le O derrière TANGUER) comme la TANGUERA dansent le tango.

 

  • + V = GOUVERNA : « Gouverner, c’est prévoir » avait dit Thiers, le boucher de La Commune. Quand on voit ce qui se passe actuellement, on voit qu’il y a des failles dans la politique gouvernementale !

Tirage n°3 : GRILLES

Ce tirage, a priori anodin, donne un scrabble unique relativement facile à construire mais il a la particularité de déboucher sur des scrabbles en 8 lettres très « nature », en prenant appui sur un A, un E ou un O. Arrivé à l’avant-dernier coup de la partie de mercredi, aucune place n’était disponible pour avoir la prime de 50 points

  • GRILLES : Ce verbe n’admet que des noms communs comme rallonges. Une BIGRILLE est une lampe à double grille.Une LOGIGRILLE est un jeu de déduction, qui a pour but de remplir une grille, à partir d’un énoncé composé de quelques propositions permettant de résoudre un problème. NEGRILLE est un terme ancien désignant un pygmée. Evidemment, n’allez pas voir dans ce terme une quelconque connotation raciste. Ce mot créé par Ernest Théodore Hamy en 1879 était encore utilisé 70 ans plus tard par un scientifique réputé, théoricien de l’évolution, Pierre Teilhard de Chardin, qui écrivait : « En plus du gorille, du chimpanzé et de l’orang, maintenant refoulés dans leurs derniers abris, comme aujourd’hui les Australiens et les négrilles, vivait alors une population d’autres grands primates« 

 

  • + A = GRAILLES : La corneille graille, quand elle crie mais quand elle mange, ce verbe devient transitif 🙂 ! Le GRAILLEMENT n’est pas le pique-nique mais le cri de la corneille. 

  • + A = GRESILLA : Le verbe GRESILLER est intransitif. Il signifie tomber, en parlant du GRESIL, produire un crépitement rapide et assez faible mais aussi crier, en parlant cette fois du GRILLON.
  • + E = GRILLEES : Ce mot a 2 anagrammes ….
  • + E = GRESILLE : Voir GRESILLA pour la définition 😉 !
  • + E = GIRELLES : La GIRELLE est un poisson de la Méditerranée (d’après ODS) mais aussi de l’océan Atlantique, de l’océan Pacifique, de l’océan Indien et de la mer Rouge, d’après d’autres sources …

GIRELLE (photo prise par Matthieu Sontag)

  • + O = GRISOLLE : On continue avec un autre cri d’oiseau. C’est l’alouette qui GRISOLLE (ou GRISOLE) avec un(e) L en moins. Vous aurez déduit de vous-même que le verbe GRISOL(L)ER est intransitif. 
  • + O = GORILLES : Après les oiseaux et les poissons, retour sur Terre avec ces singes, qui ont souvent été caricaturés (par exemple King Kong, marchant souvent debout dans le film alors que les gorilles se déplacent le plus souvent à 4 pattes) avant de retrouver leur vraie image, notamment grâce à des primatologues comme Diane Fossey (lire ou voir « Gorilles dans la brume ») assassinée car elle s’était engagée dans la protection des gorilles, aujourd’hui en voie d’extinction et qu’elle dérangeait les braconniers et les éleveurs qui chassaient,

Tirage n°2 : AEIOMNP

Dès le 2ème coup, ce tirage a fait la sélection, pas si étonnant … car il n’y avait qu’un S et un T, en appui., les autres lettres (GORD, dispositif de pêche) étaient indisponibles.

  • + S = OPINAMES : Comme nous l’avons loupé avec Catherine, on peut vous certifier que ce scrabble n’est pas évident à trouver … même en formant la finale -AMES. Cela vient du fait qu’il n’est pas naturel de former un mot commençant par une voyelle (moins d’un mot sur 4 en français) rendant ainsi ces mots plus sélectifs. J’espère que vous avez opiné du chef, en lisant mon explication même celles qui l’ont trouvé. Le verbe OPINER est intransitif comme COPINER, CLOPINER (marcher avec peine) ou CHOPINER (pas de coucou spécial, sinon on va encore faire des commentaires :-)) donc on verra juste les dégâts …

Pas beau à voir, vous êtes d’accord ?

Au lieu de prendre des bulles, remplacez « copinée » par une bonne PIONCEE, « clopinée » par une époque lointaine, le PLIOCENE et « chopinée » par une belle EPINOCHE, petit poisson portant des épines sur son dos.

  • + T = PTOMAÏNE : Ce terme, de construction atypique, désigne une substance aminée résultant de la décomposition des protéines par décarboxylation fermentaire. On trouve des PTOMAÏNES dans les cadavres en putréfaction et dans l’intestin, au cours de certaines entérites, mais aussi au petit matin, dans les chambres pas encore aérées, puisque la transpiration nocturne libèrent ces substances. Si vous connaissiez le parasite, qui sert de frère à Claudine, impossible à déloger de la maison de sa môman, vous sauriez (si vous n’avez pas perdu l’odorat) immédiatement ce que sont ces délicieuses effluves. Bon appétit, si vous passez à table 😉 ! Il manque l’odeur mais l’image donne une idée de la situation 🙁 !
  • + G = EMPOIGNA : Encore un mot qui commence par une voyelle ! Une SN3 (au hasard,  Denise 🙂 ), vous dira que c’est un mot facile à former, que nenni vous répondra le seul SN1 (pour l’instant)  du club (cherchez l’erreur ;-)) ! Tout le monde connaît quelques sens de ce verbe mais saviez-vous qu’au sens figuré, il signifie « saisir, émouvoir fortement » ? Personnellement, si je connaissais le terme POIGNANT, j’avoue mon ignorance quant à cette dernière acception du verbe EMPOIGNER. EMPOIGNA sur un C donne COMPAGNIE, ce qui est drôle sachant qu’on empoigne pas toujours … ses compagnons.

On sent que je suis nostalgique de toute cette bonne compagnie ?

  • + O = OPIOMANE : Vous aurez deviné qu’un OPIOMANE ne prend pas que du jus de pomme, ou alors avec un peu (beaucoup …) d’opium. Je ne vais pas vous donner la liste de toutes les rallonges devant MANES (âmes des morts, toujours avec un S final) mais si MANES a été posé en H4, au premier coup, préparer le E- évidemment pour EMANES et les 2 benjamins BIRMANES et CHAMANES, qui n’ont rien à voir avec OPIOMANES, même si certains chamanes ne fument pas que des cigarettes … au chocolat.

Femme birmane vendant ses fruits au marché

  • + R = PROMENAI : Là encore, je trouve que ce verbe n’est jamais donné ! La présence du M et celle du P peuvent vous embarquer sur le IMP- ou EMP- voir ROMP- qui ne donnent rien. Côté Scrabble, si vous jouez une 7 et 8, ce mot scrabble sur de nombreuses lettres, donnant des verbes, mais aussi 4 noms, comme les deux protéines cousines, la PROLAMINE et la PROTAMINE et le binôme d’anagrammes PARONYMIEPYROMANIE, des PARONYMES étant des mots voisins par leur consonance, mais différents par leur sens (comme PROLAMINE et PROTAMINE, 2 protéines différentes) et la PYROMANIE, une impulsion caractérisée par une fascination extrême pour le feu chez un PYROMANE qui, dans les cas les plus graves, se traduit par des pulsions qui poussent le patient à provoquer lui-même des incendies comme exutoire à un excès de tension.

Les dyslexiques ne doivent pas apprécier tous ces paronymes !

  • + D = DOPAMINE : Ce dernier mot, peu courant, est un neurotransmetteur, c’est-à-dire une molécule biochimique qui permet la communication au sein du système nerveux, et l’une de celles qui influent directement sur le comportement. Au pluriel, ce mot a pour anagramme DIPSOMANE, personne atteinte d’une dépendance à la consommation de toute boisson contenant de l’alcool ou autre liquide toxique, lors de crises intermittentes. Et voilà, on y revient !

Bon, on révise ? Que jouez-vous, si vous êtes tentés par « clopinée » ou « chopinée » ? Si on a posé SHAMAN (= CHAMAN), faut-il préparer le E derrière SHAMAN ? Peut-on prolonger AMINE devant par le préfixe PRO- ? Avec PROMENA, pourquoi un Y peut vous sauver ? Si vous n’arrivez pas à répondre, relisez l’article … ou pas 🙂 !