Phase 3 (Dimanche 11 Décembre 2022)

Grande première avec cette Phase 3 disputée à Hiersac ! En 27 ans d’existence de ce club, c’est la première fois que tout le gratin du Poitou-Charentes (en dehors des 3 SN1, bien sûr 🙂 )  venait batailler pour obtenir un sésame pour la finale à Bourges.

Avec le changement de règles pour se qualifier, décrété par le bureau de la Fédé … deux jours avant la Phase 2, sans aucune concertation, ni annonce à l’AG élective (vous avez vite compris ce que j’en pensais …), le nombre de places a été fortement réduit, laissant quasiment aucune chance aux SN4, à la SN5 et au SN6 qui s’étaient qualifiés … et, surtout, peu de places aux SN3, les grands oubliés de cette pantalonnade pas drôle !

Voila, c’est dit ! Merci aux 57 joueurs d’être venus, avec le sourire (pour la plupart) et d’être repartis avec (malgré les problèmes sur Sigles ne permettant pas d’avoir les résultats dès la fin de la 3ème partie), merci à toutes celles et à tous ceux qui ont aidé pour le ramassage et l’arbitrage (en particulier, les personnes extérieures au club), merci à toutes celles et à tous qui ont fait des gâteaux, du café, des boissons chaudes avant et sur place et merci plus largement à toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de ce tournoi, notamment en préparant la salle, en montant et démontant les tables, en rangeant les chaises, en nettoyant la salle principale et les autres lieux (comme les WC, par exemple), en montant et démontant la sono (qui aurait dû être installée par la mairie), etc.

Place à la compétition avec les CR des 3 représentantes du club, Christine, Claudine et Denise, dans cet ordre d’apparition (mais vous connaissez le style de chacune, maintenant …)

Partie 1 : 22 coups pour un top à 973 points avec 5 scrabbles.

On commence avec VERGES. La VERGE est une baguette longue et flexible de bois ou de métal (ou synonyme de… demandez à Dominique !). Mais l’adjectif VERGÉ(E) signifie qui porte des rayures pour un tissu ou un papier.

Deux tops possibles VINONS ou VIRONS qui est retenu pour 18 points.

Seule Claudine pense à AVIRONS mais préfère les serpents à lunettes NAJAS aux princes indiens RAJAS (autres écritures possibles RAJAH, RADJA ou RADJAH).

Pas la peine qu’on se PRENNE la tête pour toper, il faut s’appuyer sur le R de RAJAS.

Top pour les 3 joueuses qui, au coup suivant, le rallongent en COMPRENNE (42 points).

Pas de R pour jouer PLAQUEUR, top pour Claudine avec OPAQUE en appui sur le O de COMPRENNE, Christine PLAQUE (- 4 points). Une bulle pour Denise qui hésite sur POLAQUE et joue « poulque ».

Premier scrabble de la partie trouvé par Denise, LUDDIT(E) qui fut, en Angleterre, un adversaire du machinisme à la suite de Ned Ludd. On pouvait également jouer PUDDL(A)IT en appui sur le P de COMPRENNE pour 2 pts de moins. PUDDLER c’est affiner de la fonte pour obtenir du fer ou de l’acier doux.

ENROUERA en appui sur le second E de VERGES est vu par les 3 joueuses. Autres scrabbles possibles : TOURNERA (- 11 points) ou RENOUERA (- 18 points)

Top pour toutes avec AXA pour 65 points.

HO fait HAVIRONS et OSE.

Puis RÉGÉNÈRE en partant du second R de ENROUERA.

Christine hésite et finalement se refuse KIEF (repos, sieste observée au milieu de la journée chez les orientaux) et opte pour KIFÉE (-24 points).

Unanimité avec QUE ou QUI, mot retenu.

La vie de BOHÊME, ne séduit pas les 3 joueuses (même celle qui habite sur la Boëme !!!) qui avec BOMBÉE à la même place perdent 2 points.

Le scrabble suivant, ARBITRANT, en double appui sur le R de HAVIRONS et le second R de ENROUERA va plomber les négatifs : – 44 points pour Claudine et Christine avec BINA ou BANI et – 47 points pour Denise avec AXAIT.

De nombreuses possibilités de scrabbles. Claudine qui n’est pas une L(O)SEUSE (perdante, ratée, prononcé [louseuse]) tope avec L(I)SEUSE à la même place , qui fait LOSE [louse]. Denise et Christine scrabblent avec SEULE(T)S et S(A)LUÉES (- 9 points).

Avec VIF, ce n’est pas la fête pour les trois joueuses qui ne voient pas FESTIVES en double appui sur le S de HAVIRONS et le second E de ENROUERA. Un A bien placé aurait permis de faire un FESTIVAL.

Christine est la seule à poser LAZE (Géorgien vivant en Turquie, et la langue qu’il parle).

AMI en collante le long de BOHÊME qui fait BA OM et HI pour toutes.

« délotit » est tentant car c’est un scrabble : cela fait une bulle pour Claudine et Denise. Christine se contente de LOTIT et perd 2 points sur le top DÉLIT. On aurait pu jouer LEDIT ou DÉLOT(doigtier de cuir utilisé en couture)

Toutes finissent au top avec COÛT en collante au dessus de LISEUSE qui fait CE OU UT et TE.

Après un repas bien mérité, assorti de délicieuses parts de gâteaux, chacun rejoint sa place pour entamer la 2ème partie lue par Cécile.

Partie 2 jouée en 22 coups pour un top à 988 points.

Aucune des Hiersacaises n’a oublié son EX au premier coup, c’est plutôt flatteur pour lui.

Avec le tirage ASNIOLE, 3 scrabbles secs possibles ALÉNOIS (se dit d’une variété de cresson), ANISOLE (solvant) et LÉONAIS (LÉONAIS,E, du pays de Léon, en Bretagne). Claudine, spécialiste, de cette belle région, tope en jouant ONAISE. Denise et Christine se collent à leur EX, la première se faisant une LÉSION et la deuxième trouvant cela bien SALÉ.

Le NÉGUS (titre des rois d’Éthiopie), collé au trois dernière lettres de la LÉONAISE et qui transforme au passage EX en GEX, laissent nos trois joueuses complètement indifférentes.

GSERAII donne deux scrabbles secs AIGRIES et ÉGRISAI (ÉGRISER, polir par frottement) que l’on ne peut pas placer sur la grille. Il fallait, comme Denise, partir du 1er E de LÉONAISE et jouer ÉRIGEAIS pour toper. Claudine joue l’un des sous-tops INGÉRAIS et Christine l’un des sous-sous-tops SIÈGERAI.

Avec le tirage NESFROP, il ne faut pas s’obstiner à chercher le A inexistant pour jouer PROFANES. Il faut, comme Claudine, s’appuyer sur le 2ème I d’ ÉRIGEAIS pour envoyer PIFERONS. Ses deux copines ne FERONS, pour Denise, pas de PERFS pour Christine ce coup-ci.

VTENBAU ne trouve pas de I pour poser BUVAIENT, ni de M pour EMBUVANT pas plus que de R pour REBUVANT. Pourtant complètement dans les VAPEs, (VAPE, hébétude, malaise) les trois drôles de dames ne voient pas le top. Christine et Claudine posent leur AUVENT (petit toit incliné au-dessus d’une porte) sans optimiser sa place et Denise, encore plus loin, s’enfonce dans la VASE.

Les trois copines se lancent dans une partie de YASS, qui est le sous-top, pour oublier de penser à l’horrible définition du top MYASE (= MYIASE, lésion de la peau provoquée par des larves de mouches). Avec ces lettres, Y?BCAER, sur L ou O, on aurait pu jouer CROYABLE et sur M ou X, on aurait pu placer CÉRAMBYX (nom scientifique du capricorne).

Avec une attention ACCRUE, Christine et Claudine trouvent le top mais Denise ne le CERNE pas.

Christine MÉDITAT, comme Claudine et Denise, en MÉDITANT un peu trop, perd un point.

Personne ne PROMENA (mot choisi) le petit PONEY (isotop) parmi les Hiérsacaises. Denise et Claudine sont encore dans les VAPE(S) à cause de la chaleur dans la salle et Christine sort son VAPO (vaporisateur) pour se rafraîchir un peu.

Les trois joueuses accordent leurs FAVEURS à la solution la plus rémunératrice.

Denise laisse ses deux copines à QUAI en voyant un magnifique (C)ELTIQUE mettant un I à PROMENA et s’appuyant sur le U d’ ACCRUE. CLIQUETÉ, LIQUETTE et MIQUELET (MIQUELET,ETTE, petit, chétif chez les Hélvètes) étaient implaçables, dommage….

HEU, JOBS puis WU ou TWITTES (la solution retenue) ne posent aucun problème à nos trois joueuses.

Claudine ne JUBILA pas trop longtemps quand tomba le top IBIJAU (IBIJAU,X, gros passereau d’Amérique tropicale). Christine et Denise jubilent encore moins en se raccrochant à leur BAU (BAU,X, poutre transversale sur un bateau).

LIEZ, le top choisi, ou NIEZ ne posent pas de problème à Denise et Christine, contrairement à Claudine qui s’obstine à vouloir coller son KADI sur les deux dernières lettres d’IBIJAU.

A cette place, tout le monde gare son KART.

La partie se termine au top pour nos trois compétitrices avec NON, DOS, HUME et MOUD (ou DO).

A l’avant dernier coup, un rejet non conforme provoque quelques remous dans la salle mais la fin de partie était tellement passionnante qu’on pardonnera ce petit écart.

Après une coupure- goûter qui a permis de déguster les bons gâteaux préparés par nos pâtissier(e)s 

nous reprenons nos places pour une dernière partie qui va s’avérer décisive.

Partie 3 en 19 coups avec 7 scrabbles pour un top à 1015 pts

Un 1er coup HAUBAN qui ne sera jamais prolongé en GALHAUBAN, cordage soutenant les m