Repas du club (Mercredi 8 juin 2022)

Retour des bonnes habitudes avec le, désormais, traditionnel repas du club, pris avec les compagnes, les compagnons, les maris, les femmes des joueuses et des joueurs du club. Le repas pris au Café de la Boëme à Mouthiers-sur-B… (vous trouverez !) fut une excellente idée puisque pour un prix modeste, le repas était très bien, bravo le cuistot !

Sur les photos ci-dessus, vous connaissez déjà tout le monde (pour certain.e.s, c’est facile, il suffit de repérer la couleur du liquide dans la bouteille, posée devant elle/eux), sauf peut-être la nouvelle joueuse Marie-France, déjà mordue de scrabble, et son mari Jean-Noël (pour trouver l’anagramme en 8 lettres, vous avez 30 secondes). En fin de repas, la présidente, visiblement inspirée par son retour sur ses terres, nous a lu le « compliment » suivant :

Tirage du Scrabble

Ô lettres ! ô anagrammes ! ô tirages inédits !

Et ce club, quelle idée que de s’y être inscrit ;

Ne me suis-je lancée dans les simultanés

Que pour voir en un jour tant de zéros compter ?

Espérant le repos, moi simple retraitée,

Constate que par ce jeu, même mes nuits sont hantées,

Mon front qui en recherche bien trop souvent transpire,

Trop souvent pour le scrabble à la trouvaille aspire.

Savoir trouver le mot multiplier par trois

Pour qu’un bon score enfin puisse nous mettre en émoi

Il faut aussi parfois bâtir en cheminée

Pour ainsi ajouter des points à engranger

Mais où se cache donc cet appui improbable

Sans quoi ce scrabble sec demeur’ra implaçable

Tant de fois j’ai cherché un beau mot à tripler

Que je me suis heurtée à celui quadruplé.

Du bonheur oui ce jeu peut en rendre au centuple

Lorsque l’on trouve le scrabble à placer en nonuple !

Le dernier mot posé sur la grille bien fermée,

Arrive enfin pour nous l’heure de débriefer ;

Des déçus, des contents, qu’importe-t-il vraiment ?

Rire ensemble ce jour-là n’est-ce-pas plus important !

Aujourd’hui, je voudrais tout de go vous le dire

Faire partie de ce groupe est un réel plaisir.

On connaissait le troubadour Dominique, v’là-t-i pas qu’on découvre une autre poète (désolé, j’ai du mal avec le mot poétesse, que je trouve aussi joli qu’auteure ou écrivaine), qui nous révèle d’autres talents, que nous ne lui connaissions pas ! Les amateurs (même les scientifiques les plus froids 🙂 ) apprécieront la rythmique de ce poème composé d’alexandrins, quasiment tous ponctués par des hémistiches (Denise vous dira la différence entre la césure et l’hémistiche). Après le repas, on a sorti les jeux mais, pour une fois, pas de scrabble : belote, Rummikub, Topword, Triolet, pétanque, etc !

Maintenant, une seule question se pose : on recommence quand ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *