Festival de l’Isle (1ère journée-Samedi 2 Juillet 2016)

Quel régal de revenir dans cette superbe région, qu’on appelle le Périgord. Nous avons joué, tout le week-end, dans la capitale, Périgueux et n’avons pas regretté notre choix.

Le président du Comité Limousin-Périgord, Lionel Filet, et son équipe de bénévoles avaient mis les petits plats dans les grands, pour ce premier festival de l’Isle. Les Périgourdins connaissent le sens du mot convivialité avec la petite bouteille d’eau, offerte à chaque joueur (délicate attention), accompagnée d’une bouteille de bergerac, sans oublier le fait que les boissons et les gâteaux ont été offerts tout le week-end du festival. On est proche du sans-faute (notamment au niveau des conditions de jeu avec 3 grands écrans parfaitement visibles) et nous invitons tous les joueurs disponibles à participer plus largement à ce beau festival l’année prochaine. La capacité de la salle (200 joueurs) était loin d’être atteinte avec la présence de (seulement) 61 joueurs ce samedi.

Claudine et Franck étaient les seuls représentants du club pour les deux parties originales du samedi. La concurrence était forte avec la présence de Guillaume Clavière (1ère série), de sa femme Marie (que je connaissais sous le nom de Marie Béthoule), 3ème série, notoirement sous-classée et de la sympathique Martine Raphel, seule 2ème série, qu’on ne présente plus sur ce blog, capable du pire comme du meilleur (elle avait choisi la première option ce samedi) !

C’est M. Sipierre, l’adjoint aux sports (rappelons que le scrabble est un sport cérébral) de la ville de Périgueux qui, après le discours de bienvenue teinté d’humour (« je me suis inquiété quand j’ai vu une bouteille de vin sur chaque table »), effectue le premier tirage de cette première partie.

Partie 1 (7/8) tirée par Jean-Pierre Pouliquen – 20 coups – top : 1141

JPP (pour les intimes), fraîchement élu sur la liste de notre copine MOP, va tirer une partie sélective, avec 8 scrabbles, les 2 derniers étant les plus sélectifs : seuls, les 2 SN1 présents perdront moins de 100 points.

Coup 1 : « ALSS?EEE » est un cadeau de bienvenue car il est facile de trouver une des nombreuses solutions à 64 points (en utilisant le joker). Mon voisin, Lucky Luke (alias Guillaume), a écrit si rapidement son bulletin que je me suis douté qu’il avait optimisé la solution : sans le joker, on ne peut jouer qu’ALESEES. Le mot est placé en H3 pour la rallonge REALESEES, qui ne sera pas jouée.

Coup 2 : Sans le J (mais avec le joker), on peut trouver les sous-tops REALISEE, EGALISEE ou ALIENEE (joué par Claudine). Avec le J (et avec le joker), on gagne 14 points avec JAVELEES.

Coup 3 : Au moins, deux forts en thème, connaissent ARAMIDES (adj., très résistants pour des fils synthétiques) car ce n’est pas un solo. Le joueur de la table 1, qui devrait être calé en chimie ne connaissait pas ce mot, mais pourrait expliquer que la résistance est due aux liaisons entre les atomes d’hydrogène et d’oxygène (cf formule ci-dessous). Bon, tout le monde s’en fout, je sais … 😉400px-Kevlar_chemical_structureL’érudite Claudine préfère perdre 10 points en restant RADIEUSE qu’en perdre 4, avec SEDUIRA … ou 86, en jouant « érudisme », synonyme d’ERUDITION 😉 !

Coup 6 : Après avoir perdu bêtement (intelligemment, c’est plus rare !) 12 points sur des petits mots (TOURIN, joué par Claudine et VECUT, joué par d’autres joueurs que nous deux 😉 ), Franck est tout content de scrabbler avec une belle SOLUTION (Claudine choisira l’iso-top, SOULIONS …)

Coup 7 : Cette fois, c’est la voisine de Claudine, Calamity Jane (alias Marie), qui se précipite sur son bulletin, ce qui donne la puce à l’oreille de Claudine et lui permet de trouver ADHERAIT. Si vous trouvez la solution du tirage « ADHERAIT+P », je vous accepte, avec moi, en 1ère série 🙂 !

Coup 8 : C’est un classique des parties 7/8. On laisse la lettre chère de côté pour scrabbler avec les 7 autres lettres. Sur un O, on construit ORBITANT mais il est, finalement, plus simple de gagner 3 points, sur un A initial, avec ABRITANT.

Coup 10 : Martine, pas dans le coup, joue BINE (c’est le top) mais oublie le E sur son bulletin. « Bin » en anglais, ça veut dire « poubelle » et en français, c’est zéro, logique !

Coup 12 : La recherche de la place est, souvent, aussi (voire plus) importante que la recherche du mot. Sur ce coup, il fallait intercaler un R entre DE et S (pour former DERS), pour placer un des 2 seuls scrabbles REVOLUE ou REFOULE (- 40, minimum, sinon).

Coup 13 : Franck joue p’tit bras et se refuse MEZE (amuse-gueule qui ne l’amuse guère quand il comprend qu’on peut le jouer avec un Z).

Coup 15 : Claudine joue le sous-sous-top, CONVIEE pour 48 points. Le sous-top est un joli COQUINET pour 20 points de plus. Si on est scientifique, on trouve le top pour 92 points et si on est un très bon scrabbleur, on reconnaît le tirage CETOINE (insecte coléoptère) …qui scrabble sur un B (CENOBITE), ce n’est pas un gros mot même si ça désigne un moine … et que CENOBITES = OBSCENITE), sur un R (ERECTION, aucun lien avec ce qui précède) … et, dans ce cas, sur un V pour donner EVECTION, inégalité périodique dans le mouvement de la Lune.

Coup 18 : Duplitop est le seul à rallonger FOLK en … FOLKSONG (chanson traditionnelle américaine interprétée de façon moderne), qui gagne 14 points sur du MOX.

Franck, l’emporte à – 42 mais est talonné par Guillaume, second, à – 46. Dans le duel féminin des Berry contre les Clavière, c’est Marie (3ème à – 118) qui garde 2 petits points d’avance sur Claudine (4ème). Martine (12ème) a préféré se mettre à l’abri dans le peloton 😉 On signalera les jolies perfs des sympathiques Françoise Duga (4ème série du Bouscat, qui termine 5ème à 15 points de Claudine) et Martine Chavance (7ème série de Mouleydier, qui finit 7ème, 26 points devant Antoine Cligny). Antoine, 9 ans  (!), a démarré le scrabble, il y a 8 mois et parions qu’on va rapidement reparler de ce joueur dans les années qui viennent !

Il est temps d’aller manger les délicieuses pâtisseries et excellents gâteaux-maison concoctés par les bénévoles des clubs organisateurs.

Partie 2 (7 et 8) tirée par Marie-Do’ Julliot – 18 coups – top : 1102

La souriante Marie-Do (pour les intimes, itou …), ancienne présidente du Comité X, va donner du fil à retordre à tous les joueurs, notamment aux Hiersacais, qui vont caler dès le 3ème coup … mais qui se rattraperont bien sur la fin 🙂 !

Coup 1 : Claudine (et Franck) trouve(nt) le nouveau mot WRAP, chapeau !

Coup 2 : Si on reste dans le (mauvais) WAGON, on perd 30 points sur un scrabble unique ENGOUERA, jamais facile à construire.

Coup 3 : Le comité J coule sur ce coup. Claudine ne scrabble pas, Martine et Franck trouvent ENCROUEE (de l’adjectif ENCROUE, qui qualifie un arbre emmêlé dans un autre en tombant) … et perdent 32 points sur le top (vu un poil trop tard par Franck) FORCENEE ou l’anagramme CONFEREE. Guillaume me dira, après la partie, qu’on ne perdait que 10 points avec … FENUGREC (plante à odeur forte) !

Coup 4 : L’ENROULEUR ne pose pas de problème mais pour une prochaine fois, sachez que l’ENROULEUSE (machine pour enrouler) est valable au scrabble.

Coup 5 : Martine, voulant rattraper son retard, tente de gagner une petite vingtaine de points sur DEGRISAT (103 points) : elle aura la gueule de bois, rapidement, en tentant d’hypothétiques « détirages » … dans le pied !

Coup 7 : Claudine n’arrive pas à combiner le K et le Y pour former un mot assez long qui triple. KYUDO gagne 29 points sur YODLE.

Coup 8 : Heureusement que DEFILASSE était le top car pour 4 points de moins, il y avait (encore) un nouveau mot, SELFIES, pluriel de SELFIE. Inutile que je dise ce que je pense de cette mode, tout le monde aura compris …)

Coup 9 : Les ECOTAXES ne sont pas sélectives devant, mais c’est bien de l’avoir vu car EXACTES ou EXOCETS perdaient une quinzaine de points.

Coup 11 : Ce coup est stressant car EPOINTAI sec ne trouve ni de place, ni d’appui pour poser toutes les lettres. Claudine et Franck sont contents de ne perdre que 4 points en jouant PIANOTE au lieu de PIETINA.

Coup 13 : Petite absence de Claudine qui loupe la place de JE et perd 10 points …

Coup 14 : Petite absence de Franck qui VOMIT en L1 et perd un point sur … VOMIT en L3 !

Coup 15 : Belle présence du duo « Claudine et Franck » qui sont les seuls à voir le scrabble. Claudine, partie de MALMENA, arrive au top (même si elle s’est interrogée sur le nombre de M …) et Franck, qui a repéré le E final permettant de scrabbler a écarté le Q pour se concentrer (on parle de la lettre Q sinon ça déconcentre !) sur le tirage-joker « AAAL?MM ». Avec 2 raisonnements différents, nous sommes arrivés à faire un superbe AMALGAME (+ 44 sur le sous-top, ARQUAT ou SAMU), ce qui permet à Franck de repasser devant Guillaume, en tête depuis le 3ème coup de la partie.

Il était temps car les 3 derniers coups sont peu sélectifs si on pense à former QIN, au coup 17. Avec un A ou un B bien placé, on aurait pu scrabbler une dernière fois en jouant ARLEQUIN ou BLINQUER (belgicisme signifiant astiquer, faire briller), dont on reparlera bientôt …

La partie 2 est gagnée à – 40 par bibi, 32 points devant Marie qui bat son … mari d’un point. Claudine, après son loupé du 3ème coup, a bien serré … le jeu pour terminer 4ème à – 101.

Finalement, Franck gagne avec 37 points d’avance (AMALGAME est passé par là) devant Guillaume, champion de scrabble classique, paraît-il. Marie, qui ne devrait pas rester longtemps en 3ème série, complète le podium, avec une trentaine de points d’avance sur Claudine qui a fait un beau tournoi (100% de PP3 !) … ce qui fera match nul 5-5, au cumul des places de la rencontre en double, Berry-Clavière !

Les lauréats par série et par catégorie sont récompensés par une bouteille de vin pour les plus grands et de jus de pomme pour le « grand » (par son talent) Antoine. Euh, merci pour le magnum mais si je reviens et si je gagne l’année prochaine, j’aimerais bien que vous mettiez une deuxième bouteille de jus de pommes au frais. Les résultats sont visibles ici … et pour avoir le bon nombre de PP4, c’est  !

Solution : APARTHEID

Epilogue : Le soir, nous sommes allés nous balader, avec Martine, dans les rues de Périgueux pour découvrir la vieille ville et l’extérieur de la superbe cathédrale.

Nous n’avons pas pu visiter la cathédrale qui a été fermée sous notre nez mais nous avons beaucoup apprécié la beauté des édifices et des vieilles bâtisses, ainsi que le repas pris en commun dans un petit restau bien sympathique, la « Little Cocotte ». Si vous voulez voir les photos du jour, il suffit de cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *